tapez un ou deux mots :

Jean-Michel Alberola au Palais de Tokyo

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !

 

  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images, courtoisie Palais de Tokyo sauf mention

 

Jean-Michel Alberola vous invite à une déambulation physique et philosophique sur l’état du monde, ses mouvements et convulsions et aussi pose la question du rôle de l’art dans la société

 

Jean-Michel Alberola
> au Palais de Tokyo, jusqu’au 16 mai 2016

 

ça commence bien : dès le couloir d’entrée, vous longez une vitrine comportant une tête (de l’artiste) surmontée des bulles de ses pensées qui reflètent la confusion de son état mental, puis vous faites face à l’Effondrement des Enseignes Lumineuses…

...ça promet pour la suite !

 

l’Efondrement des Enseignes Lumineuses, 2016

 

 

Suivez le labyrinthe thématique de cette promenade intellectuelle qui associe peintures figurative et thèmes conceptuels ;

 
   

en voici une clé : Jean-Michel Alberola opère par un jeu d’accumulations ; "je ne fais que des détails et je fais l’addition de ces détails", d’où le titre de l’exposition : L’Aventure des Détails.

Réflexions sur le monde en mouvement à partir des plus petits détails de la société de consommation

> celles-ci se concrétisent par toutes sortes d’objets en vitrine, posés ou accrochés, par des citations écrites un peu partout, et bien sûr par des tableaux car il est avant tout peintre

 

Protégé 2, Duchamp, 2004, collection particulière

 

...un peintre qui questionne le statut de la peinture face au monde, et c’est là que ça se complique, car c’est tout de même une démarche un peu fermée à l’amateur...

 

> mais une oeuvre superbe, caractérisée par des couleurs très douces, une délicatesse qui forme contrepoint à l’acidité de certains propos.

 

 

Le Roi de Rien, 2014
 

 

Le thème de l’Histoire est particulièrement impressionnant : décliné chronologiquement, ce parcours des guerres et révolutions est dur, sans complaisance, bien que ponctué par des traits d’un humour plutôt grinçant, des jeux de mots tels qu’une fresque d’objets nommée Dérèglement de Comptes ou des citations comme la Pauvreté est une Idée Neuve en Europe (un néon nommé Idée de François, en référence à François d’Assise)

> le rapprochement de ces quelques oeuvres qui illustrent l’année 1954 montre l’esprit sarcastique ;
notez que si l’extincteur n’a pas été placé par l’artiste, il a demandé explicitement à ne pas le déménager, le laissant face au feu du néon à ses pieds ; ainsi Alberola le replace dans son oeuvre comme l’aurait fait Marcel Duchamp.

 

Sans Grand Changement, néon
Paupière Supérieure, P. Inférieure, huile
 

 
Si Jean-Michel Alberola est réputé "artiste inclassable et imprévisible", pas toujours facile à comprendre, cette belle exposition permet de le découvrir et de l’admirer : elle démontre aussi par son ampleur que Jean de Loisy respecte sa mission de valoriser des artistes français.

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Palais de Tokyo
> Jean-Michel Alberola, professeur aux Beaux -Arts
> et à la Galerie Templon

 



 

annonces d'événements :


 

fotofever, la photo actuelle au Louvre

"la" foire de la photo actuelle
au Carrousel du Louvre,
8-11 novembre

 fotofever est la 1ère foire dédiée à la découverte et la collection de photos contemporaines ; 7ème édition

pour les "jeunes" : la Ruche, une section à petit prix

pour les Japonismes : 10 galeries japonnaises
photo de Akira Nagashima, 2018, Ginza Gallery


 

MacParis c’est bientôt !

le Cahier d’Automne de MacParis sera
au Bastille Design Center
du 13 au 18 novembre


à MacParis, une des plus ancienne foire d’art actuel de Paris, les artistes vous vendent en direct 

vous pouvez déjà télécharger vos invitations


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :