page d’accueil
du 21 au 27 mai 2018

 

 

 

 

 

Ingrid Baars
Artemis, v2017, 115x150, 7ex
(courtoisie Kerchache Pivaty)
Knapp Peter 

 
> c’est la Paris Gallery Weekend ! une nouvelle façon de recevoir les amateurs d’art, dans une ambiance festive répartie dans les quartiers d’art, surtout le Marais, le Haut-Marais et St-Germain

> qu’y voir et où ? notre libre choix se porte sur des découvertes, en haut du podium :
 - dans le Marais l’exposition Thomas Agrinier, un peintre totalement original que la Galerie Dukan montre dans un superbe espace pop-up (article la semaine prochaine)
 - dans le Haut-Marais la Galerie Papillon fait conter fleurettes à une dizaines d’artistes, histoire de voir ce que cela donne au 21è siècle
 - à Saint-Germain les photos époustouflantes de Ingrid Baars, scénographiées par la commissaire Maia Kerchache à la Galerie GAM ; la photo ci-dessus a été profondément travaillée pour transcender la femme africaine de manière un peu irréelle, mystique, à mi-chemin de la statuaire traditionnelle (article la semaine prochaine)

 

 

Edito :

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !

Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !

(Victor Hugo, début de Toute la Lyre)

Amours de printemps ? oui, mais ces coquins d’artistes nous les jouent avec érotisme :

> au Plateau Frac-Ile-de-France, l’exposition A Study in Scarlet s’appuie sur Cosey Fanni Tutti, artiste performeuse et actrice X des années 70 (époque moins pudibonde que l’actuelle), pour évoquer les notions d’identité, de genre, de féminité et de relation entre artiste et modèle

Harum Farocki, 1983, Ein-Bild
(courtoisie -Frac-IdF) / clic= zoom

 

> Jan Fabre inaugure la nouvelle Galerie Templon (située proche de l’actuelle) par une déclaration d’amour à son pays : Folklore Sexuel Belge, un voyage délirant entre religion et sexualité

Harum Farocki,

> à la Concorde Art Gallery (la seule de Paris dédiée à l’érotisme, le Gai-Pariss n’est plus ce qu’il était), six artistes photographient les Délires et Fantasmes

David Dahan, Shoes, 2013
(courtoisie Concorde Gall) / clic=zoom

 
> les fans pourront bientôt se rendre au bien nommé Salo, le Salon du dessin érotique en mi-juin, assorti fin mai à mi-juin du parcours érotique Rose c’est la Vie (allusion à Duchamp et objet d’une ancienne exposition osée de Bettina Rheims) ; un pied de nez au retour du puritanisme par son commissaire et critique d’art Laurent Quénéhen

> vous préférez attendre les mois plus... chauds ? allez à Bèze (si, si, ça s’écrit bien comme cela) au Festival d’art érotique Eros in Love, une petite manifestation gentillette

david dahan photographe

> et "Dim Dam Dom"... ça vous dit quelque chose (à vous, soixantehuitards) ? ces années 60-70, folles et libérées...

Peter Knapp
Campagne pour les collants Dim, années 1960
(courtoisie Cité de la Mode)

 
...leur délire vestimentaire est transcendé par Peter Knapp (à l’époque aussi DA au journal Elle) qui met "la mode en mouvement" : titre de son exposition à la Cité de la Mode, où les filles s’envoient en l’air (c’était le printemps)

Knapp Peter

> la gaudriole est partout : même aux Tuileries Apollon poursuit Daphnée de ses assiduités, et Roman Cieslewicz vous fait sourire avec sa Soeur-Voyeuse ; vive l’amour joyeux !

Georges Maisonneuve

 

 

nos coups de coeur en une image commentée : clic  

les fééries numériques de teamLab à La Villette "les" Lalanne séparément à la Galerie Mitterand Peter Knapp fait voler les filles aux Docks l’extraordinaire aventure du Canal de Suez, à l’IMA les effets spéciaux crèvent l’écran à la Villette
la Galerie W fait vivre l’évolution de la vidéo et l’art numérique les artistes jouent aux robots au Grand Palais Peter Klasen Dialogue avec ses Maîtres à la Galerie Hober Gérard Garouste chasse le mythe au Musée de la Chasse Gaëlle Chotard tisse ses toiles au Drawing Lab
les Posages d’Alain Jouffroy chez SometimeStudio les musiciens bruts de l’Art Topographique rare rétrospective Eugène Delacroix au Musée du Louvre () ()

 

 

blockbusters ou pas, ne les manquez pas :

 

> illustration contemporaine  : l’explosion graphique de Roman Cieslewicz aux Arts Décoratifs : hommage à un maître de l’illustration publicitaire engagée

 
 

> art moderne  : l’aventureuse saga de l’Avant-Garde russe à Vitebsk, au Centre Pompidou

 
 

> graphisme contemporain  : Mai 68 arty, cinquante ans après : le parcours des principaux événements artistiques

 
 

> art moderne  : éblouissante rétrospective Franticek Kupka au Grand Palais ; il a (presque) tout fait, passant du symbolisme, à la figuration organique et mécanique, pour finir à l’abstraction

 

 

les belles expositions passées :

> cette exposition, vous voulez la revoir, la montrer, ou vous l’avez manquée ? la voici en résumé

 

 

à savoir :

 
> nos critères de choix des expositions
que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde ?

> Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers

 

 

à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

amateur, vous êtes aussi vendeur ?

 

  Quel Marteau vous permet de comparer les propositions des maisons de ventes aux encheres sur vos objets (estimations, honoraires..)

gratuit ; comment ça marche ?


 

 le gigantisme animal de Quentin Garel

est à l’Espace Commines (Marais)
du 26 mai au 3 juin

une exposition de la Galerie LJ
 

plus d’infos


 

MacParis c’est maintenant !

se resserrant et se renouvellant 2 fois par an, MacParis montre le meilleur
à MacParis Printemps les artistes vous vendent en direct

Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir
du 22 au 27 mai

 


 

le vintage en photographie

les Atamanes sont spécialisées dans les Petits Maîtres, y compris en photo où elles ont réussi à sortir de l’oubli une série de clichés de mode en noir et blanc de Robert-Jean Chapuis

ici : Diagonale
disponible à 300€

 ? qui sont les Atamanes ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :