tapez un ou deux mots :

Eve en flagrant délit, par Georges Valmier

> sommaire 1 oeuvre 1 artiste > accueil d’Almanart

cette page Georges Valmier tableau Eve repose sur l’exposition Dans l’appartement de Léonce Rosenberg au Musée Picasso 2024 (courtoisie)

 

l’artiste : Georges Valmier (1885-1937)

Georges Valmier peintre

portrait de Georges Valmier
vers 1920

le français Georges Valmier est au centre de la peinture moderne d’avant-garde d’entre deux guerres qui va du cubisme à l’abstraction ; il rencontre notamment Albert Gleizes qui influence sa palette de couleurs (des harmonies élégantes et modérées) et son style post-cubiste assez décoratif.

A 33 ans il se lie au marchand Léonce Rosenberg qui sera son fidèle galeriste et qui en 1928 lui confie la décoration murale de sa salle à manger au 75 rue de Longchamp ; il entre ainsi dans cette fabuleuse collection.

Dans les années 1930 il a évolué vers une sorte d’abstraction mâtinée de figuration (pas du tout de style lyrique) ; en 1932 il est membre directeur de Abstraction-Création qui comprend Albert Gleizes (bien sûr), Jean Arp, Jean Hélion, Frantisek Kupka, Léon Tutundjian, Georges Vantongerloo, Alfred Reth.

> plus d’informations sur Georges Valmier

 

l’oeuvre : Eve (1930)

cette oeuvre est typique de cette magnifique période de transition entre le post-cubisme et l’abstraction ; un joyeux et long entre-deux qui caractérise aussi bien Georges Valmier que Albert Gleizes, dont on peut presque confondre certains tableaux

   Georges Valmier artiste
GeorgesValmier Eve 1930 huile 160x130
collection particulière Califormnie
(courtoisie Musée Picasso) clic=zoom

 

cette huile un peu tardive est donc une commande de Léonce Rosenberg ; elle se place dans la mouvance post-cubiste plutôt qu’abstraite car on y distingue clairement le sujet et la scène

 

< le premier élément qui saute aux yeux est cette séparation verticale : c’est donc une scène, une sorte de BD en deux cases : l’une montre Eve, l’autre son action ;
dans son paradis vert, Eve est tentatrice : un bras levé dévoilant son sein (un psy vous expliquerait que c’est une attitude de provocation-soumission inconsciente), l’autre pudique cache son sexe, c’est avant le péché ! mais la pomme est là et le serpent rode en arrière plan...
Dans l’autre partie le serpent et la pomme ressortent au premier plan : la tentation devient irrésistible ! d’ailleurs la main, démesurée, se tend... alors la foudre se prépare (traits verticaux qui, en arrière plan, brutalisent la scène) et le fond devient sombre...
Vous connaissez la suite.

 

 

 voyez aussi :



 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

 

annonces d'événements :


 

nouvelle page : l’art moderne arabe

à ne pas rater : l’exposition majeure
"Présences arabes, Art moderne et décolonisation, Paris 1908-1988"
 

le compte-rendu d’Almanart


 

L’affection de Joséphine Baker en vidéo

Les Atamanes analysent "L’affection de Joséphine Baker" de Patrice Nabor, dans une interview par la journaliste Claude Léger

en vidéo, découvrez ce tableau


 

art et design à acheter en direct

 

achetez
de particulier à particulier

art, design, décoration
sélection par leur qualité

 

(Almanart est annonceur, pas place de marché)


 

suivez nous  :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

nos recommandations en art et design :

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :