tapez un ou deux mots :

Gio Ponti, l’archi-designer du "made in italy"

 

jusqu’au 10/02/19 quartier Concorde-Louvre MAD : Musée des Arts Décoratifs 11 €

107 r de Rivoli

> accueil d’Almanart
les meilleures expos en cours

toutes images exposition rétrospective Gio Ponti architecte et designer au MAD Musée des Arts Décoratifs / clic = zoom

 

 

Gio Ponti, le Stark du 20è siècle

curieuse comparaison ? mais l’archi-designer Gio Ponti (1891-1979) était le même touche-à-tout génial, tout aussi célèbre à son époque pour avoir révolutionné l’art de vivre, devenant exemple et leader d’une génération de designers et architectes ;
cette rétrospective impressionnante est aussi une plongée dans les origines de cet élégant style italien qui l’a propulsé au premier rang de la création européenne du 20è siècle

 
Gio Ponti et Giulia, Via Dezza Milan, 1957
(courtoisie Gio Ponti Archives)
  Gio Ponti architecte designer

 

 

du néoclassique à la modernité

> au départ en 1921 Gio Ponti ouvre son cabinet sur un principe d’architecture et de design de facture néoclassique, typique de l’époque, comme ces vases

> dans les années 30 il évolue vers le modernisme de sorte que dans les années 40 il est déjà reconnu comme un protagoniste majeur du "made in Italy" dans de multiples domaines : constructions, luminaires, couverts, étoffes, fresques, mobilier...

 

 
La Conversazione classica,
-1924, porcelaine émailléel
coll. Museale della Toscana / clic=zoom
  Gio Ponti architecte designer

le credo de la légèreté

après la guerre, Gio Ponti veut participer à la reconstruction économique, culturelle et politique de son pays par la promotion des arts ; il prend la direction de la revue Domus (dont on fête les 90 ans) et ainsi "se place à un formidable poste d’observation et de diffusion de 
la création italienne et internationale dans l’architecture, le design et l’art" [DP] ;
il dessine de multiples objets et mobiliers sur le principe de simplicité et de légèreté qui fait sa célébrité et qu’il applique à toute sa production architecturale, décorative et de design,

Gio Ponti architecte designer

chaises Leggera, 1961, bois-laque-rotin
Casina / clic= zoom

> aboutissant en 1957 à la chaise Superleggera (variante de la Leggera), une des plus légères au monde, une icône de son mobilier

Gio Ponti architecte designer

assiettes, 1958, cuivre-émaillén
del-Campo / clic= zoom

Gio Ponti architecte designer

porte-revues, noyer, 1943
Casina / clic= zoom

> ce mobilier qui devient flexible, mobile, léger et lumineux pour adapter l’espace à la nouvelle vie contemporaine

Gio Ponti architecte designer

fauteuil-811, 1956
Casina / clic= zoom

 

De 1950 à 1970, Gio Ponti est à son sommet :

comme architecte "il s’intéresse aux jeux de surfaces et de couleurs, faisant des murs des éléments non plus porteurs mais portés, comme suspendus" ; il privilégie les revêtements de céramique qui captent la lumière et renvoient les reflets ; il réalise deux de ses chefs-d’oeuvres : la villa Planchart à Caracas (ci-après) et la tour Pirelli à Milan, avec les mêmes caractéristiques de légèreté, transparence, clarté

> la Tour Pirelli à Milan, piazza Duca d’Aosta, construite de 1956 à 1960, a été le symbole du nouveau dynamisme économique de Milan en pleine euphorie de l’après-guerre ; elle a été restaurée en 2004

 

 

la tour Pirelli Milano, 1960
(Common right) / clic=zoom

 

 

 

évolution de styles : les appartements mythiques

  Gio Ponti architecte designer

admirable ! l’exposition met en scène (par Wilmotte) une succession d’intérieurs célèbres de
Gio Ponti, tout au long d’une contre-allée, disposition qui permet de suivre et bien différencier
les styles des époques les plus significatives :

> notamment la Villa Planchart réunit très tôt des principes extrêmement avancés : murs portés fixés à l’ossature comme des écrans suspendus, toit posé au sommet selon le principe "forma finita" (forme achevée) énoncé par l’architecte, jeu kaléidoscopique de couleurs qui animent les surfaces (voyez les petites vidéos passionnantes) ;

Gio Ponti architecte designer

Villa Planchart, 1957
clic= zoom

> de nuit l’éclairage souligne les contours, comme une oeuvre d’art actuelle (mais nous sommes en 1957 !)

> de jour les murs blancs sont ponctués de baies vitrées car Ponti privilégie la multiplicité des points de vue sur l’extérieur comme à l’intérieur.

Gio Ponti architecte designer

Villa Planchart, 1957
(Common right) / clic= zoom

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Musée des Arts Décoratifss
> le site de Gio Ponti

 

 



 

annonces d'événements :

 


 
jouez et... gagnez ?

 

un jeu gratuit et pas bête sur l’art et les animaux : clic=jouez !
 


 

 un cadeau arty pour les fêtes ?

 

original, inattendu, abordable
et... clâââsse !

des objets décos et oeuvres vendues par des particuliers

voici des idées accessibles


 

un livre hommage aux femmes d’hier

ce livre d’artiste de la photographe Claire Artemyz est en collaboration avec les Collections des Musées

signé, numéroté, certifié par cachet

proposé en édition participative : vous donnez ce que vous voulez

en savoir plus sur le livre et son édition participative


 

le beau Noël du Géant des Beaux -Arts :

 => n’attendez pas : promo jusqu’au 17 décembre !

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :