tapez un ou deux mots :

le tryptique christique de John Salter

 

John Salter est un peintre authentique, qu’Almanart a découvert au fameux Salon de Montrouge en 2011, dédié à la découverte de jeunes artistes ; John n’est pas un "jeune émergent" puisqu’il a dû poser ses pinceaux pendant 30 ans, mais son talent est intact et le labyrinthe de la vie rend ses oeuvres très particulières ; d’autant qu’il est un peintre engagé, non pas sur le plan politique, mais sur la société, à un âge où il peut légitimement émettre un avis aussi caustique. John Salter a un vécu qui lui donne du recul sur la peinture et son rôle : "je vous parle par les yeux et ce que je vous dis n’est pas nécessairement joli à voir" dit-il.

toutes images : courtoisie l’artiste ; clic=zoom

 

  > sommaire de analyse > sommaire de comprendre > accueil d’Almanart

 

 

un tryptique christique

cet ensemble vous frappe par la tonalité picturale et le propos symbolique ; un vrai retour à ce type de peinture qui fut à son apogée en fin du 19ème, qui implique une technique éprouvée, et que fort heureusement les peintres actuels recommencent à pratiquer.

John Salter
John Salter, tryptique, huile, 2010

 

> le premier panneau titré "Paradis la nuit", montre un serial-Cupidon qui flèche tout ce qui bouge !

Etonnant, car ses victimes ont une allure quelque peu christique : de ces nus émane peu d’érotisme, plutôt de la bonté, de l’apaisement ; mais pourquoi au sein de la nuit, par pudeur ou plutôt ce paradis serait-il caché ? ou alors, est-ce un rêve ?

150x120
  John Salter

 

> par le petit panneau central nommé paradoxalement "Les Limbes, les crépuscules", le beau rêve va prendre (et reprendre) fin...

Rappelons que les limbes sont -dans l’Ancien Testament- le lieu où les Justes attendaient la descente du Christ rédempteur. Or ici, c’est plutôt le crépuscule du paradis et l’aube de l’enfer, où les représentants du Christ -les apôtres ?- descendent sur terre (Cupidon, lui, tente la fuite) : bienvenue...

150x50
  John Salter

 

> ...bienvenue car sur terre, c’est l’Enfer des guerres !

Le troisième panneau "Enfer le jour" est sans équivoque : une foule d’innocents mutilés, où peut-être se dissimulent aussi les apôtres ; même Cupidon, ange de l’amour déchu, est attrapé et finira au trou comme les autres victimes ; tous ne peuvent qu’espérer être sauvés par la nuit...

150x120
  John Salter

Tout ceci émane d’un artiste charmant, au sourire malicieux : est-ce une farce grimaçante ?

 

 

> plus d’info sur l’art de John Salter ; et ne manquez pas sa biographie qui donne une certaine vue de l’histoire contemporaine de l’art, teintée d’humour so british  ; John Salter est représenté par a Galerie La Rage à Lyon

 

  vos commentaires sont les bienvenus :  

> soit par mail : envoyez !
> soit postez : sur le blog ou réseaux

 

 

 



 

annonces d'événements :


 

fotofever, la photo actuelle au Louvre

"la" foire de la photo actuelle
au Carrousel du Louvre,
8-11 novembre

 fotofever est la 1ère foire dédiée à la découverte et la collection de photos contemporaines ; 7ème édition

pour les "jeunes" : la Ruche, une section à petit prix

pour les Japonismes : 10 galeries japonnaises
photo de Akira Nagashima, 2018, Ginza Gallery


 

MacParis c’est bientôt !

le Cahier d’Automne de MacParis sera
au Bastille Design Center
du 13 au 18 novembre


à MacParis, une des plus ancienne foire d’art actuel de Paris, les artistes vous vendent en direct 

vous pouvez déjà télécharger vos invitations


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :