tapez un ou deux mots :

droit des oeuvres transformées ou réappropriées

 

cas des oeuvres créées à partir d’autres

quel droit d’auteur pour les oeuvres dites réappropriées, transformées ? ce sont des oeuvres artistiques originales composites, réalisées à partir d’une autre oeuvre originale venant soit d’un autre auteur, soit anonyme, soit d’un inconnu ou introuvable (image trouvée sur le web etc).
le droit reconnaît l’auteur de la nouvelle création, mais celui-ci doit-il préalablement demander l’autorisation à l’auteur de l’oeuvre initiale voire lui céder une commission ? c’est toute la question

 
> jusqu’au 22 juillet 2023
à la Galerie Bénichou

 

Valérie Mréjen
Vagues d’eau sombre, 2023 42x59
(courtoisie Gal. Bénichou) .. clic=zoom

 

> transformées à partir d’un matériau banal et anonyme, elles ne heurtent le droit des photographes des cartes, si encore il était possible de les identifier ; surtout elles sont réalisées dans un esprit artistique et différent de leur objet d’origine ; et ces vues à cet endroit du Canal de Corinthe, lieu public, sont centaines

la réappropriation illustrée par une exposition :

> Valérie Mréjen, romancière, plasticienne et vidéaste, s’inspire de ses collections de cartes postales trouvées dans les brocantes ; elle les agrandit, les duplique côte à côte et les rehausse de gouache, les assortit d’un texte posé à côté de l’image, comme détaché... : "un couloir creusé dans la roche ; avant, on pouvait l’escalader à mains nues ; il y avait une échelle de corde mais un jeune homme l’a déjà empruntée et elle se balance au-dessus du vide sans que je puisse la saisir"
> ainsi elle rêvasse, construit des histoires ouvertes à compléter par vous-même

 Valérie Mréjen artiste
 

> accueil d’Almanart

> sommaire juridique


focus : droit d’auteur pour les oeuvres secondes ou dites réappropriées, transformées

 

  

les principes du droit d’auteur

 
la création par détournement ou transformation a toujours existé mais est devenue courante en art contemporain ; actuellement les conflits se multiplient car les prix stratosphériques des oeuvres exacerbent les revendications ; cela permettent aussi à la jurisprudence de s’étayer : la ligne juridique commence à s’éclaircir. Mais prudence : par définition la jurisprudence évolue et il peut y avoir interférence avec l’intégrité morale liée à l’oeuvre initiale ; 3 exemples de cas :

> cette image surréaliste a été générée par IA (sur Freepik) : le phénomène de transformation s’accentue par les créations numériques et surtout celles réalisées par l’Intelligence Artificielle qui part d’images existantes, alors le télescopage avec des oeuvres réelles est probable par définition (voir comment l’IA crée de l’art).

> cas très connu : la Joconde à moustache de Marcel Duchamp : pas de problème pour lui, Léonard de Vinci a peint l’original il y a plus de 70 ans et c’est une parodie

> cas d’exploitation commerciale par des requins de l’art : Richard Prince récupère des photos sur Instagram et les expose à la Gagosian Gallery à 100’000€ pièce sans un rond pour les auteurs initiaux...

 

 

en pratique : par prudence et ethique, l’artiste devrait suivre ces quelques règles :

  Banksy  

> se démarquer de l’oeuvre initiale par l’aspect, la démarche, l’intention, le but, l’esprit créatif ; mentionner l’auteur et la source ; puis :

> si possible demander l’autorisation à l’auteur initial ou ses ayants-droit ; sinon :

> privilégier : les oeuvres initiales passées dans le domaine public, sous licences libres, les américaines en "fair use", les sources anonymes et diffusions grand public (billets de banque, certaines cartes postales, réseaux sociaux), le street-art lorsqu’il est illégal, etc

> jouer sur la parodie, le pastiche , la caricature

> et certains auteurs initiaux peuvent accepter, préférant la publicité gratuite qui leur sera faite.

 
Banksy Show Me the Monet 2005

 
Mais tous ces principes "administratifs" sont peu compatibles avec la démarche créatrice qui va dans l’autre sens : d’abord l’idée, puis la réalisation puis éventuellement le droit... la liberté d’expression prime, heureusement ! reste à la Justice de suivre...

plus d’informations ici

 

 

 > achat-ventes de particulier à particulier

 

> Almanart annonce des oeuvres, pièces de design ou décoration, à vendre de gré à gré directement sans intermédiaire

> vous êtes vendeur ? vous êtes acheteur ou curieux ?

 

 

 voyez aussi :



 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

 

annonces d'événements :


 

nouvelle page : le design des années 2000-20

quelles évolutions du design au 21è siècle ?
 

un petit panorama critiique

 


 

magnifique sérigraphie de Arp

Les Atamanes sont fières de vous proposer cette grande sérigraphie de Jean Arp, plutôt rare

à l’occasion de la réouverture de la Fondation Taeuber-Arp


 

une très belle opportunité ! par Les Atamanes


 

dans le monde de Miguel Chevalier

 

Miguel Chevalier, le plus international des artistes numériques français, nous dévoile son tour du monde artistique 2023 en vidéo ; superbe !

Miguel Chevalier - Highlights 2023


 

connaissez-vous le musée ART42 ?

au sein de l’école 42, Art42 est le premier musée gratuit et permanent de street art en France

gratuit
inscription en ligne


 

les portes ouvertes du design

..dans 4 écoles d’arts appliqués : Boulle, Duperré, Estienne et ENSAAMA

vendredi 1er et le samedi 2 mars
de 9h à 17h entrée libre

 


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :