tapez un ou deux mots :

c’est La Discorde au Palais de Tokyo

 

jusqu’au 13/05/18 quartier de l’Alma Palais de Tokyo 12 €

13 av Président Wilson

> accueil d’Almanart
les meilleures expos en cours

toutes images exposition Discorde de Neil Beloufa, Kader Attia et Jean-Jacques Lebel au Palais de Tokyo
courtoisie Neil Beloufa, Kader Attia, Jean-Jacques Lebel et Palais de Tokyo / clic = zoom

 

La Discorde, Fille de la Nuit, envahit presque tout le Palais de Tokyo ! Fille de la Nuit car Eris -la discorde- est fille de Nyx -la nuit- selon Hésiode, poète grec antique ; la Discorde est mère de nombreux enfants qui ont pour noms Désastre, Mensonge, Douleur, Oubli, Faim, Carnage.. [extrait de l’édito de Jean de Loisy] :
le ton est donnée dès l’entrée de cette immense exposition au Palais de Tokyo

 

l’Ennemi de mon Ennemi, l’Un et l’Autre (méfiance...)

 
un peu ésotérique, déconcertant, poignant ! mais accrochez-vous, cela vaut la peine : pour illustrer ce noir thème, les artistes Neil Beloufa, Kader Attia et Jean-Jacques Lebel et quelques autres invités déclinent la domination des nations, les conflits, les révoltes face au mal, mais aussi les fraternités que la résistance engendre

 

Neil Beloufa brouille les pistes

> la large exposition de Neil Beloufa met en scène l’interchangeabilité des stratégies et des discours sous la forme de présentoirs en carton-pâte déplacés par des robots comme dans une usine de fabrication d’événements, suscitant une relecture de leur signification et remettant les associations en nouvelles perspectives

 

Neil Beloufa, 2018, Discorde, in-situ
clic=zoom
  Neil Beloufa Palais de Tokyo

> ce dispositif scénographique permet de représenter de façon chaotique la manière dont s’écrit l’Histoire et se légitiment les pouvoirs d’aujourd’hui ; il puise dans la communication officielle, les mémoriaux, les musées de guerre, la propagande politique, l’actualité, la publicité ; il intègre des œuvres, des documents, des images, des artefacts, des reproductions et des objets...
muni de cette panoplie, l’artiste joue sur l’ambiguïté permanente entre le bien et le mal, les postures et les impostures

Neil Beloufa, 2018, Discorde, in-situ
clic=zoom
  Neil Beloufa Palais de Tokyo

 

> ces Capsules Noires (que de Neil Beloufa avait déjà montrées à Sérignan l’été passé) sont des sortes de refuges (ou cercueils ?) pour migrants, des machines connectées reliées entre elles par câbles ; elles cotoient une installation mobile qui représente la Domination du Monde

 

Neil Beloufa, 2016, Capsule Noire
clic=zoom

 

l’exposition invite plusieurs autres artistes qui contribuent au thème, tels que :

  Neil Beloufa Palais de Tokyo

Driss Ouadahi

Driss Ouadahi, Fences Hole, 2011
clic= zoom

> cette peinture minutieuse de Driss Ouadahi (celui qui est exposé est un grand tryptique)

 

> ce fauteuil marqué par la guerre au Mozambique, de Gonçalo Mabunda

JGonçalo Mabunda

Gonçalo Mabunda, Throne-of-an-African-King, 2004 / clic= zoom

 

 

le plaidoyer de Kader Attia et Jean-Jacques Lebel

 
ils ont crée deux grandes installations, la première consacrée à la fabrication par les médias de l’Autre Absolu, présenté comme une entité à craindre, violente et belliqueuse : le Satan, le Sauvage, le Terroriste ; la seconde consacrée à la persistance transhistorique de l’humiliation, du viol et de la torture en tant qu’armes de guerre ; esprits trop sensibles abstenez-vous, mais ces témoignages sont réels...

Kader Attia Palais de Tokyo

 

> présentée par Kader Attia comme un lieu d’archives, cette salle rappelle les diverses colonisations comme le ferait un documentaire transculturel, "un laboratoire de recherche plutôt qu’une exposition" où figurent des journaux de différentes époques qui stigmatisent les "autres" dont on ne connait pas la culture

 

 

Kader Attia, la salle des colonisations
clic=zoom

 

Jean-Jacques Lebel Palais de Tokyo

 

> issu de la collection de Jean-Jacques Lebel, ce jouet a été bricolé par un Poilu de la guerre 14/18

"les objets quotidiens nous hantent et nous souhaitons laisser sublimer la lumière sombre qui émane de ceux que nous avons réunis" (Kader Attia)

 

 

Jean-Jacques Lebel collection d’objets
clic=zoom

 

Daimyo, Seigneurs de la guerre au Japon

 
en parallèle vous admirez ces armures des Daimyo qui à la fois les protègent au combat et expriment leur magnificence, deux aspects de la puissance omnipotente ; les Daimyo étaient de puissants princes-gouverneurs qui régnaient au Japon entre le Xlle et le XIXe siècle

 

> au Palais de Tokyo, les armures sont placées dans une ambiance étrange mais déconcertante où le chemin lumineux vous oblige à contourner des obstacles pour les approcher pendant qu’un robot scrute le fond des océans

> allez aussi les voir au Musée Guimet tout proche (billets d’entrée conjoints)

 

 

clic=zoom
  Daimyo Musée Guimet

 

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Palais de Tokyo
> les Daimyo au Musée Guimet

 

 



 

annonces d'événements :


 

jouez avec Le Géant des Beaux-Arts
et Almanart !

le japonais Kohei Nawa a installé dans la pyramide du Louvre une grande sculpture, bon prétexte pour vous faire jouer (et gagner ?)
gratuit et sans engagement, jusqu’au 25 novembre

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

 le Prix du Graffiti est aux enchères

lundi 26 à Drouot
vente des toutes les oeuvres exposées
au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
jusqu’au 25 nov, gratuit

voir le catalogue

=> Almanart y a découvert une excellente qualité


 

le beau Noël du Géant des Beaux -Arts :

 => n’attendez pas : promo jusqu’au 17 décembre !

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :