tapez un ou deux mots :

centres d’art inattendus du Grand Paris : sommaire

 

sortez des grands classiques !

inattendus dans le domaine de l’art et du design, ces lieux à vocations diverses, sont mal connus ou un peu excentrés.
Des fondations, musées du Grand Paris, lieux privés accueillants, endroits dans Paris-centre qui se sont transformés, parfois underground, parfois éphémères. Ils accueillent souvent des manifestations d’art actuel :

actualité des lieux d’art :

> ce sont surtout les grandes villes qui accueillent les lieux d’art, elles qui fascinent souvent les amateurs d’art, aussi friands d’architecture
> alors il n’est pas étonnant que les tableaux qui honorent les villes aient tant de succès, bien que ce motif soit connu de nous tous
> ainsi les huiles sur bois de Alejandro Quincoces, qui réussit à traduire les vibrations, les trépidations urbaines, à faire sentir la fraîcheur des brumes (ou des pollutions) issues des activités invisibles qui s’y déroulent, bien qu’aucun humain n’y soit représenté ; le jeu géométrique de ses plans, comme vu d’une photo aérienne, expriment la beauté des tracés urbains ; quels que soient leurs pays, ces villes pourtant différentes ont en commun une densité énergétique et un réel pouvoir de fascination
> jusqu’au 30 avril 2022 à la Galerie Arcturus

 Alejandro Quincoces peintre
Alejandro Quincoces New York en hiver 2021
huile sur bois (courtoisie galerie Arcturus) ... clic=zoom

 

 

> accueil d’Almanart


Focus : centres d’art, lieux d’art, musées art et design moderne et contemporains de Paris et du Grand Paris

 

 

et aussi ces lieux récents ou peu connus :

 

Agnès b. La Fab

> la créatrice de mode Agnès b. (Agnès Troublé), active mécène, galeriste et collectionneuse, a ouvert en 2020 La Fab dans l’high-tech immense avenue de France
> 1400 m2 sur 2 étages cloisonnés : une galerie d’art où les oeuvres de ses découvertes sont en vente (chères) et un espace muséal payant (7€) ; un mélange dérangeant : on fait l’un ou l’autre, sans barrière, surtout quand on se dit mécène de gauche...

voici une "vraie" collection de coeur et intelligente, de l’art montrable et compréhensible ; tableaux, photos, sculptures et vidéos, pas d’installation prétentieuse

 

> le Collège des Bernardins au quartier St-Michel est un lieu ouvert à tous et gratuit. Il accueille des petites expositions d’art contemporain de bon niveau ; il comporte un pôle de recherche, des salles de réunions et, pour le public : des conférences, un lieu de silence, une librairie et une cafétéria

l’ordre catholique des Bernardins a toujours eu vocation d’érudition et d’enseignement : ce Collège de Paris réunissait les assemblées de l’Université déjà il y a huit siècles

 

mais... assez de ces centres chers, peu accessibles, peu ouverts !

parmi les lieux à vocation régionale ci-dessus, certains ne sont pas connus ; pourquoi, la faute à qui ?
Aux Municipalités, Régions et Aglos, puisque ce millefeuilles hétéroclite dépend d’elles ! Qu’elles fassent preuve de pragmatisme, qu’elles se coordonnent, qu’elles se mettent à la place du visiteur, qu’elles rentabilisent leurs investissements car c’est nous qui payons :

1° ne pas ouvrir des lieux régionaux dans des trous perdus
2° tenir compte de l’accès par transports publics et prévoir des parkings (le coûteux MACVAL a mis des années à être accessible par tram et n’a toujours pas de vrai parking)
3° veiller à une signalisation cohérente du début jusqu’à la fin du trajet (tare bien française...)
4° oublier les horaires de province : ne pas fermer à 18h, ouvrir au déjeuner, prévoir une nocturne
5° savoir communiquer... (voir ici)
Ah mais... c’est trop cher en fonctionnement ! ah ? et combien coûte au contribuable un investissement sous-utilisé ?

Merci de gérer en économe et respecter le contribuable, pas seulement pour que des (mal) élus puissent se rengorger d’avoir fait quelque chose... l’heure n’est plus aux investissements lourds irresponsables, tels que celui du Département de l’Essonne -un des plus endetté de France- qui, bien qu’équipé du Musée de Bièvres (déjà en rénovation), veut le doubler du méga-projet de Photopolis, à ambition nationale (qui va donc aller là-bas ?), de surcroît "complété" par un autre équipement à Saclay !

Merci Messieurs-Dames les élus, de gérer le Grand Paris en métropole, pas en village gaulois ; fort heureusement, la Métropole du Grand Paris va progressivement -mais lentement- y mettre un peu d’ordre et la contrainte budgétaire va assècher les projets redondants et gaspilleurs.

 

 voyez aussi :



 

annonces d'événements :


 

 

Prendre soin, de la Renaissance à nos jours

passionnante exposition au Musée des BA de Dole
pour le bicentenaire Pasteur ;
que nous montrent les œuvres d’art sur la notion des "soins" ?
 


 

design, mode et métiers d’art

12 japonais et 5 français dialoguent et créent luminaires, mobilier, assises, panneaux muraux...

à la Galerie des Ateliers de Paris
30 r du Faubourg Saint-Antoine
8 - 30 septembre
entrée libre

 


 

 l’auriez-vous compris ainsi ?

Les Atamanes vous expliquent :
une passionnante analyse d’une oeuvre en 2 minutes

découvrez le tableau
 


 

annoncez vos ventes
trouvez à acheter

particuliers : annoncez vos oeuvres à vendre

seuls des biens de qualité sont acceptés,
sélectionnés par Almanart

de bonnes occasions pour
acheter

 

 

suivez nous  :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre e-mail :

aucune autre information n'est demandée

 

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :