tapez un ou deux mots :

les curieuses Nativités de Paul Gauguin

 

Gauguin a de bien curieuses façons de représenter la naissance du Christ, alors qu’il est fasciné par les religions et a une intime connaissance de la Bible ; même, il s’assimile presqu’au Christ à la fin de sa vie quelque peu mystique... cette Naissance du Christ et cette Nativité méritent donc quelques explications
> sommaire 1 oeuvre 1 artiste > accueil d’Almanart

les textes entre guillemets sont des courts extraits du catalogue de l’exposition Gauguin en 1989 et des analyses pages 449à 453
l’analyse s’appuye aussi sur le DP (Dossier de Presse) de l’exposition Gauguin au Grand Palais l’hiver 2017-2018

 

l’artiste : Paul Gauguin (1848-1903)

 

 

Paul Gauguin peintre 

Paul Gauguin vers 1880

à partir de 1882 Paul Gauguin se consacre à la peinture, suite à la rencontre de Pissarro ; ce bourgeois Lieutenant de Vaisseau puis agent de change voit alors sa vie basculer ; bien que d’abord peintre amateur, il participe à des expositions d’impressionnistes dès1879.

En 1886 à Pont Aven, il consacre ses recherches picturales au sein de ce qui deviendra l’Ecole de Pont Aven : "l’art est une abstraction, tirez-la de la nature ... c’est le seul moyen de monter vers Dieu en faisant comme notre divin Maitre : créer" ; c’est une nouvelle manière de peindre : le Synthétisme.

Son séjour à Arles avec Van Gogh tourne court mais reste fondamental pour l’étude de la lumière.

En 1891, ruiné, Gauguin part travailler à Panama puis s’installe à Tahiti, puis les Iles Marquises où il restera jusqu’à sa mort ; dans cet environnement luxuriant il peint les femmes douces et mélancoliques, les paysages lumineux traités en larges aplats ; ce mélange de culture polynésienne et de références religieuses engendre son oeuvre majeure.
En 1896 à Tahiti, Paul Gauguin peint plusieurs tableaux sur le thème de la Nativité.

> plus d’info sur Paul Gauguin

 

 

 

 

l’oeuvre : une curieuse Nativité

 

voici une naissance, mais de qui ?

sur ce tableau vous pouvez vous étonner que la scène christique soit rejetée en arrière-plan, la figure principale étant la femme et non l’enfant... l’hypothèse est que ce tableau, commencé dans la perspective de la naissance, fut achevé fin 1896 après que la vahiné de Gauguin ait mis au monde l’enfant qui mourut en quelques jours ; en fait il s’agirait d’une superposition de cette naissance et de celle du Christ :

Paul Gauguin

Paul Gauguin, Te tamari no atua (La naissance du Christ), 1896, huile, 96x128
(courtoisie Neue Pinakothek Munich) ... clic = zoom

 

un Gauguin mystique

Paul Gauguin "avait de multiples raisons d’être fasciné et même obsédé par Noël" :
> sa fille Aline nait le soir de Noël 1877
> son ami van Gogh se mutile la veille de Noël 1888
> lui-même s’identifie ou s’approche souvent du Christ, comme dans l’Autoportrait au Christ jaune en 1891.

 

La dernière exposition Gauguin au Grand Palais l’hiver 2017-18 confirme cette inclinaison mystique du peintre à la fin de sa vie, où il "donne une forme plastique à l’esprit des morts maori"

> dans ce tableau Bé Bé de 1896, l’esprit des morts (à droite) devient une Vierge à l’enfant, introduisant une menace de mort dans cette scène de nativité" [DP]


Paul Gauguin, Bé-bé (Pepe), 1896, 66x75
(courtoisie Musée de l’Hermitage)
clic=zoom
  Paul Gauguin

un harem, un bain turc ?

Paul Gauguin récidive vers 1902 avec plusieurs tableaux et dessins représentant la Nativité, comme ce petit tableau :

> mais s’agit-il réellement d’une nativité car ici la naissance semble liée à l’acte sexuel : si à gauche de la grotte on entrevoit "une vache symbole du Christ", au centre "une suivante nue baigne à l’aide d’un linge blanc, sans doute en guise de purification sexuelle" ;
entre Marie-Madeleine et la Vierge Marie on hésite... même, "on verrait plus volontiers un harem ou un bain turc qu’une traditionnelle Nativité"

Paul Gauguin, Nativité, 44x62, 1902
(Coll. Particulière)
clic=zoom
  Paul Gauguin

 

"Toutes ces œuvres sont étroitement liées à la fascination de Gauguin pour la religion ; il avait du christianisme une intime connaissance ; familier de l’Ancien et du Nouveau Testament, il se plaisait à comparer les diverses philosophies religieuses, à les confronter aux grands mouvements scientifiques et économiques et à ses propres théories ; Il vouait un ardent intérêt à la vie du Christ et ses écrits sur le sujet sont abondants".

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition Gauguin au Grand Palais en 2018
> le dossier pédagogique Gauguin de la RMN

 



 

annonces d'événements :


 

 

fotofever à Arles

 fotofever et ses partenaires vous invitent à une soirée exceptionnelle

le 4 juillet au Festival d’Arles
 


 

la mer est encore un peu froide...

mais devient tentante... à mettre sur vos murs :

voici une belle sélection de tableaux de toutes époques chez les Atamanes, et même une exposition poétique en ligne

<= lithographie de Braque

 ? qui sont les Atamanes ?


 

fotofever lance "le mag"

chaque mois le mag start to collect vous parle de photographie contemporaine : artistes, galeries, expos...
+ un peu de pédagogie : histoire de la photo, conseils aux collectionneurs...

inscrivez-vous !

 ? qui est fotofever ?


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :