Marseille, un renouveau d’art actuel

 

en 2013 Marseille-Provence a été la "Capitale européenne de la culture" avec une infra-structure culturelle et urbaine remarquable et abondante.
La 2ème ville métropolistique de France s’est profondément transformée, devenant une destination touristique majeure en Europe. Déja internationalement connue dans le domaine de la danse et la musique populaire, Marseille a fortement développé l’art contemporain, très bien représenté dans tout le pays varois, au même titre que l’universitaire Aix et sa forte réputation en musique classique et moderne.

Découvrez sous un nouvel angle cette belle cité, douce, souriante, d’un accueil chaleureux, et son pays qui a enchanté les impressionnistes et les poètes.

Paul Signac Femmes au puit

c’est vrai ! les marseillais marchent parfois sur la tête !
installation pérenne du designer Michel Desvigne (courtoisie)
  > accueil d’Almanart > autres villes

focus : Marseille Provence, expositions art Marseille , musées galeries art contemporain Marseille Toulon Aix en Provence
toutes images : courtoisie MP13, Région et Mairie ... clic = zoom / reportage 2013 mise à jour 2016

 

 

 

Michelangelo Pistoletto,
Love Difference , Mar Mediterraneo
2007 (courtoisie CNAP)

> aucune autre oeuvre que celle-ci ne peut mieux exprimer la difficulté de la cohabitation méditerranéenne : une table rappelant la forme de cette mer et, autour, autant de sièges que de micro-civilisations ; c’est aussi une invitation au respect de l’autre :

Michelangelo Pistoletto Love Difference Mar Mediterraneo


 

 

 

Marseille s’est ouverte à l’art contemporain

d’abord réglons ces fausses idées : dans l’imaginaire folklorique Marseille est plus réputée pour son port, ses grèves, les turpitudes de sa population que par sa culture ; c’est aussi faux que le Café du Port du film de Renoir !

Marseille

 

En effet le port marchand, tué par ses grèvistes, a évolué vers la grande plaisance (Fos en cours de privatisation l’a supplanté), les majestueux docks classés de la Joliettte abritent des entreprises high-tech, les crabes-voyous ont quitté leur Panier (vieux quartier autrefois louche) qui, resté pittoresque, s’est converti au tourisme, et le banditisme qui fait la une des journaux est inférieur à celui de Paris...

 

le vieux port et sa rade

une culture populaire moderne

fausse aussi, l’idée d’inculture : Marseille est déjà un centre reconnu d’arts vivants, musique électronique, cirque et danse contemporains, toutes cultures populaires, qui maintenant s’étend à l’art plastique. Pourquoi ? Pierre Echinard, Président de l’Académie, l’explique [EpochTimes 15/02/13] : "Marseille était une ville commerçante puis industrielle qui ne se souciait pas de culture (celle-ci a migré à Aix, ville universitaire), elle a donc développé une culture populaire, autre qu’académique, qui n’était pas reconnue à l’époque ; aujourd’hui la culture s’est rapprochée du peuple et Marseille se retrouve ville européenne culturelle au sens moderne du terme"

une ville méditerranéenne ouverte

> d’abord ouverte sur la mer : autrefois Marseille était le pivot du commerce ouest-méditerranéen, fondée il y a plus de 2600 ans par... des Grecs, dont la souche est encore très présente. "Marseille est sur la ligne de front des fractures de la planète" note Bernard Latarjet (ancien DG de MP13) [le Monde, 12/01/13] "où se posent les vraies questions culturelles : migration, religion, écologie... il n’y a pas une ville plus cosmopolite" ; c’est pour cela que les habitants se sentent avant tout Marseillais et sont habitués à toutes ethnies ; il est normal que vous y rencontriez des artistes venant de tous les pays limitrophes méditerranéens, c’est une de ses forces.
Almanart connaît bien Marseille et sa région : superbe, chaleureuse, hospitalière, qui cultive ces choses rares à Paris : le soleil, le sourire, la gentillesse !

de l’hôtel Dieu à l’hôtel 5 étoiles :

 

> juste au-dessus de la Mairie, ce site classé a été magnifiquement réhabilités par Jean-Philippe Nuel pour l’Hôtel InterContinental qui se dissimule derrière la façade authentique

Jean-Philippe Nuel hôtel Dieu Marseille

l’Hôtel Dieu fait face à Notre Dame de la Garde, traçant un remarquable axe perpendiculaire à celui du Vieux Port

 

Hôtel InterContinental Marseille

les lieux d’art et design à Marseille-Provence :

 

les docks maritimes transformés en lieux culturels !

  Fort St-Jean  J4 Marseille  

> Fort St-Jean et esplanade du J4 à Marseille : c’est le nouvel ensemble le plus spectaculaire, immense et beau

à l’extrêmité ouest de la rade, le Fort Saint-Jean sert d’entrée est au high-tech Mucem et à la Villa Méditerranée qui bordent à l’ouest une immense terrasse piétonne, ex emplacement des docks

une respiration qui se prolonge le long des embarquements touristiques, jusqu’au quartier Joliette où s’est logé le nouveau Frac

 

le sculptural MuCEM

le Mucem est le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, sur les docks de Marseille

> en fait Le MuCEM comprend deux sites d’exposition très différents reliés par une passerelle audacieuse : l’historique fort Saint-Jean réhabilité et le nouveau bâtiment imaginé par le génial et truculent marseillais Rudy Ricciotti : une véritable méga-sculpture semblant être venue d’ailleurs

  Mucem  Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée

> deux carrés noirs imbriqués, parés d’une peau ajourée : l’un de de 72 m de côté, l’autre intérieur de 52 mètres comprenant les salles d’expositions ; une coursive de circulation entoure les espaces

* le Bfup (invention française) est un béton fibré à ultra haute performance à base de granulats, fibres métalliques ou synthétiques

les coursives donnent l’impression
d’un vaisseau spatial posé sur la mer
  Mucem  Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée
ces incroyables parois sont en Bfup*
  Mucem  Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée  

 
> ce bâtiment symbolise tout le lyrisme méditerranéen : "le visiteur, par les rampes entrelacées, plonge dans l’imaginaire de la tour de Babel ou d’une ziggourat", "une respiration sous l’odeur de l’iode des douves d’eau de mer pour chasser les doutes que l’on pourrait avoir quant à l’usage de l’histoire de nos civilisations : le MuCEM est une casbah" [DP]

 

pour une fois, c’est vous qui regardez
à travers le mouchabieh !

 

 

le musée Regards de Provence

  musée Regards de Provence  

> face à l’esplanade du dock J4 à Marseille, il prolonge la station sanitaire réhabilitée, architecture typique des 40’s qui servait autrefois d’accueil aux émigrés ; ne pas rater le spectacle vidéo (permanent) qui raconte son histoire passionnante

il abrite la remarquable collection de la Fondation Regard de Provence tournée vers la Provence, et des expositions temporaires d’art du 17è jusqu’à actuellement

 

  Frac Paca  Fond Régional d'Art Contemporain  

le FRAC :

> le Frac Paca est Fond Régional d’Art Contemporain, juste en retrait des docks

ce grand bâtiment à la peau hign-tech est l’oeuvre de l’architecte Kengo Kuma ; très bien situé mais peu visible de loin ; il est dépôt des oeuvres achetées par la Région, a une grande médiathèque publique et des ateliers d’artistes

le Frac monte des expositions temporaires d’artistes actuels dans un esprit d’avant-garde

 

la Vieille Charité

> Vieille Charité est au centre historique de Marseille

  Vieille Charité  Marseille  

ancien hospice du 17è siècle, la Vieille Charité est l’épicentre du quartier du Panier, ancien lieu de perdition au-dessus des docks, endroit pittoresque devenu touristique.

ces bâtiments superbes et dépouillés qui évoquent de Chirico abritent des structures culturelles et de belles petites expositions de toutes époques et de tous genres

 

les arcades sur 3 étages autour d’une grande
cour carrée, une église au milieu

 

la Friche La Belle de Mai :

> la Friche, ou Belle de Mai, au centre nord de Marseille

ces anciens ateliers étaient en fin des 90’s un lieu alternatif d’art et défouloir canalisé des jeunes ; par son succès la belle est devenue institutionnelle : c’est LE centre culturel d’art actuel et d’avant-garde, un peu le Palais de Tokyo de Marseille ; la Friche accueille expositions, spectacles, résidences et entreprises culturelles, restaurant, ateliers d’enfants...

  Belle de Mai Marseille
la Friche La Belle de Mai et sa tour Panorama

inconvénient : un peu loin du centre-ville, sans parking (squatté par les fonctionnaires du lieu) et trop de percepteurs de contraventions... il y a tout de même bus devant et un métro pas trop loin

friche Belle de Mai Marseille

 

le MAC

> le Musée d’Art Contemporain de Marseille est à l’est, près de l ’hypodrome ; il présente une collection permanente et une exposition temporaire d’art actuel ; ce centre pourtant relativement récent souffre d’être très mal placé, sans accès pratique, loin du centre touristique... Dommage, car ses expositions sont toujours intéressantes ; il comporte un centre de documentation important ; profitez de sa proximité avec le Château Borély ci-dessous

 

 

le Château Borély

> abrite le Musée des Arts décoratifs et de la Mode ; ce château entouré d’un grand parc public est sité à l’est, près de l ’hypodrome de Marseille ; il réunit des collections d’arts décoratifs, céramiques et mode depuis le XVIIe siècle à actuellement, ainsi qu’une exposition temporaire répartie dans les collections ; rénové en 2015, il est agrémenté d’un design scénographique contemporain tout-à-fait réussi ; profitez de sa proximité avec le Musée d’Art Contemporain ci-dessus

 

le Musée Cantini

> le Musée Cantini est un musée des beaux-arts sur 3 étages dans le bel hôtel particulier du 17e siècle donné à la ville par le marbrier Jules Cantini ; situé au centre chic de Marseille, il est dédié aux expositions temporaires d’art essentiellement moderne qui sont toujours d’un haut niveau

 

la Cité Radieuse et le MAMO

> la cité est située au 280 bd Michelet à l’est chic de Marseilley, à 300 mètre de la station de métro Faro, qui est aussi celle du méga-stade high-tech, prouesse d’architecture ; de nom officiel "Unité d’habitation Le Corbusier", la Cité Radieuse est un immeuble sur pattes créé par Le Corbusier en 1952, suffisamment révolutionnaire pour avoir été désignée localement de "Maison du fada" ! des fadas il y en d’autres : connue du monde entier cette architecture moderne ne figure ni sur le portail culturel de Marseille ni sur la liste des lieux d’art de Marseille...

  Unité d’habitation Le Corbusier Cité Radieuse
vue générale par temps.. radieux
(courtoisie Fondation Le Corbusier)

habité et conservant son caractère convival exigé par son créateur, l’immeuble est muni d’un restaurant-hôtel, d’une boutique, d’une allée avec quelques commerces et d’un appartement témoin d’origne ; il est visitable individuellement :

> présentez-vous au gardien qui vous demandera juste de signer le livre d’or et vous désignera un ascenseur public
> commencez par la terrasse, sa vue panoramique et ses aménagements pour enfants ; elle accueille aussi un petit lieu d’expositions temporaire d’art contemporain, le MAMO
> descendez voir aussi le 3è étage, sa galerie commerciale et son restaurant

 

le Musée des Beaux-Arts

> il est dans une aile du Palais Longchamp de Marseille, pittoresque gâteau rococco situé dans le joli parc Longchamp, dans le centre-nord à la station de métro Cinq-Avenues-Longchamp ; il couvre l’art ancien et moderne

 

à Toulon et environs

Toulon est à 40 minutes de Marseille, par train ou autoroute ; vous trouverez, outre l’intéressante architecture des années 50 du port, classée, il y a quatre lieux d’art à Toulon :

> le Musée des Beaux-Arts, au centre ouest doté notamment d’un fond de dessins remarquable (gratuit)

> en face, le vaste et excellent Hôtel des Arts (gratuit) qui présente des expositions d’artistes contemporains de très bon niveau

  Villa Tamaris La Seyne   

> l’immense Villa Tamaris, Centre d’Art situé de l’autre côté de la baie de Toulon, à La Seyne, pas très facile à trouver ; renommée pour ses expositions et animations autour du "renouvellement de la peinture de la deuxième moitié XXème siècle à nos jours", notamment pour la Figuration Narrative, la Jeune Peinture et la Nouvelle Figuration ; elle comporte un centre de documentation ; gratuit

  Villa Noailles Hyères  

> la Villa Noailles situé à Hyères (banlieue est de Toulon), créé par Robert Mallet-Stevens en 1923, c’est une des premières constructions de style moderne en France ; le lieu lui-même est tout-à-fait passionnant et muni d’une salle rappelant son glorieux passé artistique

elle est résidence d’artistes, lieu d’expositions temporaires pour l’architecture et le design modernes et contemporains et accueille des salons comme la Design Parade en juin, connue internationalement

 

à Aix en Provence et environs

Aix est à 30 minutes de Marseille, par train ou autoroute :

  musee granet Aix en Provence  

> le Musée Granet, au centre de la sophistiquée ville d’Aix, se prolonge à la chapelle des Pénitents Blancs qui le jouxte, notamment pour montrer en permanence la collection Planque d’art moderne dont il est dépositaire

il présente régulièrement des expositions d’art contemporain très intéressantes

  Fondation Vasarely Aix en Provence  

> la célèbre Fondation Vasarely (ne pas confondre avec des sites web similaires) est située à la porte ouest d’Aix, accès par le bus n°2

après des années de bataille familiale, elle est enfin "stabilisée" et classée Monument Historique : il était temps !

ne manquez pas cette plongée stupéfiante dans le monde optique et cinétique des années 60 et 70, chez un des fondateurs de cet art ; c’est spectaculaire

 

 

 

petite promenade street art à Marseille :

 

  street art Marseille

Marseille, ville grouillante d’activités, laisse le street art assez libre de s’exprimer, même en dehors de la Belle de Mai :

 

<< de qui est-ce ?. merci

 

humour au quartier du Panier >>
street art Marseille
  street art Marseille

> voir aussi des drôles de grafs en page humour

 

<< prolifération de lapins
au coin de la Canebière

 

le luxe des trottoirs
du sud, sans gel >>
street art Marseille

 

 

 

plus d’infos :

> le portail culturel de Provence
> le portail culturel de Marseille
> les expositions à Marseille
> le tourisme aux Bouches-du-Rhône
> l’Office du Tourisme de Marseille
> l’Office du Tourisme d’Aix
> l’Office du Tourisme de Toulon
> l’Office du Tourisme d’Arles
> l’humour à Marseille !

Pierre Delavie Détournement de Canebière
Pierre Delavie, Détournement de Canebière, 2013, installation in-situ, 40x30 m. (courtoisie l’artiste, CCI, Hatem) ... clic=zoom
 

 

Trompé ! la belle perspective ci-dessus n’existe pas :
c’est un trompe l’oeil érigé pendant l’année Culturelle Européenne ! ce Détournement de Canebière (le titre de l’oeuvre) est un mensonge urbain !

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

"le" cadeau pour amateur d’art !

111 histoires amusantes
mais réelles, pour décrypter le monde de l’art
et 111 conseils avisés

 

achetez le en ligne !

(vient de paraître, février en librairie)

 


 

les offres de Noël des Atamanes

 

un tableau ?
un souvenir qui reste à vie !

un choix à petits prix

 

 ? qui sont les Atamanes ?


 un cadeau arty pour les fêtes ?

 

original, inattendu, abordable
et... clâââsse !

voici des idées accessibles


 

redécouverte d’un bel artiste disparu

Jacques Reverchon maître en gravures et aquarelles, disparu a 40 ans... son magnifique travail dormait...

à la galerie du Vert-Galant (adresse et plan) du 1er au 16 décembre ; prix très abordables

en savoir plus (téléchargez l’info)


 

profitez des promos du Géant !

au Géant des Beaux-Arts, jusqu’au 18 décembre 2017

> qui est Géant des Beaux-Arts ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :