tapez un ou deux mots :

Africa-Remix

 

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ; en cas d’erreur, les vues générales sont libres ; svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

Africa-Remix : hommage aux artistes africains
> au Centre Pompidou, mai-août 2005 et dans le monde jusqu’en 2007

 

Dès l’entrée vous voila prévenu : "mon père a perdu ses dents, maintenant je peux le mordre" clame Mounir Fatmi, dans une installation forte composée d’obstacles de saut à cheval s’opposant à votre avance ; l’afrique artistique est devenue adulte, il était temps qu’on s’en aperçoive !

 

Finies donc les manifestations primaires, désordonnées et agressives contre le colonialisme (qui a fait le désastre de la biennale de Lyon de 2003) ; c’est la réflexion sur l’identité africaine face à son histoire qui prime et, ainsi, hausse au plus haut niveau cette manifestation bienvenue.
Bienvenue, car cette Afrique là est gaie, fantasque, bariolée, réfléchie, sympathique, bref : voici que l’Afrique est toujours africaine... dans l’âme, car ces artistes vivent pour moitié en occident : l’Afrique n’a pas de frontière.

 

L’art de la récupération trouve ici son apogée produisant des oeuvres bigarrées (comme celle ci-dessous), mais certains artistes connus ont de gros moyens permettant de très grands formats et des oeuvres techniquement très achevées.

Antonio Olé
Antonio Olé (Angola) : Townshipwall No 611, 2004 ; 6 m de long (courtoisie l’artiste)

 

Cette exposition est aussi une leçon de créativité ! Quelques exemples ?
> une danse suggestive dans un boubou tricolore sur son de Marseillaise (Bouabdellah) - Gainsbourg se serait bien amusé ! -
> Ben Laden en nu odalisque (Musa), un dessin animé fait de bouts de papiers de Douts
> l’installation hyperréaliste en grandeur nature ’attente du bus’ de Dilomprizulike
> les impayables sculptures de bois peint de Di Nyama...
Beaucoup d’humour et de dérision donc, par comparaison à ce que nous servent quelques occidentaux déprimés sur la pauvre Afrique ; même pour exprimer la souffrance, cette exposition est jubilatoire.

 

Le titre "Remix" renvoie au mixage musical de nos DJ ou VJ : emprunt de sons d’origines diverses, mélange de cultures, recyclage de matières musicales... tous ces éléments se regroupent à un moment donné pour créer un événement ; c’est bien le sentiment que donne cette présentation, volontairement organisée ainsi, d’environ 87 artistes ; 87 : c’est à la fois beaucoup, mais peu pour un tel continent.

 

  Chéri Samba  

La réflexion sur la position de l’artiste africain dans le monde est évidemment présente, comme le montrent le batik de Langa fait à la manière et dans l’esprit d’Hirsshorn (une allégorie de déplacements de populations), ou bien les murs de matières noires comme autant de peaux d’Andrianomearisoa, ou encore l’intérieur chic mais flottant (milieu sans fondation) de Botha, et bien d’autres.

 

 

Chéri Samba, Congo (courtoisie l’artiste)

 

 

toute l’exposition en images, à Düsseldorf

 

 



 

annonces d'événements :


 

fotofever, la photo actuelle au Louvre

"la" foire de la photo actuelle
au Carrousel du Louvre,
8-11 novembre

 fotofever est la 1ère foire dédiée à la découverte et la collection de photos contemporaines ; 7ème édition

pour les "jeunes" : la Ruche, une section à petit prix

pour les Japonismes : 10 galeries japonnaises
photo de Akira Nagashima, 2018, Ginza Gallery


 

MacParis c’est bientôt !

le Cahier d’Automne de MacParis sera
au Bastille Design Center
du 13 au 18 novembre


à MacParis, une des plus ancienne foire d’art actuel de Paris, les artistes vous vendent en direct 

vous pouvez déjà télécharger vos invitations


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :