tapez un ou deux mots :

l’éternel collage

 

le collage traverse les âges

le collage a ceci de commun avec le dessin : un geste naturel de l’homme, commencé dès l’enfance.
Pour cette raison il restera toujours un procédé prisé, qu’il soit physique ou informatique
Dans cette page :

 

 

 

 

 

 

 

 

Eric Liot
collage et assemblage 2018
(courtoisie l’artiste) / clic=zoom

le collage illustré par une exposition :

> coller est une façon d’assembler ; Eric Liot préfère ce terme, ainsi que celui de "récupérateur d’images" ; lier ces deux termes - récupérer et assembler" définit bien sa démarche : il cherche des images du quotidien, principalement des personnages de BD, héros, stars du jeux vidéo, et les réunit sur un panneau dans une sorte de mosaïque visuelle pimpante
> plusieurs artistes font ainsi, cela a même été un des tics du pop-art ; mais Eric Liot a imposé un style original : il les place, parfois en plusieurs couches, sur des bois de récupération, les cloue de manière très apparente, et les dispose sur un fond qui souvent ressemble à du graffiti, entre peinture et sculpture
> à voir (entrée libre) lors d’une promenade dominicale à la jolie Orangerie de la Propriété Caillebotte à 91-Yerres jusqu’au 31 mars 2019

 Eric Liot artiste

> accueil d’Almanart

> sommaire thèmes

focus : collages art moderne contemporain ; coller, papiers découpés collés, photo montage, objets, découpage

 

Vous devriez trouver le collage dans toutes les époques de l’art, mais non : s’il a souvent illustré des livres, des cartes postales, des journaux de voyages, il n’est apparu dans l’art plastique qu’au XXè siècle car avant, il apparaissait probablement trop lié à une interprétation libre de la réalité : difficile d’imaginer un collage sur un tableau à l’huile réalisé de manière académique. Dès que la représentation s’est libérée, le collage est apparu ; actuellement c’est l’ordinateur qui prolonge la main par l’action toute aussi naturelle du copié-collé : ainsi l’artiste adhère-t-il au collage !

 

 

 

les modernes inventent le collage d’art

les premiers collages au sein d’un tableau naissent vers 1912 par ces amis et concurrents que sont Picasso, Gris et Braque qui travaillent souvent ensemble. Le cubisme et ses expérimentations de matériaux divers s’y prête particulièrement bien : l’usage de papiers peints et motifs découpés est une façon d’introduire la réalité dans le tableau.

Parallèlement le développement du suprématisme en Russie (Malevitch, 1913) et du contructivisme (Rodtchenko, 1917) engendre, propagande oblige, un nouveau langage graphique, photographique, cinématographique, plastique à base d’éléments réels, un langage concret et pratique destiné au peuple où le collage se révèle efficient ;

  Juan Gris, Le Store  
Juan Gris, Le Store
1914, collage
(courtoisie Tate Gallery)
clic=zoom
Alexander Rodtschenko,
photomontage pour ’Pro Eto’
de Maïakovski, 1923, 22x16
(courtoisie Ludwig Museum)
clic=zoom

Alexander Rodtschenko

à cette époque le collage se développe essenstiellement en Russie, comme l’expliquent les Atamanes.

Puis entre-deux-guerres, la pratique du collage provoque l’engouement des artistes et illustrateurs occidentaux, par sa simplicité, son esprit non conventionnel, ses possibilité d’imiter le volume, s’accompagnant même d’incrustations de petits objets (voir de Stijl) :

> l’ont aussi largement utilisé Marcel Duchamp, Kurt Schwitters ("je ne vois pas de raison de ne pas utiliser comme matériel de peinture, des tickets, journaux, boutons, etc"), Raoul Hausmann, Francis Picabia …
> ainsi que Max Ernst et Man Ray en photo-montages, procédé qui ravit les dadaïstes et les surréalistes
> d’autres artistes utilisent le collage comme procédé burlesque, comme l’artiste Dada Hannah Hoch (ci-contre)
> ou comme arme, comme comme John Heartfield qui l’use contre la montée du nazisme

 

Hannah Hoch, Equilibre
1926, aqua-collage
(courtoisie Tinguely Museum)
clic=zoom
  Hannah Hoch

les pop’s explosent le collage

faute d’ordinateur, les années pop explorent largement le collage papier, sous toutes ses formes, d’abord en Angleterre avant le rouleau compresseur yankee :

> l’oeuvre précurseur est un tableau inspiré des affiches de Eduardo Paolozzi, co-fondateur de l’Independent Group, vedette du pop britannique des années 1950
> la première oeuvre pop est anglaise, avec ce petit collage amusant de Richard Hamilton
> puis viennent par exemple Tom Wesselman (collages sur toile), Raimund Abraham (photomontages), etc

 

Richard Hamilton
What is it makes todays home is so different
aussi nommé ’Appeal’, 1956, collage
(courtoisie Kunsthalle Tubingen) / clic=zoom
  Richard Hamilton What is it makes todays home is so different Appeal

 

Dans cette quête d’introduction de la réalité dans le tableau, Rauschenberg est l’exemple extrême avec ses Combine paintings, suivi très vite par Arman.

 

les contemporains collent à la main

d’une manière générale les artistes modernes et contemporains usent beaucoup du collage, quelques exemples :

> en fin de sa vie Henri Matisse réalise ses gouaches découpées et collées, handicapé de tenir un pinceau : " je ne peins plus avec des pinceaux, je découpe ; mes amis pensent que je suis retombé en enfance"

 

Philippe Halsman

 
Philippe Halsman, Marilyn Monroe
Portrait as Chairman Mao, 1952
(courtoisie Ghery Museum)
clic=zoom

> Philippe Halsman réalise la célèbre photo "Mao-Monroe" en 1952 sur une idée de Salvador Dalí, qui l’inclut en 1967 dans son tableau After Marilyn Monroe

> géant de la Figuration Narrative, Erro colle des images récoltées partout : publicités, actualité, BD et maintenant sur internet… ; voir la rétrospective de ses collages au Centre Pompidou en 2010

 

> Linda Mulvey alias Linder Sterling, chanteuse et plasticienne anglaise, aura pratiqué toutes les formes de collage : papier, photomontage, photoshopage ; mais toujours pour le même combat : l’action féministe, en détournant des images de magazines féminins ou pornos
> sa rétrospective au MAMVP en 2014 a été un énorme rassemblement de jolies femmes nues (dont elle) qui transformait le visiteur en voyeur libidineux... du coup, paradoxalement, c’est son combat même qui se trouve détourné !

 

de gâteau à gâterie, Linder fait une relation percutante : ST, 2009, collage sur magazine
(courtoisie Linder et Mamvp) / clic=zoom

 

 
.
sur le fait de dessiner avec des ciseaux, Matisse dit dans son fameux livre d’artiste Jazz :
"découper à vif dans la couleur me rappelle la taille directe des sculpteurs"

 

 

les actuels collent à la souris

actuellement le copié-collé est pratiqué naturellement, parfois sans qu’on remarque qu’il s’agisse d’un collage, devenu banalisé par le numérique dans tous les domaines : plastique, photo, vidéo, cinéma, pub...

 

Tadanori Yokoo

 
Tadanori Yokoo,
Duel and Freeze, 1993
clic=zoom

Pourtant le collage manuel garde un charme inégalé, venant de son aspect volontairement visible, car utilisant des éléments visuels décalés mais familiers comme des extraits de revue ou de livres et collés avec un léger relief (ce que ne sait pas faire le numérique)

Ainsi dans le cinéma animé, où le collage manuel provoque de petits a-coups ou des imperfections délicieusement surannés ; des japonais perpétuent cette tradition comme Tadanori Yokoo, graphiste pop célèbre

 

 

les rois du collages sont dans la rue !

voyez dans nos rues ces murs garnis de sérigraphies : actuellement, c’est la colle qui fait l’adhésion des artistes des rues ! Par la facilité et la rapidité de mise en place qui garantit l’anonymat, procédé rendu facile par la baisse du coût d’impression.

C’est ainsi qu’en 2011 les 140 ans de la Commune de Paris fut célébrés par le collectif Raspouteam : il posa des dizaines de grandes sérigraphies dans les lieux historiques de manifestations de la Commune. Ce type de collage permet des interventions à grande échelle, lui conférant une nouvelle portée.
 

La Commune, Raspouteam
2011, bd Poissonniere
clic=zoom
  Raspouteam

 

 

 

 



 

annonces d'événements :


 

fotofever lance "le mag"

chaque mois le mag start to collect vous parle de photographie contemporaine : artistes, galeries, expos...
+ un peu de pédagogie : histoire de la photo, conseils aux collectionneurs...

inscrivez-vous !

 ? qui est fotofever ?


 

MacParis, bientôt !

6 jours de rencontre en direct des artistes, des amateurs d’art et des collectionneurs
sur les 3 étages du :
Bastille Design Center
11-16 juin

à MacParis, les artistes vous vendent en direct 

téléchargez vos invitations gratuites


 

à l’écoute du Centre Pompidou

nouveau :
le Centre Pompidou poscaste

plus d’audio-guides : votre smartphone en wifi gratuit sans saisie de vos données

inauguration avec l’expo Préhistoire, une énigme moderne

 


 

vernissages au Parcours Saint-Germain

les galeries de Saint-Germain font la fête et leurs vernissages

jeudi 23 mai !

 


 

c’est la Révélation...

 

...la foire des métiers d’art

sous la Nef du Grand Palais
du 23 au 26 mai

450 créateurs de 33 pays
ameublement, décoration, luminaires, joaillerie, orfèvrerie, horlogerie, métaux, verre, textile, cuir, mode, graphisme, musique, resauration...

 


 

le livre et le design

pour le festival Quartier du Livre

l’École des Arts Déco (EnsaD)
expose Matisse et le Livre
 

15-22 mai, 14h-19h, rue d’Ulm


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :