tapez un ou deux mots :

l’économie de l’art

la chaîne économique de l’art :

voici le minimum que vous devriez connaître sur l’écosystème économique de l’art et du design, sur la chaîne de leurs acteurs économiques, si vous souhaitez collectionner ou acheter quelques oeuvres d’art ou pièces de design.
Dans cette page :

ce que vous pouvez ou non faire dans un musée d’art :

 

 

à l’entrée du Museu do Chiado (Musée d’Art de Lisbonne)
(courtoisieMuseu do Chiado) ... clic=zoom
 

 

> accueil d’Almanart
> sommaire de marché de l’art
focus : économie de l’art, chaine économique en art et design, chiffres acteurs économiques de l’art contemporain, écosystème de l’art
 

 > achat-ventes de particulier à particulier

 

> Almanart annonce des oeuvres, pièces de design ou décoration, à vendre de gré à gré directement sans intermédiaire

> vous êtes vendeur ? vous êtes acheteur ou curieux ?

 
ces chiffres approximatifs sont à vérifier par vous, les cources n’étant parfois pas mises à jour, contradictoires et leurs champs diffèrent (avec/sans artisans, etc) / mise à jour 2023

 

les acteurs économiques :

 
l’écosystème économique du secteur art et design artistique y comprid l’artisanat, est une chaîne composée de ces acteurs :

tout repose sur l’artiste ! clic=zoom
 

> à la production initiale : les artistes et designers

> à la conception et réalisation du produit : organisations et ateliers de production, metteurs en scène (installations...), techniciens (numérique…), sous-traitants, restaurateurs, encadreurs, imprimeurs, éditeurs...

> à la diffusion : promoteurs, diffuseurs, vendeurs (agents, galeristes, SVV f’enchères, marchands...), foires, institutions et associations, organisateurs d’événements, médias et publicistes…

> aux services : assureurs, transporteurs, stockeurs, prêteurs, fisc…

> à la consommation : collectionneurs, acheteurs mécènes et institutionnels, grand public (billetterie d’exposition…), lecteurs des médias spécialisés, médias (droits)...

sectorisation et composition du marché de l’art : voir ici

 

quelques chiffres :

pour l’art y compris l’audio-visuel, la photo et tout le graphisme (mais pas de stats pour le design) et pour la France (2017, sources en bas de page) :

> côté production : approximativement (chiffres assez anciens extrapolés) : environ 41’000 professionnels affiliés et effectif stable actuellement dont la moitié dans le Grand Paris, sans compter les nombreux non affiliés exerçant un autre métiers, temporairement ou non (enseignants par exemple), ou ceux qui débutent et sont peu actifs (autour de 230’000 en 2016) ; le revenu net moyen des quelque 1500 plasticiens salariés est d’environ 1500€ :/mois brut en évolution stable et de 2000€ pour les illustrateurs et graphistes ; les plasticiens indépendants affiliés, trente fois plus nombreux, gagnent environ 2000€ :/mois net, avec d’énormes écarts (de 100 à 10’000€) zur des périodes difficiles ou de forts gains ;
avec soujacente une relative pauvreté : seuls environ 10% des plasticiens affiliés qui vendent leurs œuvres ont un revenu mensuel supérieur à 2500€, surtout des débutants ; sans parler des non-affiliés

> côté vendeurs :
. galeries : en 2012 la France environ 2’200 galeries (dont 53% dans le Grand Paris et 25% dans le sud) qui font chacune un chiffre d’affaire de près de 1.5 M€ avec de très grands écarts et un CA France cumulé de 1,4 kM€ ; trois galeries sur quatre travaillent sur le premier marché ; la moitié de leurs ventes se font à l’étranger ; les plus grands chiffres d’affaires viennent des foires ; plus d’infos
. SVV : environ 220 sociétés de ventes au enchères "consacrées à l’art et aux objets de collection"- (dont 50% dans le Grand Paris, en hausse, suivi par la Bretagne et la Normandie, PACA étant à la traine !) avec chacune un chiffre d’affaire (adjugé) approximatif de 8 M€ avec de très grands écarts et un CA France cumulé de 4 kM€ en hausse ; dont 45% pour l’art et objets de collection (car il y a aussi les autos, chevaux, alcools...) ; plus d’infos
. environ 55 foires et salons en France (dont 15 à Paris) ; dont une vingtaine importants et 5 grands internationaux ; plus d’infos

 

particularités de l’économie de l’art :

> beaucoup beaucoup de monde vit grâce aux artistes et créateurs !

 
fortunés, vivez dans une roulotte (pas d’impots sur l’immobilier) et consacrez vos millions aux belles oeuvres d’art !

> l’économie de l’art et du design artistique se compare au domaine du luxe : la production des créateurs y est relativement faible en nombre (par rapport à d’autres secteurs de l’économie), il s’agit souvent de pièces uniques ou de petites séries ; alors rien d’étonnant à ce que les prix des oeuvres soient (trop) élevés

> la fréquence des ventes est faible (par rapport à la grande cosommation), alors que les acteurs commerciaux mobilisent des moyens souvent lourds et risqués, donc rien d’étonnant qu’ils retiennent une part importante du prix final TTC (environ 50%) : voir les activités d’une galerie

> le monde de l’art et du design artistique ne pourrait vivre sans un apport d’aides institutionnelles ou de mécènes, et sans avantages divers (hébergement, fiscalité, 1%, etc) ; en contrepartie l’art a un apport important voire décisif dans d’autres secteurs comme le tourisme

> l’artiste se rémunère par ses ventes, l’exploitation de son droit d’auteur, de son droit de suite, éventuellement de parts sur les produits dérivés ou prestations complémentaires ;
comme souvent sa production est faible, le prix unitaire de vente en direct apparait élevé, même lorsque le coût de fabrication est faible (peinture, dessin), d’autant que les ventes sont épisodiques ; les artistes peu connus constituent des stocks importants d’invendus et se voient contraints d’exercer un métier complémentaire.
 

 

nos sources :
documents de presse (que reçoit Almanart de tous les acteurs), éléments économétriques de Artprice.com (n°1 mondial des données économiques d’art, avec qui Almanart a collaboré pour le Hors Série "Economie de l’art" de Gestion de Fortune janvier 2009), dossiers mensuels de AMA, CPGA (Comité des Galeries d’Art), le Conseil des Ventes, ArtPrice, l’ADAGP, la Maison des Artistes, INSEE, LaFAP (Fédération des Arts Plastiques) et le Ministère de la Culutre (notamment le Rapport Racine de 2017) ; Enquête Bluestone pour le DEPS 2012 ; le Conseil des Ventes ; plus les interviews par Almanart de personnalités représentatives et la documentation privée de Almanart ;
chiffres 2016 à 2023

 



 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

 

annonces d'événements :


 

la nocturne des galeries du Haut Marais

 

République côté Temple, prenez le petit passage Vendôme et hop, à droite 7 galeries vous attendent : 193, Bim Bam, Afikaris, Loo Lou, Backslash, Sedbon, Capela

jeudi 11 juillet jusqu’à 21 heures


 

 les formes épurées de Fanjoux saluent le sport

Les Atamanes jouent les olympiades :

cette gymnastique rythmique très stylisée traduit la joie, entre sport et cirque

un beau grand tableau proposé ici


 

une opportunité ! par Les Atamanes


 

le design parade à Toulon et Hyères
 

l’été avec la Design Parade dans les lieux emblématiques de Toulon pour l’architecture d’intérieur et de Hyères pour le design

expositions jusqu’en fin aout à Hyères
et jusqu’à fin octobre à Toulon
plus d’infos sur ces événements


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :