tapez un ou deux mots :

Victor Vasarely scintille au Centre Pompidou

 

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images rétrospecive Victor Vasarely courtoisie Centre Pompidou sauf mention / images : clic=zoom

 

le chemin lumineux de Victor Vasarely,
au Centre Pompidou jusqu’au 6 mai 2019

 

comment Victor Vasarely (1906-1997) est-il parvenu aux effets optiques que nous connaissons tous ? cette rétrospective nous éclaire bien sur la démarche qu’il a consolidée toute sa vie. Son travail va au-dela de l’abstraction géométrique qui était déjà inventée avant lui ; la différence entre celle-ci et l’art optique est la dynamique, le mouvement, la vie qu’il représente, Vasarely a même évoqué une quête cosmologique

 

une recherche continue sur les effets optiques

formé à Budapest dans l’atelier de Sandor Bortnyik, ancien du Bauhaus, Vasarely oriente tout de suite ses études sur la recherche du message optique en apprenant à adapter le langage du modernisme à la communication commerciale ; dès 1930 à 24 ans, graphiste publicitaire à Paris, il applique les principes de "forme efficace" qui préfigurent ses travaux à venir 

 > en même temps, il réalise ses propres "études plastiques" qui le mènent à créer cette même année la série des Zèbres, remarquable par ses effets optiques

 

maquette publicitaire, 1930,
Ecole de Bortnyik, Budapest, 
collection particulière
clic = zoom

 

  Vasarely artiste
  Vasarely artiste  

 
> pendant la guerre, au sein de l’Ecole de Paris, en Bretagne et au Luberon, Vasarely invente une autre forme d’abstraction en observant la nature : galets roulés dans les flux, craquelures des carreaux du métro, formes cristallines dans un village, éléments qui manifestent les troubles et étrangetés de la vision

> il traduit ces impressions par une peinture abstraite assez classique, statique car encore dépourvue des effets optiques

Yellan 2, 1949
collection particulière,
clic=zoom

 

> au début des années 50 il s’intéresse à la réversibilité de la photo positive ou négative, sorte d’équivalent au langage binaire cybernétique (informatique de l’époque) ; il réduit son langage au noir et blanc ce qui lui permet de réintroduire des phénomènes optiques

> un retour aux Zèbres ? non, Vasarely par ces moyens veut traduire les grandes énergies de l’univers : ondes, particules, champs d’énergie...

 

Ujjai, 1955,
collection particulière,
clic=zoom
  Vasarely artiste
   

 

> mieux : dans les années 60, il crée un alphabet de 6 formes simples incrustées dans des carrés de couleur, pour faire "converger toutes les formes créatrices vers une civilisation-culture à l’échelle de la terre", rien de moins… ;

ce nouveau nuancier est introduit dans le premier alphabet pour créer des effets de dégradés raffinés par de nombreuses combinaisons, la création devenant même "programmable".

 

Catalogue de l’exposition
fond : Arny, 1967, sérigraphie, 252x252

 

Les règles de son art optique sont désormais assises.
Dans les années suivantes Victor Vasarely suivra l’idéal du Bauhaus d’une socialisation de l’art : grande diffusion (sérigraphies et posters), collaboration avec la presse, la décoration (services à thé, papiers peints, décors d’émissions de TV, architecture…) et il crée même son propre musée à Aix en Provence, à l’image de ses travaux ; "je ne suis pas pour la propriété privée des créations" dit-il, et "que mon œuvre soit reproduite sur des kilomètres de torchon m’est égal, il faut créer un art multipliable", jusqu’à saturation !
Sur ce plan de la popularisation de l’art, Vasarely rejoint la démarche qu’Andy Warhol développe de l’autre côté de l’Atlantique au même moment ; avec aussi ce point commun : ils furent tous deux d’abord dessinateurs publicitaires, ce qui a influencé leurs démarches.

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Centre Pompidou
> la Fondation Vasarely à Aix-en-Provence

 

 



annonces art et design à vendre
 

 

annonces d'événements :


 

les musées et galeries vont réouvrir !

enfin, quel bonheur !
dès le 15 décembre,
si les conditions sanitaires le permettent (< 5000 contaminations/jour)

>> l’art écolo (où le voir ?), l’exemple de
Cornelia Konrads, The gate 2015 au domaine du Rayol


 

le nu féminin brave les frimas

Erro artiste

Les Atamanes nous rappellent que le nu a toujours été au centre de l’art plastique :

"un sujet qui sollicite à l’extrême le talent des artistes"

 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre e-mail :

aucune autre information n'est demandée

 

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :