2011, artualité de l’humour

 

  > sommaire de l’humour

> accueil d’Almanart

 


 

n’importe quoi...

 

à 180°...

Cet automne le musée d’Orsay fait un intéressant rappel de l’Esthétisme, l’art dandy du britanique chic et exentrique de fin du 19è siècle ; on y lit des chose ssurprenantes telles que :
"l’originalité que nous demandons à un artiste, c’est celle du traitement, pas celle du sujet ; seuls les gens qui manquent d’imagination inventent ; on reconnait le véritable artiste à la façon dont il utilise ce qu’il s’annexe..." : écrivait un critique d’art ayant succombé à la mode...

Ce Mouvement Esthétique anglais donna de fort belles peintures, mobiliers, décors, etc, chargés jusqu’au kitsch, romantiques, souvent extrêmement bien réalisés, mais d’un pompier flamboyant (sic) quant au motifs : jeunes vièrges romantiquement affalées écoutant des musiciennes sur fond de colonnes doriques et autres platitudes qui font gentiment sourire actuellement.

quoi de plus banal qu’un potrait ? pourtant celui-ci est prétexte à une remarquable étude des blancs
James McNeill Whistler, Symphony-in-White, 1862 .... clic=zoom

 

Mais de nos jours on est plutôt à 180° : le concept prime (même quand il n’y en a peu...), le message est engagé jusqu’à l’écolo (mode oblige...) , mais la réalisation est souvent bâclée (volontairement ou pire, par manque de technique). Quand donc un juste milieu ?

 

intéressant rapprochement :

> Leonardo DiCaprio, acteur : " l’art contemporain m’est une source d’inspiration, car il est énigmatique et non dogmatique" [Vogues, interview d’Isabelle Girard, été 11]
> Karl Marx, essayiste sinistre : "l’art est un marteau pour construire la réalité"
Doivent pas voter de la même façon, ces deux là !

 

méchant coup de vent à Tokyo !

 

Ben Vautier : L’Art m’ennuie, 1965, vendu récemment chez Cornette
(courtoisie l’artiste)
 

> le Super Palais de Tokyo devrait montrer des artistes français au monde, à Paris, ce qui est une nécessité (Pierre Cornette de Saint-Cyr, Président du PdT : "n’imaginez pas faire venir un curateur ou collectionneur américain dans un Frac de province...")

Bien sûr, des fonctionnaires de la culture s’y sont opposés par tous les mauvais moyens... bien que payés par nos contributions

> de sorte que cet été, Olivier Kaeppelin chargé du projet, a jeté l’éponge et a filé dans le privé : rebelote le bras d’honneur de Pierre Bergé pour filer à Bruxelles ou celui de Pinault pour Venise...
Mr Kaeppelin a ainsi commenté son départ :
"l’art que Mark Alizart (ancien dir du PdT) et Marc-Olivier Wahler (dir artistique) défendent, s’apparente à un art d’aérogare... des gens qui n’ont pas de création et veulent exister avec la création des autres..." [JdA 9 juin 2011]

> il est vrai que Wahler a montré peu d’artistes français mais pas mal de suisses : heureusement il doit partir en 2012, il est temps de le "poutsser" (balayer) dehors, comme on dit en Swiss !

 

touche pas à mon bizness !

> Emmanuel Marty de Cambiaire (marchand) : "je suis très réticent à acquérir des oeuvres passée en vente publique ; la divulgation des prix de vente et d’acquisition agace tout le monde..." [entretien avec le JdA avril 2011]
> tout le monde sauf les acheteurs et le public...

 

qui a médit sur les penchants de Tintin ?

> heureusement, le fameux reporter sans frontière du temps ni de l’espace, a été surpris par l’artiste Mirande. On est rassuré !

 

 

Ce dessin de Claude Mirande est un genre universel :
l’humour sous la forme de parodie.
Ses affiches signées sont très abordables
(courtoisie Mirande) ... clic=zoom

on ne se poile pas, aux USA :

> en mars l’artiste Frode Steinicke et quelques autres indécents provocateurs se sont fait virés de FesseBouc, le fameux site puritain, pour y avoir mis en ligne l’Origine du Monde de Courbet !

Rideau : car rappelez-vous que le dernier propriétaire du tableau, le psychanaliste (tiens, tiens) Jacques Lacan le cachat dans un double fond et fit peindre par dessus par André Masson (son beauf) une oeuvre moins évidente, la Terre Erotique : c’est aussi tordu que les yankees mais plus élégant !
Voir toute l’histoire et l’analyse du tableau par Jean-Paul Fargier.

> aux US seul le public new-yorkais, plus évolué, a pu découvrir (sic) l’Origine du monde lors de l’exposition Courbet Reconsidered au Brooklyn Museum en... 1988.

 

... d’ailleurs Jean Clair leur crache dessus :

> l’auteur de l’Hiver de la Culture (qui n’a sans doute jamais connu d’été...) récidive et signe [l’Express 8 avril 2011] : "les américains copient ce qui se publie en Europe... ils (en) pillent les richesse culturelles... les USA sont un désert culturel !"

> Dieu merci la France, centre du monde, va corriger tout ça...

 

on respire, le mégot de Gainsbourg est retrouvé !

> Jacques Tati a retrouvé sa pipe comme André Malraux, Sartre, Lucky Luke et Serge Gainsbourg leurs clopes !

En effet, de la loi Evin s’est vu évincer... le patrimoine culturel. Le filtre sur la pub anti-clopes ne s’étend plus aux éléments faisant partie du patrimoine ; en fait elle ne l’a jamais été, les débiles troncatures vues dans le métro n’étaient "que des initiatives d’organisme et d’opérateurs ... ne correspondant pas à la censure imposée par le Code de la santé publique" [Nora Berra, secrétaire d’Etat, février 2011]. Beaucoup de vent pour rien.

découvrez Tativille, le merveilleux site de Tati !

pub vue à la RATP détournant l’iconographie du film
Mon Oncle, 1956-57, de Jacques Tati
mais imposant la loi Evin jusqu’au ridicule
 

 

Saâdane Afif le sens de l’humour noir :

> traditionnellement de septembre 2010 à janvier 2011 s’expose au Centre Pompidou le Prix Marcel Duchamp de l’an passé (donc de 2009)

 
expo au 315

> ainsi Saâdane Afif, que les doctes ès-art prétendent grand artiste français (en fait il vit à Berlin...), expose... rien, ou presque, sinon un cercueil en forme de Centre Pompidou, sans qu’il soit d’ailleurs capable de s’en expliquer clairement...
Mieux : vous y retrouvez les bornes de la piazza servant de scène à des acteurs déclamant des blablas (ceux épinglés aux murs) mais uniquement lors du vernissage... comme vous, les bornes sont dépassées !

Du vent... Pas de doute : c’est bien le prix Duchamp. Cette année, les artistes français conceptuels vont bien se vendre, c’est sûr !

 

le sang neuf de Messerschmidt (sic)

> ça plane aussi chez cet artiste (ce n’est pas l’avionneur du célèbre M109) du 18è siècle, qui se voit propulsé à l’avant-scène du Louvre.

Car la modernité de son art comme sa liberté de style laissent bouche ouverte ! D’ailleurs il était un peu fêlé : il commence à sculpter sa série de "têtes de caractère" en 1771 en même temps que débutent ses troubles psychiques qui vont l’exclure en 1774 de l’Académie des Beaux-Arts de Vienne.

> ces curiosités qui témoignent d’une grande maîtrise artistique, semblent avoir été inspirées des grimaces que faisaient Messerschmidt devant son miroir pour maîtriser ses expressions, afin d’extraire les maux qui l’habitaient, influencé qu’il était par la grande mode de la physiognomonie (étude des caractères selon les traits).

Le Louvre présente en parallèle les sculptures de Tony Cragg, dont les profils de têtes sont tout aussi curieuses, se découvrant en tournant autour de chaque sculpture.

Franz-Xaver Messerschmidt, Homme qui baille, vers 1780, étain
(courtoisie musée Szepmuveszeti Budapest) ... clic=zoom
 

 

trop vite dit, trop vite écrit :

humour Suisse :

> Espace Halle-Nord, Art-en-ile, Genève : "L’espace est ouvert à tous les courants d’art contemporain"
Précisons que l’espace est situé sur une île, sur le Rhône et en pleine bise genevoise ! Mieux vaut y mettre une sculpture en béton qu’un dessin sur papier de soie...

sur le web :

> "Le procédé de l’art est le procédé de singularisation des objets, qui consiste à obscurcir la forme, à augmenter la difficulté et la durée de la perception", Victor Chklovski sur http://comprendrelart.unblog.fr

Alors c’est sûr, l’art contemporain, c’est bien de l’art !

 

il ne fallait pas manquer la Saint-Valentin à Londres >>

(source inconnue : reçu par mail)
 

 

 

 

Envoyer à un ami Envoyer cette page Almanart à un ami



 


 

les dessous de l’art pulsionnel

se découvrent dans l’exposition virtuelle
de la Galerie Atamanes :
érotisme, humour, tentation et répulsion se croisent dans les profondeurs archaïques de l’être humain

 


 

prenez vos mesures pour...

 

...visiter FOTOFEVER Paris
du 14 au 16 nov
au Carrousel du Louvre

la fièvre photographique !

infos pratiques
 


 

Nicolas Pichon à la Galerie Envie d’Art

de la rue aux planches de bois, c’est ainsi que l’artiste vient en galerie ; un art dynamique 

à voir à la Galerie Envie d’Art
au 29 Boulevard Raspail

 

 


 

amateur d’art : bientôt...

 

MacParis
Espace Champerret,

du 27 au 30 novembre

Le plus grand Salon d’art avec 124 artistes en direct : peinture, photo, sculpture, dessin, installation..


 

 appel à candidatures

en mai 2015 ce sera le 10è Sm’art,
le Salon d’art contemporain d’Aix en Provence
le plus grand de la Région Paca

artistes et galeries : c’est à vous !

 


 

vos enfants dessinent le 5 novembre...

...c’est joyeux, c’est gratuit
et c’est chez
Carré d’Artistes

inscrivez-vous ici

 

 


 

une belle rentrée pour les artistes :

 

 

 par le Géant des Beaux-Arts
le plus grand fournisseur pour artistes pros ou amateurs


 

vous avez jusqu’au 7 novembre !

 

pour participer
au concours de graffitisme
de EDF Collectivités
et Graffart.fr

 

 


 

des services personnalisés
pour les artistes
et pour les collectionneurs !

 


suivez nous  :

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

suivez nous  :

 

 

 

 

nos amis en art et design :

 

Beaux-arts, le guide

NewArtTV, la chaîne de l'art

Tout pour les Femmes, culture & art

BPA : biographie-peintre-analyse