tapez un ou deux mots :

Isidore Isou, fondateur du Lettrisme

 

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images exposition Isidor Isou le Lettrisme au Centre Pompidou (courtoisie MNAM] / clic = zoom

 

le Lettrisme est un de ces mouvements décomplexé des années 50-60, qui plaidaient pour une synthèse des arts plastique, cinéma, littérature et poésie, musique... Isidor Isou est considéré comme le fondateur et théoricien, lui-même poète, peintre, cinéaste et dramaturge ; la lettre, le signe, constitueront pour lui le socle possible d’un renouvellement total des arts [l’article repose essentiellement sur le DP de l’exposition].

L’exposition au Centre Pompidou en 2019 nous sert d’introduction à cette manifestation hors norme ; d’autres artistes contemporains et même actuels se rattachent au Lettrisme, comme ceux-ci, et vous trouverez un exposé plus complet sur le Lettrisme et la peinture chez notre partenaire Les Atamanes

 

Isidor Isou, volontaire et emphatique

 
arrivé à Paris en août 1945, à 20 ans, Isou y a rencontré André Breton, André Gide, Tristan Tzara, Raymond Queneau et de Jean Paulhan, pour s’affirmer l’un des derniers champions des avant-gardes ;

avec Gabriel Pomerand, il fonde le lettrisme, proclamé en 1946 lors d’une scandaleuse intervention au théâtre du Vieux-Colombier.

Les débuts fracassants du lettrisme en 1946, font connaître Isidor Isou du monde intellectuel parisien ; à l’instar de Dada, les lettristes provoquent le scandale lors de multiples irruptions, conférences dans des lieux-cultes de Saint-Germain-des-Prés

 > ces récitals durent de 1947 à 1950 dans des lieux comme le Tabou, boîte de nuit et de jazz, spot de l’époque.

 

affiche au Tabou, 1950
clic = zoom
  lettrisme
  Isidor Isou artiste  

 

Réunissant dessin, écriture, jeu théâtral et humour, Isidor Isou nomme "écriture hypergraphique" ce qu’un enfant appellerait un rébus ; à la différence qu’il l’applique au récit de la Bible comme à un roman érotique

> une première oeuvre plastique est cette série des Journaux des Dieux Morts, suite de planches sur le thème des récits bibliques ; peut-être par désir d’élévation ? (sic)

 

Journaux-des-dieux,
La-mort-d-Abraham
1950 MNAM
clic=zoom

 

Bien que littéraire et philosophe, Isou reste attaché à la peinture qu’il pratique -assez maladroitement- ;

il entreprend une sorte de synhthèse entre ces disciplines par une série de Méditations esthétiques sur des peintres célèbres

> sur Soutine, ce qu’il écrit dans ce tableau est assez banal... (clic=zoom)

 

 

Méditation-sur-Soutine, 1984,
clic=zoom
  Isidor Isou artiste
  Isidor Isou artiste  

Dans les années 90 il entreprend de nous allonger la vie... par cette série de tableaux (beaux, cette fois) il propose une série de propositions farfelues -on retrouve l’influence Dada- ; car il attache une place cruciale à la jeunesse, facteur de changement et de renouvellement : mai 68 est passé par là

> sur cette toile Isidor Isou écrit sa méthode, totalement incompréhensible bien sûr (clic=zoom), mais y révèle aussi un ego hypertrophié : "Isou, créateur du lettrisme, continue à innover même dans le domaine de l’écriture ... parcequ’il est un novateur dans d’autres domaines de la culture etc etc"

Allongement-de-la-vie
1991 (courtoisie Collection Fabre)

 

Dans les dernières années de sa vie, Isidor Isou développe de très beaux tableaux dans le genre qu’il appelle Peinture Hypergraphique : la série des Réseaux, qui évoquent les abstractions lyriques alors en vogue

> cette oeuvre n’est en fait pas abtraite : elle révèle dans ses détails (clic=zoom) des signes, sorte d’écriture inconnue issue de l’Histoire universelle.

 

Méditation-sur-Soutine, 1984,
clic=zoom
  Isidor Isou artiste

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition Isou au Centre Pompidou
> le Lettrisme contemporain et actuel, chez Les Atamanes

 

 



 

annonces d'événements :


 

nouveau : un centre d’art flottant !

amarré sur la Seine juste à côté du Pont des Invalides : Fluctuart

entrée libre

bar et expo permanente des grands du street art, installation géante de Swoon
(commentaires)

 


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :