tapez un ou deux mots :

la Commedia dell’Arte de Marc Chagall

 

L’amour de Marc Chagall pour la musique et la danse ne s’est jamais démenti, toute son oeuvre en est irradiée, ponctuée par le plafond de l’Opéra Garnier et la Commedia dell’Arte au foyer du théâtre de Frankfort.
> sommaire 1 oeuvre 1 artiste > accueil d’Almanart

cette analyse s’appuie sur les expositions-soeurs Marc Chagall : Le Triomphe de la Musique à la Philharmonie de Paris
et Les Sources de la Musique à La Piscine de Roubaix (2016), puis en versions recomposées au Musée Chagall de Nice
(2016) et au Musée des Beaux-Arts de Montréal (2017)

 

l’artiste : Marc Chagall (1887-1985)

Marc Chagall peintre 

Marc Chagall vers 1960

> plus d’info sur Marc Chagall
> résumé de la vie de Marc Chagall

Né à Vitebsk en Biélorussie, Marc Chagall est l’ainé de 9 enfants dans une famille juive pratiquante.
Jeune il se passionne pour la peinture ; un premier voyage à Paris en 1910 lui fait découvrir la richesse du Louvre et les avant gardes (fauves, cubistes) qu’il mettra à profit en dirigeant l’école d’art de Vitebsk. En 1925 exilé de Russie il s’installe en France et devient membre de l’Ecole de Paris qui regroupe des artistes étrangers.

Ses toiles aux couleurs vives parfois violentes sont des hymnes à la joie et à la vie, oniriques et poétiques. Le folklore juif et la musique sont des constantes de son travail ; ses oeuvres majeures sont empreintes d’irréalité avec des personnages qui flottent dans les airs, inaccessibles au monde réel.

Une consécration de sa connaissance profonde de la musique viendra par la commande du plafond de l’Opéra Garnier en 1964 ; ce décor monumental de 200 m² fera scandale mais sa magnificence est telle que personne ne le conteste plus aujourd’hui. Mais elle a été précédée par la Commedia dell’Arte à Frankfort, peinte en 1958.

 

 

 

l’oeuvre : plafond de l’opéra Garnier

 
un univers baigné de musique, c’est ce qu’à montré majestueusement La Philarmonie de Paris au sein d’une série d’expositions-soeurs, de fin 2015 à 2017, mettant en lumière cette profonde osmose dans les tableaux, dessins, costumes de scènes, décors d’opéras et projections de ballets, ainsi que par cette huile monumentale déposée au théâtre de Frankfort (ci-après)

> plus d’info sur le plafond de l’opéra Garnier

détail du plafond de l’opéra Garnier
(image réduite en raison des droits d’auteur
   

 

l’oeuvre : la Commedia dell’Arte

 
une métaphore du monde de Marc Chagall

 la Commedia dell’Arte est un des plus grand tableau (2.55 × 4 m) peint par Marc Chagall en 1958, déposé au foyer du théâtre de Frankfort par la Fondation Adolf et Luisa Haeuser Stiftung ; il présente presque tout le vocabulaire onirique de l’artiste et, de ce point de vue comme celui du style, est typique de son art :

 

Marc Chagall, la Commedia dell’Arte, 1958, huile, 2.55 × 4 m, au théâtre de Frankfort (courtoisie Fondation Adolf et Luisa Haeuser Stiftung, Frankfort)

 

un cirque théâtral

> le cirque chez Chagall est une métaphore du monde qu’il observe, ici en bas, dans l’habit d’un coq ; son iconographie est parsemée d’hybridations : "tête humaine remplacée par une tête d’animal, bêtes avec membres pour jouer de la musique, violoncelle avec bras et tête pour se jouer lui-même" [DP du Musée Chagall de Nice, 2007]

> l’élément central, le cheval, semble doux comme l’âne qui représente souvent le double de l’artiste ; il incarne l’amour qui permet d’atteindre le divin

> le violoncelle contribue à cette élévation jusqu’à l’au-delà ; d’ailleurs son musicien se tourne vers les amoureux (à droite en bas)

 

où se cache le diable ? dans les détails

> dans cette huile, où donc se cache le diable, personnage indispensable de toute comédie ? ici : dans les spectateurs à droite, celui au visage triangulaire

> le Pégase qui symbolise l’inspiration poétique, symbolise-t-il ici celle des musiciens ? car le chef d’orchestre (qui ressemble à l’artiste) le regarde ; quant au petit violoniste, il semble bercer son instrument comme un bébé

> à gauche en haut la colombe -symbole de paix- est enfermée dans une bulle, comme dans son paradis clôt : une paix intérieure ?

> en bas au milieu, cette datcha : est-ce un souvenir des origines de l’artiste ?

 

 

 

plus d’infos :

> minisite dédié à Chagall et la Musique
> l’exposition à La Philharmonie de Paris
> son exposition soeur à La Piscine de Roubaix
> le Musée Marc Chagall des Alpes maritimes
> le plafond de l’Opéra Garnier, synthétisé par le Google Institute

 



 

annonces d'événements :


 

 

fotofever à Arles

 fotofever et ses partenaires vous invitent à une soirée exceptionnelle

le 4 juillet au Festival d’Arles
 


 

la mer est encore un peu froide...

mais devient tentante... à mettre sur vos murs :

voici une belle sélection de tableaux de toutes époques chez les Atamanes, et même une exposition poétique en ligne

<= lithographie de Braque

 ? qui sont les Atamanes ?


 

fotofever lance "le mag"

chaque mois le mag start to collect vous parle de photographie contemporaine : artistes, galeries, expos...
+ un peu de pédagogie : histoire de la photo, conseils aux collectionneurs...

inscrivez-vous !

 ? qui est fotofever ?


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :