tapez un ou deux mots :

René Magritte, la Trahison des Images à Pompidou

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images, courtoisie Centre Pompidou sauf mention / images : clic=zoom

 

René Magritte, la Trahison des Images
à Pompidou jusqu’au 23/01/17

 

Le titre de l’exposition : La Trahison des Images, reprend celui du tableau sous-titré Ceci n’est pas une Pipe, que René Magritte a réalisé en 1929.

Ce faisant, l’exposition centre le débat sur le dualisme mot/image du surréalisme ; une façon inédite et passionnante de présenter l’oeuvre de René Magritte

 

> ce Dormeur Téméraire (1928) décline en
pensée le vocabulaire imagé de Magritte

 

 

 

René Magritte, le surréaliste philosophe

 
le commissaire de l’exposition Didier Ottinger [conservateur au musée national d’art moderne] prend clairement le parti de mettre en exergue la guerre spirituelle que se sont livrés les surréalistes français et belges autour du médium devant exprimer le surréalisme : les mots (la poésie) pour les premiers, les images pour les seconds ; cette lutte n’est pas neutre : en philosophie le verbe relève du divin et l’image... du paganisme.
René Magritte, nourri de philosophie, a l’ambition de faire de sa peinture une expression affinée de la pensée ; il engage, avec ses tableaux de Mots une reflexion sur le statut respectif des mots et des images ; remettre en cause la suprématie du verbe ? la brouille avec André Breton ne se fera pas attendre !

 l’exposition explique cela en 4 salles thématiques, mais un conseil : attardez-vous dans la première salle même si elle est un peu ardue, elle est essentielle pour bien comprendre la thèse avancée par cette présentation

 

> Variante de la Tristesse (vous pourriez dire : de la mélancolie), avec cette poule déconcertée entre l’oeuf à la coque (à la coq ?) et celui qu’elle a pondu ; ce tableau évoque la fameuse énigme de l’origine des choses : l’oeuf ou la poule ?

voilà une évidente et simple façon d’exprimer un débat philosophique par l’image, typique de la démarche de René Magritte ; elle démontre la puissance de l’image par comparaison au verbe

 

Variante de la Tristesse, 1957, huile, 50x60
Kerry Stokes Collection Perth ©Adagp Paris 2016
 

 

les périodes de l’oeuvre

 
l’oeuvre de René Magritte comporte schématiquement 3 phases :

 - en 1927 une période surréaliste proche de celle de Dali : Magritte se sent libre de rapprocher n’importe quel objet d’un autre ; mais déjà il peint Ceci n’est pas une Pipe (1929) et compose un vocabulaire réduit où les images représentent des mots, images qui reviendront toujours dans ses tableaux, un peu à la manière des hiéroglyphes dont il ponctue quelques tableaux

 - ensuite dès 1936, il va vers une peinture "raisonnée", destinée à résoudre des problèmes, en rapprochant des objets comme par exemple déjà en 1932 : l’oeuf-cage 

 - après-guerre sa démarche est marquée par sa rencontre avec les philosophes, dont il se considère comme tel : en disant "vous confondez ressemblance et similitude" il hisse le statut de la peinture au niveau de la philosophie, la mettant à égalité d’une expression de l’Esprit ; position renforcée par sa découverte en 1966 des Mots et les Choses de Michel Foucault, avec qui ses échanges aboutissent à l’opuscule Ceci n’est pas une Pipe écrit par Foucault en 1973 (après un premier essai en 1968)

Ceci nest pas une pipe, Michel Foucault
édition Fata Morgana, 1973
  magritte-livre-ceci-nest-pas -une-pipe-Michel-Foucault

 

la construction associative

 
ce tableau Verre et Parapluie est une démonstration de son procédé de construction associative :

René Magritte Les vacances de Hegel

Les vacances de Hegel, 1958, huile
60 x 50, Collection particulière
 

> partant de l’eau, symbolisée par le verre, René Magritte cherche a y rapprocher un objet... jusqu’au moment où son regard tombe sur un parapluie, qu’il adopte : bien que le résultat soit surréaliste, l’association est logique

> pourquoi ce titre : Les Vacances de Hegel ? Magritte s’explique :
je crois que Hegel aurait aimé cet objet qui a deux fonctions contraires : repousser et contenir de l’eau ; cela l’aurait sans doute amusé comme on peut l’être en vacances ?"
Source :catalogue de l’exposition "Magritte tout en papier" au Musée de la Poste, Édition Hazan, mars 2006 [Lettre de René Magritte à Maurice Rapin (P. 102) Le 22 mai 1958]

 

En résumé ce qui différencie le surréalisme belge du surréalisme français : André Breton est plus littéraire et donne une préséance de la poésie sur la peinture ; Paul Nougé, le théoricien du surréalisme belge, et René Magritte au contraire ont une approche plus scientifique et défendent l’équivalence entre mots et images ; notons aussi que Magritte a toujo urs dénoncé le caractère psychanalytique de sa peinture.

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Centre Pompidou
> le surréalisme français
> le surréalisme belge, et aussi ceci

 

 



 

annonces d'événements :


 

fotofever, la photo actuelle au Louvre

"la" foire de la photo actuelle
au Carrousel du Louvre,
8-11 novembre

 fotofever est la 1ère foire dédiée à la découverte et la collection de photos contemporaines ; 7ème édition

pour les "jeunes" : la Ruche, une section à petit prix

pour les Japonismes : 10 galeries japonnaises
photo de Akira Nagashima, 2018, Ginza Gallery


 

MacParis c’est bientôt !

le Cahier d’Automne de MacParis sera
au Bastille Design Center
du 13 au 18 novembre


à MacParis, une des plus ancienne foire d’art actuel de Paris, les artistes vous vendent en direct 

vous pouvez déjà télécharger vos invitations


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :