tapez un ou deux mots :

le design et l’art

 

 

le design, est-ce de l’art ?

les amateurs d’art ou de design modernes et contemporains sont souvent les mêmes, de même que plusieurs artistes sont aussi designers ou inversément.
Par ailleurs l’amalgame est facile entre artistes et artisans ; d’autant que les uns font souvent appel aux autres.
Quels sont les rapports entre les mondes proches du design et de l’art, comment le collectionneur peut-il les distinguer ?
Dans cette page :
 

 

 

 

 

Laurent Tixador, Le bar de la plage, 2019
(courtoisie MAIF Social Club)
clic=zoom

le design illustré par une exposition :

> évidemment, il est rare que le design écologique soit beau voire même de qualité, mais cela viendra ; par contre il est souvent drôle, surtout lorsque la démarche de l’artiste est de se moquer de nos travers et, en guise d’avertissement, nous mettre le nez dans notre...
> c’est le cas de Laurent Tixador qui a a fabriqué de toutes pièces ce Bar de la Plage à partir de déchets ramassés sur une plage à Lorient, faisant preuve ainsi de salubrité publique (mais on ne sait pas encore ce que deviendra cette oeuvre d’art après démontage)
> après son succès au Musée National de la Marine de Port-Louis, cette pièce est installée au MAIF Social Club dans le Marais (entrée libre) jusqu’au 18 juillet 2020, dans le cadre d’une exposition artistique sur l’écologie

> accueil d’Almanart
> sommaire du design

focus : design et art contemporain, artistes designers et artisans d’art, architecture intérieur et décoration

 

d’où vient le mot "design" ?

ignoré longtemps en France, le mot "design" (prononcez "dizaïn") revient dans les 60’s sous le sens anglo-saxon, quand le célèbre Roger Tallon le définit ainsi : "ce n’est ni un art, ni un mode d’expression, mais une démarche créative méthodique qui peut être généralisée à tous les problèmes de conception".

Résumons cette évolution du terme :

 

la Gaîté Lyrique

le foyer de la Gaîté Lyrique à Paris, transformée
en 2011 en centre d’arts multimédias / clic=zoom

> avant le 17è siècle le terme italien "disegno" signifie aussi bien "dessin" que "projet" en théorie de l’art ; en français aussi le "dessein" désigne à la fois un dessin et un but

> au 17è ce mot passe en Angleterre, distinguant la pratique (dessin) et le concept (dessein)

> fin du 19è et début du 20è la modernité voit proliférer les arts décoratifs (Art Nouveau vers 1900 et Arts Décos entre deux guerres), qui développent l’artisanat d’art et de la mode, avec des pièces uniques destinées à une élite

> en 1919 une nouvelle approche fait revenir l’appellation au sens général de "disegno", par le biais industriel de l’Ecole du Bauhaus de Weimar, qui a conçu une démarche esthétique englobant tout l’environnement : architecture, objets utilitaires ou d’art, ainsi que leur matière première et leur fabrication industrielle ; l’Union des Artistes Modernes français (UAM) vient un peu plus tard (1922) dans le même esprit,

 
> la véritable impulsion du design industriel à grande échelle vint des USA où Raymond Loewy montre dans les années 20 que "la laideur se vend mal" [titre de son livre édité en 1952 chez Gallimard]

> dès la 2è partie du 20è le design englobe aussi les recherches de simplification et d’optimisation de l’usage (ergonomie) et plus récemment la question du recyclage (écologie), montrant aussi que beauté et simplicité allaient de pair

> en fait il n’est que très récent, ce détournement quelque peu marketing de l’appellation "design" au profit d’une démarche avant tout esthétique qui, parfois même, s’éloigne de l’utilitaire ; avant cette question ne se posait pas.

 

 

 

design, déco : de quel type d’"art" s’agit-il ?

pour les uns le design est de la décoration contemporaine ; pour d’autres, de l’art décoratif ; pour d’autres encore, de l’art fonctionnel ; enfin pour certains collectionneurs c’est de l’art...

Pour nous c’est tout cela à la fois, car l’art et la vie sociale sont étroitement liés. Avec des différences sinon des nuances de taille :

> les métiers du design distinguent l’artisanat (qui intéresse Almanart) et le design industriel, dont le but est de vendre mieux ; les pièces industrielles ne sont pas destinées à priori à la collection d’art, elles n’y accèdent que si elles sont rares, recherchées par des amateurs spécialistes

> les pièces réalisées sont, sauf exception, des multiples ; elles sont donc à rapprocher avec les multiples d’art ou la photo du point de vue des collections ; souvent elles ne sont pas signées par le créateur, mais parfois par le producteur

> les designers eux-mêmes ne se définissent pas comme artistes, mais comme créateurs ou concepteurs

Christian Lacroix
dans quelle catégorie mettre cette mosaïque de Christian Lacroix, pour l’éditeur Sicis (courtoisie) , présentée aux Designer’s Days de 2011 ? clic=zoom

D’ailleurs, les noms des plus célèbres foires du design désignent clairement l’objectif décoratif :
> en Europe : I Saloni de Milano, la messe du design, regroupe en avril le Salone Internazionale del Mobile (Salon du Mobilier), Eurocucina (celui de la Cuisine) et Salone Satellite (les nombreuses foires off des designers de demain)...
> aux USA en avril aussi, la SOFA de New York, Chicago et Santa Fe signifie : Sculpture Objects & Functional Art Fair, consacrée aux arts décoratifs.

 

une frontière floue

il y a donc une distinction, mais la frontière reste floue et parsemée de cas particuliers ; cette délimitation bouge avec la société, la mode, la rareté des pièces : ce sont beaucoup les amateurs et collectionneurs qui la définissent.

 

Pierre Cardin (couturier et designer :
’’penser des sculptures comme des robes, et des robes comme des sculptures ; la mode et le design sont en fait un concept unique’’

 
De tous temps des créateurs auront été des artistes pluridisciplinaires, ceci dans tous les domaines d’art : Victor-Hugo n’a-t-il pas été aussi un dessinateur et peintre tout à fait remarquable ?

table basse de Guy de Rougemont


table basse de Guy de Rougemont
vers 1994 (courtoisie l’artiste)
 

> actuellement si les rares meubles avant-garde de Guy de Rougemont sont recherchés aux enchères, ses sculptures totémiques et ses tableaux colorés selon le même principe géométrique se voient aussi en galeries

clic=zoom
 

lithographie de Guy de Rougemont

lithographie de Guy de Rougemont
vers 1995 (courtoisie l’artiste)

Des expositions parfois mélangent les deux : des musées collectionnent aussi bien de l’art que du design, comme par exemple le Musée d’Orsayn ou la Galerie nationale d’art moderne de Prague.

Pourtant, non, le design n’est pas de l’art ! Même des designers l’affirment, souhaitant particulariser leur profession ; Jacques Bosser [Pro Design, éd. La Martinière] va même plus loin : "il n’existe aucun lien entre la série limitée et le fait d’être artiste ; celui-ci met en jeu son existence dans sa recherche...".

Cette relation est aussi la porte ouverte aux abus commerciaux, le pire étant les "collectors", statut artificiel et très relatif de rareté donné à des objets au moment même de leur lancement commercial

 

designer, un métier spécifique

India Mahdavi (architecte d’intérieur) :
’’le design consiste à mettre une forme sur une fonction, en libérant la forme ou la fonction’’

 

cette définition révèle une hiérarchie ; il y a d’abord la nécessité d’optimiser la fabrication qui implique de concevoir dès le départ dans un esprit systémique : utiliser des matières, créer des procédés de fabrication, imaginer des procédés de recyclage spécifiques à l’objet ; puis rechercher une identité esthétique. C’est une démarche inverse de celle de l’artiste.

D’où la notion de "’ingénieur designer" qui fait appel à la fois à des compétences d’ingéniérie et des aptitudes artistiques : une rareté qui explique le succès de ceux qui y réussisent. Ainsi un designer n’est pas un artiste mais avant tout un ingénieur.

Dans l’artisanat, les créateurs-designers ont une démarche proche : ils recherchent à la fois l’amélioration de la réalisation (notamment par les nouveaux matériaux), l’intégration de l’objet dans notre société (mode de vie, recyclage, mobilité, transformabilité, etc) et l’esthétique (faire beau et en même temps se distinguer de la concurrence) ; les frères Bouroullec affirment cela clairement

> par exemple, dans quelle catégorie placeriez-vous cette pièce unique du célèbre Philippe Starck :

  Philippe Starck piece unique   Philippe Starck piece unique
 
ce miroir semble être une belle pièce classique de design, décorative...
 
... erreur ! c’est une pièce typique de "design artistique" : "Ne soyez pas étonné !" (c’est son titre), 2008 / clic=zoom

cette rare pièce unique est à vendre, contactez-nous !

 

trois situations entre art et design :

actuellement les frontières sont schématiquement celles-ci :

> l’art procède par création d’une oeuvre libre de toute utilité ; parfois elle est déclinée en quelques exemplaires, mais trop de tirage la fait tomber dans l’objet de décoration...

> le design artisanal procède par esthétisation d’un objet utilitaire qui est réalisé de manière semi-industrielle ou artisanale, quitte à en limiter le nombre, ce qui en augmente le prix

> entre les deux existe "l’art fonctionnel" (appellation courante aux USA) où une pièce "designée" n’est pas créé pour être utilisée mais dans un esprit artistique, même si parfois il a un côté utilitaire. Cest ce que Almanart appelle le design artistique.

Ainsi Almanart s’intéresse au design artistique et non au design utilitaire, au même titre que la photo d’art et non à la photo tout court ou aux livres d’artistes et non aux livres d’art.

 

 

 > achat-ventes de particulier à particulier

 

> Almanart annonce des oeuvres, pièces de design ou décoration, à vendre de gré à gré directement sans intermédiaire

> vous êtes vendeur ? vous êtes acheteur ou curieux ?

 

 

 voyez aussi :



annonces art et design à vendre
 

 

annonces d'événements :


 

expérimenter...

 

...ce que fit Théophile Steinlen dans des portraits réalisés avec une plume taillée dans un roseau, en fin du 19è siècle

rien d’étonnant, il fut peintre mais aussi illustrateur, graveur, lithographe, affichiste : un esprit ouvert !

ce qui explique la force d’expression de ces oeuvres, commentées ici par Les Atamanes

 


 

vivez l’art au quotidien

 

fotofever fait vivre la photo d’art :

> chaque jour une oeuvre commentée

> chaque mois une newsletter vous concocte des petites surprises

> et bientôt : la foire fotofever au Carrousel du Louvre

 ? qui est fotofever  ?

 


 

l’évolution de l’éducation en Chine

 

une exposition photographique à Paris
à découvrir ici

 


 

Almanart va déménager et vend...


... meubles, objets, etc, en direct aux particuliers

 

bonnes affaires à voir ici sur
Paru-Vendu
(et sur d’autres sites de vente entre particuliers)
 

"Petit Déménagement", petit grès de Marie Rancillac, 1999

 


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre e-mail :

aucune autre information n'est demandée

 

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :