tapez un ou deux mots :

centres d’art inattendus du Grand Paris : sommaire

 

sortez des grands classiques !

inattendus dans le domaine de l’art et du design, car ces lieux sont à vocations diverses, ou sont mal connus ou un peu excentrés.
Ce sont des fondations, des musées dans le Grand Paris, des lieux privés mais accueillants, ou bien des endroits dans Paris-centre qui se sont transformés, parfois underground, parfois pop-up (éphémères), voire chantiers ou friches.
Ils accueillent souvent des manifestations d’art actuel : sortez des boulevards rebattus, allez les découvrir, visitez avec nous ces trésors :

>actualité de ces lieux d’art :

> dans la belle région de Montargis ne manquez pas une visite des Tanneries, à Amilly (entrée libre) ; l’exposition Formes d’Histoires est très belle, avec une trentaine d’artistes dont certains bien connus
> vous y verrez cette oeuvre touchante de Monika Brugger, significative et pourtant si simple : des "moufles tricotées par ma mère et retravaillées", mis sur un porte-manteau comme à l’école ; qui ne s’en souvient ? suggérer par une économie de moyens est un summum de virtuosité
> voir une autre oeuvre ici
> jusqu’au 2 septembre 2018

 
Monika Brugger, Enfance, 1999
(courtoisie Les-Tanneries) clic=zoom

 

 

 

 

 

 

 

 

> accueil d’Almanart


Focus : centres d’art, lieux d’art, musées art et design moderne et contemporains de Paris et du Grand Paris

 

 

 

 

> le Collège des Bernardins au quartier St-Michel est un lieu ouvert à tous et gratuit. Il accueille des petites expositions d’art contemporain de bon niveau ; il comporte un pôle de recherche, des salles de réunions et, pour le public : des conférences, un lieu de silence, une librairie et une cafétéria

 

l’ordre catholique des Bernardins a toujours eu vocation d’érudition et d’enseignement : ce Collège de Paris réunissait les assemblées de l’Université déjà il y a huit siècles

 

mais... assez de ces centres d’art chers, peu accessibles, peu ouverts !

parmi les lieux à vocation régionale ci-dessus, certains ne sont pas connus ; pourquoi, la faute à qui ?
Aux Municipalités et Régions, puisque ce tissu hétéroclite dépend d’elles ! Qu’elles fassent preuve de pragmatisme, qu’elles se mettent à la place du visiteur, qu’elles rentabilisent leurs investissements car c’est nous qui payons :

1° ne pas ouvrir des lieux régionaux dans des trous perdus
2° tenir compte de l’accès par transports publics et prévoir des parkings
3° veiller à une signalisation cohérente du début jusqu’à la fin du trajet (tare bien française...)
4° oublier les horaires de province : ne pas fermer à 18h, ouvrir au déjeuner, prévoir une nocturne
5° savoir communiquer... (voir ici)
Ah mais... c’est trop cher en fonctionnement ! ah ? et combien coûte au contribuable un investissement sous-utilisé ?

Merci de gérer en économe et respecter le contribuable, pas seulement pour que des (mal) élus puissent se rengorger d’avoir fait quelque chose... l’heure n’est plus aux investissements lourds irresponsables, tels que celui du Département de l’Essonne -un des plus endetté de France- qui, bien qu’équipé du Musée de Bièvres (déjà en rénovation), veut le doubler du méga-projet de Photopolis, à ambition nationale (qui va donc aller là-bas ?), de surcroît "complété" par un autre équipement à Saclay !

Merci Messieurs-Dames des élus, de gérer le Grand Paris en métropole, pas en village gaulois ; fort heureusement, la Métropole du Grand Paris va progressivement -mais lentement- y mettre un peu d’ordre et la contrainte budgétaire va assècher les projets redondants et gaspillateurs.

 

 voyez aussi :



 

annonces d'événements :


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :