street art : du tag au graffitisme..., sommaire

 

tout sur l’art des rues :

le street art ou l’art des rues a plus de 50 ans !

Au début phénomène américain, fait en groupes ("équipages" ou "crews"), remarqué par les seuls initiés, volontiers compagnon du Rap : ces deux mouvements culturels célèbres auront eu, à leurs débuts, du mal à être reconnus comme des arts.

Pour Almanart le street art est LE genre contemporain qui aura marqué le tournant du 20è au 21è siècle ; cela vaut bien ces quelques pages didactiques !

Le street art ne se résume plus au seul graffitisme ; il a pris une ampleur universelle, allant des rues aux galeries, salles de vente et musées, arrivant en 2010 à une apogée ; ensuite les artistes ont élargi leurs techniques de la bombe au collage de sérigraphies, papier découpé ou à l’art participatif ; il est parfois officialisé par des Maires qui ont compris son pouvoir décoratif, par d’immenses peintures murales ; ainsi Paris 13ème est-il devenu le 1er musée de street art extérieur

 

 

 

 

 

 

 

 

JonOne,
Lava, 2018, Huile, 180x180
(courtoisie Gal. Rabouan Moussion)
clic=zoom
 

le street art illustré par une exposition :

> l’adieu de JonOne au street-art ;
ce n’est pas lui qui le dit, c’est le constat que vous faites d’un artiste à grand potentiel qui a évolué de la rue, avec le style particulier qu’on lui connaît, pour un art plus réfléchi, peut-être plus intérieur, et destiné aux cimaises : JoneOne est devenu un artiste de l’expressionnisme abstrait mâtiné de dripping
> c’est l’évidence frappante de cette superbe exposition, qui montre quelques oeuvres de transition (comme celle-ci) et plusieurs autres qui ont accompli la transition, entre 2017 et 2018
> sur des fonds bigarrés (dont certains rappellent le vocabulaire graphique d’origine), l’artiste pose une couche très épaisse de pigment dans une couleur dominante ; on retrouve sa patte dans la progression verticale des couleurs et dans les mouvements verticaux des coulures
> le collectionneur averti saura choisir les grandes pièces de transition qui seront, bien sûr, plus rares et témoins de la métamorphose ; et ceux qui l’ont admiré dans la rue ne sont pas oubliés : JonOne propose aussi quelques pièces plus simples et accessibles rappelant son travail antérieur
> à voir jusqu’au 16 juin 2018 à la Galerie Rabouan Moussion

JonOne street art

 

> accueil d’Almanart

> sommaire des genres d’art

 

 

au menu et en images :

 

 
  • comprendre le street art :
  • distinguez les genres : graffitis, tags, lettrage... connaissez les techniques
     
  • dans les rues 1995-2007 :
  • découvrez la montée en puissance d’un street art universel  
     
  • 2008 à 2011, l’apogée :
  • parcourez les événements de cette période d’or
     
  • l’événement de 2013 :
  • vivez la Tour Paris 13 en images : 105 artistes de 18 nationalités !
     
  • 2è décennie : que devient le street ?
  • du participatif à l’institutionnel, avec les dérives vers l’art de salon
     
  • ouverture et diversité
  • voyez cette formidable évolution des techniques et interventions
     
  • Paris 13è, musée dans la rue :
  • découvrez le 1er quartier mondial du street art institutionnel
     
  • le street art de salon
  • le street se gentryfie, les artistes surfent sur la mode, l’art passe au salon

     

     

     



    à vos petits écrans !

      > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
     

     

    annonces d'événements :


     

    le Sm’art, c’est maintenant !

    ...à Aix en Provence du 17 au 21 mai

    > Smart’Aix le plus grand Salon à PACA :
    +200 exposants et +22’000 visiteurs

     ? qui est le Sm’art ?


     

     le gigantisme animal de Quentin Garel

    est à l’Espace Commines (Marais)
    du 26 mai au 3 juin

    une exposition de la Galerie LJ
     

    plus d’infos


     

    amateur, vous êtes aussi vendeur ?

     

      Quel Marteau vous permet de comparer les propositions des maisons de ventes aux encheres sur vos objets (estimations, honoraires..)

    gratuit ; comment ça marche ?


     

    MacParis c’est maintenant !

    se resserrant et se renouvellant 2 fois par an, MacParis montre le meilleur
    à MacParis Printemps les artistes vous vendent en direct

    Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir
    du 22 au 27 mai

     


     

    le vintage en photographie

    les Atamanes sont spécialisées dans les Petits Maîtres, y compris en photo où elles ont réussi à sortir de l’oubli une série de clichés de mode en noir et blanc de Robert-Jean Chapuis

    ici : Diagonale
    disponible à 300€

     ? qui sont les Atamanes ?


     

    une balade de street art

    clic sur l’image = vous saurez tout


     

    suivez nous  :  petits écrans :

     

     

    Plans et itinéraires du Grand Paris :
    Où sont les quartiers d'art ?

     

     

     

    Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

    abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

    aucune autre information n'est demandée

     

     

     

     

    Mesure d'audience par :

     

     

     

     

     

    Le "Petit Mot"
    login (modal) Abonnez-vous, ici
    entrez votre mail :

    10 newsletter/an, gratuit

     

     

     

     

     

     

    nos partenaires :

     

     

     

    nos amis en art et design :