l’Art Décoratif, dit Art Déco

 

Art Décoratif, l’antagoniste

 

l’Art Décoratif, ou "Art Déco", est un genre aussi particulier que l’Art Nouveau qui le précède d’un quart de siècle ; mais tout les oppose !

 

 

 

 

 

 

 

Luigi Colombo dit Fillia, Aérovase,
v1932, Terre cuite, email, 18x20x17
(courtoisie Museo delle
Ceramiche de Faenza)

 

 

 

 
  • l’Art Décoratif, symbole du modernisme
  • savez-vous le reconnaître ?
  • l’Art Décoratif, revue dans Almanart et ailleurs
     
 

l’Art Décoratif illustré par une exposition :

> cet Aérovase (!) risque d’attérrir en mille morceaux, il est en céramique...
> un délire italien Art Déco de 1932, dans la section "Reconstruction futuriste de l’univers" au sein de la grande exposition sur le design italien au Musée d’Orsay
> il porte tous les fantasmes de ce style, ici version progressiste, qui chante l’ère de la machine performante : opposition de la boule et du rectangle, traits évoquant la vitesse (comme sur une BD), simplicité des couleurs, absence de fioritures ; la facture maladroite montre la prépondérance du propos sur la réalisation... c’est le message qui compte
> à voir jusqu’au 13 septembre 2015

  > accueil d’Almanart

> réagissez à cet article

> sommaire thèmes

focus : Art Décoratif, art déco, arts décos, art 1925 1930 / toutes images : clic=zoom

 

 

l’Art Décoratif, symbole du bouleversement moderniste

quel est le déclencheur de cette volte-face de la création ? un certain ras-le-bol de l’envahissement de l’Art Nouveau et de ses complications et surtout : la Grand Guerre, qui a minimisé l’art grand-bourgeois au profit d’un art moderniste plus populaire ; l’Art Déco fait fureur entre 1920 et 1940, bien que des innovateurs l’aient expérimenté dès 1910 ; c’est la fameuse Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de 1925 à Paris qui popularise l’appellation au sein d’une renaissance de l’économie, traduit un besoin de revivre et remet en question par une nouvelle modernité :

> bouleversement stylistique : l’Art Décoratif est tout à fait antagoniste à son prédécesseur sur tous les aspects, ligne simple versus sinueuse, dépouillement versus ornementation, fonctionnalité versus futilité, couleurs restreintes versus multicolore, orientation urbaine versus influence de la nature, approche industrielle versus artisanale, etc

> une chose pourtant les lie : l’universalité, car tous deux concernent les beaux-arts, le mobilier, la décoration intérieure, l’architecture, le graphisme, l’illustration, la publicité et même la mode !

 

 

La pureté graphique de l’Art Déco inspire beaucoup de designers actuels, ainsi Pierre Cardin avec ses magnifiques "Sculptures Utilitaires" évoque ce style par sa forme, ses matières comme la laque, tout en restant fonctionnel tel cet emblématique bar Coccinelle :

 

Pierre Cardin, bar Coccinelle, bois, laque, plexi, 2000, 100x90x125, 8+4ex
(courtoisie M.Orsay) ... clic=zoom
 

Pierre Cardin design

 

 

savez-vous le reconnaître ?

vous basant sur cette introduction, vous pouvez sûrement distinguer ce qui relève de l’Art Nouveau et de l’Art Déco ; cependant entre deux, se rencontre souvent un mélange des styles venant soit d’ateliers connus mais ayant évolué très progressivement d’un style à l’autre (pour des raisons techniques autant que commerciales), soit venant de copiste produisant des objets ou meubles à destination populaire ; parfois même des professionnels abusent de l’appellation Art Déco pour tout objet de la période 1880-1940... Voici des exemples au contraire assez bien typés :

  Emile Gallé, vase Magnolia   Charles Catteau
 
Emile Gallé, vase Magnolia, vers 1900
collection particulière
 
Charles Catteau, vase, 1927, atelier Boch Freres
collection particulière

 

 

 

 

l’Art Décoratif dans Almanart et ailleurs :

moins élitiste que l’Art Nouveau, l’Art Décoratif des années 30 s’est fortement répandu et est très apprécié encore maintenant ; de sorte que plusieurs pages notamment d’Almanart en parlent, de la peinture à l’architecture :

 

 

 

Ivan Da Silva Bruhns, créateur et fondateur de la manufacture
de Savigny-sur-Orge vers 1930, a dessiné ce tapis de laine
tout à fait dans l’esprit de l’époque ; présenté à Drouot
en 2012 estimé à env. 20’000€ (non vendu)
 

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

le Sm’art vient avec les beaux jours...

...à Aix en Provence du 17 au 21 mai

> Smart’Aix le plus grand Salon à PACA :
+200 exposants et +22’000 visiteurs

la billetterie est ouverte

 ? qui est le Sm’art ?


 

 le n°1 de Art Insider est paru !

nouvelle revue pour les professionnels
du monde de l’art

toute neuve et dans un esprit nouveau :
"nous voulons contribuer à rendre le milieu de l’art plus simple, plus clair et plus ouvert"

quel sommaire pour mars ?


 

ça tourne rond au Géant des Beaux-Arts :

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

Eugène Delacroix, peintre majeur

Larousse sort un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

ceci à l’occasion de la
rétrospective Eugène Delacroix au Musée du Louvre


 

Paris sera toujours Paris

les Atamanes vous proposent une série très abordables d’huiles, estampes et aquarelles des artistes de tous temps qui ont encensé Paris

Marius Girard, Moulin Rouge, aquarelle
disponible à 400€

 ? qui sont les Atamanes ?


 

blog à part...

 sur vos petits écrans : le blog d’Almanart !
décoiffant, incongru, sexy, people, pas sérieux quoi...

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :