tapez un ou deux mots :

UAM, l’Union des Artistes Modernes français

 

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images de l’UAM, Union des Artistes Modernes français, courtoisie Centre Pompidou sauf mention / images : clic=zoom

 

UAM, l’Union des Artistes Modernes français,
à Pompidou jusqu’au 27/08/18

 
l’Union des Artistes Modernes (UAM) est l’une des plus amples associations de l’histoire de l’art et du design du 20è siècle, mais assez peu valorisée jusque là ; constituée entre 1929 et 1956, cette immense plate forme artistique pluridisciplinaire en France regroupe tous les métiers d’art et artistes : architectes, décorateurs, graphistes, photographes, relieurs, bijoutiers, peintres, sculpteurs... plus de 200 noms dont des célébrités y défendent l’idée de la modernité.

 

l’UAM, support français d’une révolution culturelle

 

Union des Artistes Modernes UAM

Eileen Gray et Jean Badovici ont conçu cette Villa E 1027 à Roquebrune-Cap-Martin, entre 1926 et 1929
elle vient de réouvrir ses portes aux visiteurs
clic=zoom

Plusieurs initiatives ont tenté d’effacer la hiérarchie entre art et décoration : Arts & Crafts en Angleterre en fin du 19è siècle, Bauhaus en Allemagne de 1919 à 1932, de Stijl en Hollande à la même époque ; et… rien en France, alors centre européen du bon goût et de la culture ?

Si : l’UAM, l’Union des Artistes Modernes, de 1929 à 1956, une association dont le mot Artiste recouvre tous les métiers liés à l’art pur, artisanal, décoratif, architectural

Union des Artistes Modernes UAM

 Sonia Delaunay, manteau, vers 1925
clic= zoom

 

l’UAM n’est pas un mouvement mais -selon le langage actuel- une plateforme collaborative privée qui a réagi au Bauhaus et à de Stijl ; moins célébrée certes mais d’une existence bien plus longue, puisqu’elle a perduré jusqu’en 1958 ;

sur cette longue période, l’UAM s’est distinguée par ses recherches et son intérêt pour la lumière, le pratique et l’esthétique, prônant de nouvelles utilisations de matériaux tels le béton, le verre et le métal

> l’architecte Pierre Chareau explore le concept de lumière jusque dans la réalisation d’une maison presque transparente - la Maison-de-Verre : pour faire entrer le plus possible de lumière, le mur de façade utilise des pavés de verre translucides, donnant à cette cour de Saint-Germain des Prés un aspect inhabituel ; l’intérieur servait à l’époque de cabinet médical ; description de sa contruction

Pierre Chareau
Maison-de-Verre, 1928-1932
clic=zoom
Union des Artistes Modernes UAM

 
Toutes ces actions (Bauhaus, de Stijl, UAM) érigent le fonctionnalisme et l’économie de moyens comme base de leurs travaux, dans des disciplines qui s’adressent à tous, dans un esprit d’art total, avec un point de convergence : le logement, qui devient le champ d’expérimentations architecturales, décoratives et artistiques ;

Union des Artistes Modernes UAM

 

à l’UAM, finis les courbes et les ajouts décoratifs du "style nouilles" ; les paysages impressionnistes font place aux aplats Nabis

> même les publicités, les affiches, le graphisme en général optent pour la lisibilité et le dépouillement

 

Robert Mallet-Stevens,
affiche St-Jean de Luz, 1928
(courtoisie Musée des Années 30)
clic=zoom

 

 

Union des Artistes Modernes UAM

<< êtes-vous dans un magasin déco vintage du Marais ?
non, c’est une maquette en vraie grandeur d’un appartement de l’Unité de Voisinage à Sotteville-les-Rouen, par l’architecte Marcel Lods et le décorateur Marcel Gascoin dans les années 50, dans le cadre de la reconstruction d’après-guerre

> tout y est : le placard-bibliothèque flottant (d’inspiration suédoise), prépondérance du bois, absence totale de fioritures, fenêtres panoramiques, stores à lamelles et même les inévitables plantes vertes intérieures ; ce style sera popularisé dans les années 60 et perdurera longtemps

 

 

une modernité ancrée dans l’histoire

historiquement, les prémisses de l’UAM renvoient aux années 1900 où se développe l’idée de décoration intérieure et de couleurs dans l’habitat ; coloristes et décorateurs produisent des tapisseries et papiers-peints inspirés d’artistes comme Matisse, et rassemblent ces décors dans des intérieurs avant-gardistes...

Union des Artistes Modernes UAM

Francis Jourdain, 1911, mobilier pour Georges Besson, (courtoisie Musée Art Histoire St-Denis)
clic=zoom

> tel Francis Jourdin (peintre et designer) qui a osé en 1911 proposer cet ensemble bleu pétant, incroyable de simplicité et de pratique, fabriqué par ses Ateliers Modernes dès 1912

> à comparer avec cet cuisine fonctionnelle qu’à imaginée Le Corbusier pour sa "Maison du Fada"... 40 ans plus tard !

Union des Artistes Modernes UAM

 Le Corbusier, cuisine pour l’Unité d’Habitation de Marseille, 1952
(courtoisie MNAM)
clic= zoom

 

 

déjà en 1903 !

en 1903 Frantz Jourdain -architecte, critique d’art, homme de lettres (ne pas confondre avec Francis Jourdin)- créé le Salon d’Automne : il y fait cohabiter des tableaux avec de la décoration, et toutes sortes de projets ayant trait à la vie quotidienne

 

 

l’apothéose

c’est dans les années 30 et surtout avec l’Exposition Internationale de 1937 que l’UAM atteint un summum de notoriété et de visibilité : la dynamique est prodigieuse et les réalisations sont spectaculaires, dans la continuité d’un style dépouillé et de couleurs franches ;

Union des Artistes Modernes UAM

le pavillon UAM à l’exposition de 1937, par G.H. Pingusson, F.Ph. Jourdain et A.J. Louis
(courtoisie Fonds Pingusson)
clic=zoom

> l’UAM confie la réalisation de son pavillon emblématique à Georges-Henri Pingusson, qui le réalise en acier et verre

> et Robert Delaunay décore l’entrée du Hall des Réseaux par un relief sur bois (actuellement au Centre Pompidou de Metz)

Union des Artistes Modernes UAM

Robert Delaunay, entrée du Hall-des-Reseaux, 1937, relief-sur-bois
clic= zoom

 

les artistes font le Ménage

après la 2ème guerre l’UAM accompagne la reconstruction, mais ne résiste pas au développement de la société de consommation : ses membres se dispersent vers 1956 ou se tournent vers les expositions de Formes Utiles, une association liée aux Arts Ménagers et active jusque dans les années 80 ;

> ce bureau et cette toile abstraite des années 50 annoncent tous deux une nouvelle modernité, celle des années 60-70, pop et minimalistes.

 

 

Edgard Pillet, Pulpe, 1953, huile
(courtoisie MAMVP)
Jacques Dumond, bureau, 1955
(courtosie Musée Arts Décos)
clic=zoom
  Union des Artistes Modernes UAM

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Centre Pompidou
> l’UAM expliquée par le Musée des Arts Décoratifs
> histoire de l’UAM (téléchargez le pdf)
> design : 1917-1939 les années folles

 

 



 

annonces d'événements :


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :