mais pourquoi le design est-il inconfortable ?

 

Le terme "design" concerne aussi bien la conception d’un objet industriel, avec ses contraintes de fabrication et de marketing, que la création d’objets esthético-artistiques.

Mais tous ont ce point commun : ils sont utilisables... ou plutôt ils devraient l’être.


 

design, la question qui fâche :

pourquoi le design contemporain est-il aussi souvent in-con-for-table ?

pourquoi tant d’objets sont-ils mal pratiques, peu ergonomiques, inconfortables ? doit-on faire inutilisable pour respecter le principe "La laideur se vend mal" posé par Raymond Loewy en 1953 ?
Le comble étant que lorsqu’ils sont beaux, ils se vendent quand même ! encore longtemps ? vivons-nous une époque tellement futile, axée sur le visuel, ou le beau-mais-mal-fichu se vend tout de même ?

 

à votre avis :

> aimez-vous vous vautrer dans un canapé dont la moitié du dossier a disparu, car ça "fait original" ?

> êtes-vous assez maso pour vous glacer le c.. sur la chaise métallique de ce café branché (pour mieux faire passer le courant ?)

 

"contrairement à l’art, le design est au service du corps humain, comme un soulier..." Michaël Burke (PDG de Louis Vuitton) [Les Echos 5/12/14]

> et ce bistrot du Marais relooké par des bancs en lattes de bois venus sans doute d’un wagon de 3è classe d’il y a deux siècles (pour assurer une forte rotation des clients ?)

> et ce joli couteau mal pratique qui tombe sans cesse, manche
trop lourd en métal ou trop petit pour être appréhendé ?

> et ce resto relooké bien clean devenu tellement bruyant qu’il faudrait y distribuer des boules Quies ?

> et cette lampe hight tech dont l’ampoule est exotique, donc introuvable ?

> et ce bel ordinateur ultra-plat dont le clavier est inapte à la frappe de plus de 3 touches sans erreur ?

 

Matali Crasset fait parfois des sièges confortables,
mais là, nous doutons fort que son "ami Jim" n’attrape des crampes,
vu la rudesse du revêtement : Quand Jim se Relâche (c’est le titre !),
2012, fauteuil présenté à Dessein du Geste, Paris

 

Cela alors qu’on se gargarise d’ergonomie... Ah, nous comprenons mieux le succès actuel du vintage des années 70, symboles du cocooning !

Si encore tout ces ratés étaient bon marché...

 

 

 

allez, encore une pour sourire :

moche ou confortable, désormais il vous faut choisir !
"oui, mais je ne sais pas ce qui est confortable ou pas !"

... alors suivez le : lui, il sait >>

Moralité : tout designer devrait avoir un chien.

 

(courtoisie Dirk Uhne, CC-Flickr)
 

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

nouvelles pages :

 

pages révisées :

 

annonces d'événements :


 

profitez de l’été pour faire le plein :

jusqu’au 21 août

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

un livre pour les vacances :


111 histoires amusantes
mais réelles du monde de l’art

achetez le en ligne !

(aussi en librairie)


 

c’est l’été, j’ôte le haut !

las, on n’est plus dans les 70’s, la plage n’est plus ce qu’elle était...

par contre le bien connu artiste suisse Luciano Castelli vous rappelle ces bons moments avec cette lithographie

disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

blog à part...

 sur vos petits écrans : le blog d’Almanart !
décoiffant, incongru, sexy, people, pas sérieux quoi...

 


 

 

Art Insider, la revue des pros de l’art

clic sur l’image = vous saurez tout


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :