Alighiero Boetti, l’ouverture au monde

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images Alighiero Boetti, courtoisie Galerie Tornabuoni sauf mention / images : clic=zoom

 

Alighiero Boetti, un poète ouvert sur le monde,
jusqu’au 08/04/17 à la Galerie Tornabuoni du Passage de Retz

 
la Galerie Tornabuoni qui défend les arttistes italiens modernes et contemporains, organise une rare exposition-rétrospective de Alighiero Boetti (1940-1994), avec des oeuvres majeures allant de 1967 à 1989 ; vous pourrez prolonger le plaisir à Venise, à la Biennale de Venise de mai à octobre 2017 où Tornabuoni expose Boetti à la Fondazione Cini

Alighiero Boetti est mondialement identifié par ses vastes tableaux de tissus représentant des mappemondes ou des combinaisons de lettres, un style totalement original qui satisfait à la fois sa première attirance pour les compositions graphiques et son ouverture sur le monde ; c’est aussi une démarche poétique : "Boetti explorait en cherchant la beauté et la poésie dans tout ce qui nous entoure" [DP] ; modeste, l’artiste s’efface même dans plusieurs réalisations qu’il confie à ses assistants pour ses dessins ou en Afganistan pour les broderies.

Lié dans les années 60 au mouvement Arte Povera, Alighiero Boetti s’en détache dès les années 70 pour développer un travail conceptuel basé sur l’exploration du langage, des lettres, des chiffres voire des codes :

  Alighiero Boetti passage de retz Galerie Tornabuoni art contemporain
Storia naturale della moltiplicazione
1975, collage, stylo, encre, 70x100

> il repart de zéro ; avec un crayon et une feuille il trace des signes ou des formes graphiques simples

 

 

> cela débouche sur cette célèbre
série composée de tissus de vêtements :

  Alighiero Boetti passage de retz Galerie Tornabuoni art contemporain
titre 20-09-1988, tissus,
1988, 113x116

 

  Alighiero Boetti passage de retz Galerie Tornabuoni art contemporain  

> ainsi que cette série Tuto où il fait contribuer le monde à l’art ; Boetti se contente de découper des silhouettes dans des magazines, les fait assembler puis broder au Pakistan par des réfugiés Afghans ; seule contrainte : aucune couleur ne peut en toucher une autre ou dominer l’oeuvre ; il ne connait le résultat qu’au retour de la réalisation

 

Tutto, tissus de vêtements
255x295, 1992-1994

 

La série des Mappa [Cartes] est aussi déléguée à des tisserandes Afghannes découvertes lors de ses voyages dans ce pays ; une démarche aussi d’engagement politique en réaction à l’invasion soviétique (d’où la présence de messages politiques en farsi dans certaines Mappa) :

 
Mappa, Afghanistan, tissus de vêtements, 1983-84, 116x178
Alighiero Boetti passage de retz Galerie Tornabuoni art contemporain

 
 Alighiero Boetti s’intéresse aussi au monde par les magazines ; ses Couvertures forment un résumé du déroulement de l’époque, "comme une unité de mesure" [DP] : "si on rassemble 12 couvertures d’un mensuel, on décrit parfaitement l’année entière" remarquait Agata Boetti :

> l’artiste et ses assistants en copient les couvertures au crayon, s’opposant ainsi au processus industriel de production ; une façon de susciter "un examen plus rapproché grâce aux tracés légèrement effacés du crayon" s’opposant aux couleurs vives des magazines

 

 

Copertine, extrait, 1984,
100x150 chaque,
stylo et tempera
  Alighiero Boetti passage de retz Galerie Tornabuoni art contemporain

 

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition à la Galerie Tornabuoni
> la meilleure vision de l’oeuvre de Alighiero Boetti est celle du MAMCO, en 2013

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection c’est à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

ne partez pas sans eux !

pas sans vos mots-croisés !

surtout pas sans les 80 grilles du journal Le Monde, par le célèbre Philippe Dupuis

avec les solutions en fin d’ouvrage

6 €, en vente... partout

 


 

en week-end près de Rouen ?

 

 au château de Saint-Crespin (ancien atelier de Bernard Buffet) : exposition des belles oeuvres lyriques de Brigitte Camus

vernissage le 14 juillet - entrée libre

 



 

les Mouvements dans la peinture

de la Renaissance à nos jours : analyse, illustration, histoire...
le best-seller de la collection chez Larousse
a un petit prix
 

les Mouvements dans la peinture

 

(les mouvements sur Almanart)


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :