tapez un ou deux mots :

ne pas distinguer l’art du collector

 

   
parmi nos erreurs à nos débuts de collectionneur, figure celle de ne pas bien discerner la qualité et les valeurs relatives des oeuvres d’un artiste ; scénario :
 
> accueil d’Almanart > sommaire des erreurs

> les fiches pratiques
du collectionneur

focus : erreur en art, acheter sans différencier discerner les oeuvres d’art d’un artiste, collectionner l’art sans erreur

 

 

ne pas différencier l’art du collector

 

quoi ?

à l’heure où l’art est parfois vendu comme un produit de consommation, où les artistes sont un peu business-men, où les frontières entre art et décoration deviennent floues, il y a une tendance assez générale du marché à générer des sous-produits artistiques ; cela va des estampes à gros tirage, des sculptures en réduction, des affiches, et cela finit en tee-shirt... les musées sont les premiers producteurs de cette vulgarisation (sans parler d’un certain constructeur automobile à qui certains ayants-droit aux dents longues ont bradé leur nom) ;
pour un collectionneur d’art la différence est évidente, pas toujours pour un débutant ; mais attention : parfois, rarement, arrive une petite opportunité !

Qquestion à résoudre : à quel moment une création passe-t-elle du domaine de l’art à celui d’objet de consommation, à la pièce décorative ou anecdotique sans valeur patrimoniale ? autrefois les notions d’art majeur et art mineur proposaient une hiérarchie, maintenant c’est l’anarchie

 

scène vécue d’un débutant :

> cette grande galerie connue dans le sud, presque un musée, expose des artistes célèbres d’origine locale : les Nouveaux Réalistes, chers déjà il y a 30 ans ; mais la librairie y propose quelques pièces abordables dont une Nana gonflable de Niki de Saint Phalle...

...que notre débutant achète pour quelque cent francs pour s’amuser car, même "apprenti", il n’est pas dupe…
il la gonfle et l’offre à sa fille (mieux qu’une poupée, non ?) ; bien plus tard en 2014, surprise : l’exposition de l’artiste au Grand Palais en montre 3, qui flottent majestueusement au plafond ! intrigué il recherche sa valeur sur Artprice : 5 fois la mise !

gardes bien ta poupée, mignonne !


Nikide Saint Phalle, Nana,
ballon gonflable, 1968
collection particulière

 

 

 

 

le risque

dans cette jolie histoire, les choses sont claires ; mais la frontière entre une oeuvre d’art et un objet de peu de valeur ni intérêt artistique autre que décoratif, est parfois mince ; question d’intention de l’artiste, du nombre d’exemplaires dupliqués…

La vulgarisation utilise deux procédés : l’un partant d’une vraie oeuvre consiste à la décliner en quelque chose qui y ressemble ; inversément le procédé marketing du "collector" consiste à restreindre la duplication d’un objet courant -bien "designé" et "brandé"- pour en augmenter le prix unitaire ; tout cela marche… mais l’un et l’autre n’ont rien à voir avec l’art

 

 

.
vous êtes collectionneur ? Almanart peut vous guider
> nous contacter
.

 

 



 

annonces d'événements :


 

fotofever lance "le mag"

chaque mois le mag start to collect vous parle de photographie contemporaine : artistes, galeries, expos...
+ un peu de pédagogie : histoire de la photo, conseils aux collectionneurs...

inscrivez-vous !

 ? qui est fotofever ?


 

MacParis, bientôt !

6 jours de rencontre en direct des artistes, des amateurs d’art et des collectionneurs
sur les 3 étages du :
Bastille Design Center
11-16 juin

à MacParis, les artistes vous vendent en direct 

téléchargez vos invitations gratuites


 

à l’écoute du Centre Pompidou

nouveau :
le Centre Pompidou poscaste

plus d’audio-guides : votre smartphone en wifi gratuit sans saisie de vos données

inauguration avec l’expo Préhistoire, une énigme moderne

 


 

vernissages au Parcours Saint-Germain

les galeries de Saint-Germain font la fête et leurs vernissages

jeudi 23 mai !

 


 

c’est la Révélation...

 

...la foire des métiers d’art

sous la Nef du Grand Palais
du 23 au 26 mai

450 créateurs de 33 pays
ameublement, décoration, luminaires, joaillerie, orfèvrerie, horlogerie, métaux, verre, textile, cuir, mode, graphisme, musique, resauration...

 


 

le livre et le design

pour le festival Quartier du Livre

l’École des Arts Déco (EnsaD)
expose Matisse et le Livre
 

15-22 mai, 14h-19h, rue d’Ulm


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :