tapez un ou deux mots :

Notre monde brûle au palais de Tokyo

 

jusqu’au 13/09/20 quartier de
l’Alma
Palais de Tokyo 12

13 av du Président Wilson

> accueil d’Almanart
les meilleures expos en cours

toutes images : exposition le Monde brûle, au Palais de Tokyo (courtoisie) / clic = zoom

 

Le Palais de Tokyo affiche l’urgence par cette exposition d’art contemporain d’une trentaine d’artistes, qui représentent une sorte de monde en feu : depuis l’élan démocratique des pays du golfe persique, des Printemps arabes, aux soubresauts culturels des pays postcoloniaux et aux changements climatiques. Chaque artiste témoigne de son ressenti devant ces bouleversements en associant à la fois reflexion politique et expérience poétique ; un parcours cohérent et non polémique

 

Notre monde brûle-t-il ?

édito de Emma Lavigne, Présidente du Palais de Tokyo (extrait) : "les commotions et l’instabilité du monde apparaissent aujourd’hui comme d’inexorables artifices créés par l’Homme, emporté par sa démesure et sa toute puissance ; la catastrophe n’est plus un horizon de spéculation philosophique ou esthétique, ..., mais une réalité".

Vous connaissez la "capitalocène" ? pas encore ? c’est l’ére géologique dans laquelle nous sommes entrés en raison de nos activités industrielles ; bienvenue !

> un des thèmes explorés est la colonisation aboutissant à la prédominance de la culture occidentale dans l’art,

  Sammy Baloji artiste  

illustrée par le Congolais Sammy Baloji qui réalise une installation de plantes vertes, un mini jardin importé d’Afrique qui témoigne que la mondialisation est aussi végétale.
Mais bien plus : métaphore du lien entre son pays et le monde, chaque arbuste est planté dans une douille d’obus sculptée dans les tranchées de la Grande Guerre, fondue dans le cuivre des mines du Katanga, utilisée par les "tirailleurs sénégalais" sur le sol français

 

Sammy Baloji, ST planteset douillesd’ obus 2018
clic=zoom

 

 

pourquoi des artistes du monde arabe ?

.
dans le cadre de l’année culturelle Qatar France 2020, l’exposition se nourrit de la collection du musée Mathaf (Arab Museum of Modern Art situé à Doha), qui témoigne de l’essor de la modernité dans les pays arabes, en insistant sur les échanges culturels et en interrogeant l’héritage artistique du Qatar en lien avec la globalisation [DP]
.

 

> Michael Rakowitz s’attache à retrouver les trésors du Musée National d’Irak qui ont disparu à la suite de l’invasion militaire de Bagdad par les troupes americano-britannique en 2003.
"Sa volonté de reproduire des objets disparus témoigne de la nécessité de sonder notre relation à la mémoire et à l’histoire, en soulignant la fragilité de l’artefact face aux réalités géopolitiques du monde" (DP).
Ainsi a-t-il reconstitué les oeuvres disparues en papier journal, emballages, cartons, colle...

 

 

Michael Rakowitz
l’Invisible Ennemi 2017
clic=zoom
  Michael Rakowitz artiste
  Bady Dalloul artistes  

> Bady Dalloul, franco-syrien installé à Paris, "s’intéresse aux processus d’écriture de l’Histoire et à la construction et déconstruction des jeux de pouvoirs qui régissent les rapports entre états et populations".
Il présente une installation de 200 dessins de poche, pour illustrer la guerre en Syrie telle qu’il l’a reçoit par les contacts avec sa famille sur place ou au travers des médias. Pour lui aussi le monde brûle, car ses minuscules dessins ont pour cadre des boites à allumettes

 

Bady Dalloul
A Country without Door dessins 2019
clic=zoom

 

> l’impact des activités humaines n’échappe pas à la poésie des artistes :
ici, Fabrice Hyber, connu pour confronter l’humain à son environnement , consacre un Musée au plastique, materiau polluant s’il en est ; ainsi il oblige à repenser l’histoire des matériaux de notre quotidien face aux enjeux de l’environnement.

 
Fabrice Hyber
le Musée du Plastique 2020
clic=zoom

 

  Fabrice Hyber artiste

 

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Palais de Tokyo

 

 



annonces art et design à vendre
 

 

annonces d'événements :


 

Sm’art : art & design en pleine forme

 

pas de risque ! la grande foire d’art contemporain est en plein air, dans le Parc Jourdan

Aix en Provence du 23 au 27 septembre

200 artistes, 20 galeries dans une ambiance joyeuse et jazzy

billet prix réduit en ligne
 


 

Papa Madi est le père de quoi ?

apparaît en 1946 à Buenos-Aires
un extraordinaire mouvement d’art

père fondateur : Arden-Quin et sera amplifié par des artistes internationaux réfugiés de la guerre ; comme ici le tchécoslovaque renommé Falik

passionnantes explications
par Les Atamanes


 


 

30 ans de Graffiti et de Street Art à Paris

c’est la fête du Prix du Graffiti ! gratuite (pass san.)

expo du 2 au 22 septembre 14-20h
vernissage le 3 dès 17h

à la Serre du Parc des Docks de Saint-Ouen, métro Mairie de Saint-Ouen

une production Graffart


 

pour les Journées Européennes du Patrimoine,

la SNCF fête le PLM (le célèbre Paris-Lyon-Marseille) en réhabilitant la magnifique fresque dans la Gare de Lyon (ci-dessous Monaco) :

les 18 et 19 septembre
et par une fastueuse visite interractive
 


 

le Paris des peintres

du XVIè siècle aux modernes, les peintres ont arpenté et représenté Paris

sous ce thème, une revue des styles et une plongée dans le Paris d’autrefois

 somptueusement illustré
chez Larousse

 


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre e-mail :

aucune autre information n'est demandée

 

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :