musée des Années 30 à Boulogne

 

  à 92- Boulogne-Billancourt > autres lieux inattendus

 


focus : musée des Années 30 Boulogne Billancourt, espace Landowsky, art moderne déco années 30 : design, décoration, architecture
(toutes images : courtoisie musée Années 30-espace Landowsky et GMA, sauf mention)

 

un patrimoine exceptionnel

Boulogne-Billancourt est célèbre dans le monde de l’architecture pour son exceptionnel bâti des années 20 à 30, à tel point que vous trouvez dans l’espace Landowski des visites guidées et un dépliant "le Parcours des années 30" : itinéraire libre 29 immeubles classés de cette époque unique de création, d’innovation technique et artistique dans les domaines du design, de la décoration & architecture et des arts plastiques.
Revivez ces années exceptionnelles dans le monde de tous les arts : le point central est à 200m du métro : l’Espace Landowski qui regroupe information, bibliothèque, expositions et le fameux Musée des Années 30.

  Boulogne Billancourt  

Juste avant l’espace Landowski, se trouvent le Centre d’Hygiène Sociale (1945) de Roger-Léopold Hummel et l’Hôtel des Postes (1938) de Charles Giroud (photo)

 

suivez notre itinéraire d’art :

> architecture, galeries d’art, centres culturels... vous pouvez tout voir à la fois en suivant nos itinéraires

 

toutes les années 30 dans un Musée

Venant du métro et place Marcel Sembat vous ne pouvez manquer l’espace Landowski, ensemble contemporain qui par mimétisme s’intègre parfaitement à son environnement, un rond point culturel qui donne accès notamment au Musée, vous y trouverez tous les renseignements pratiques parfaitement organisés et disponibles.

  Boulogne-Billancourt musee annees 30  

Le grand totem en façade est une réplique en béton et résine de l’Arbre cubiste des frères sculpteurs Joël et Jean Martel, fait en collaboration avec Mallet Stevens pour l’exposition internationale de Paris en 1925, afin de démontrer la solidité du béton armé en architecture.

Le Musée des années 30 est pluridisciplinaire et regroupe peintures, sculptures, céramiques, mobilier, accessoires et maquettes d’immeubles sur le thème unique de l’époque de l’entre deux guerres : 1920 à 1940.

Toutes ces oeuvres sont proposées en une approche thématique : Ecole de Paris, orientalisme, art colonial, etc. Par la qualité de son fonds, la scénographie, l’éclairage, la documentation, il soutient la comparaison avec le musée d’Orsay, en plus petit. Le Musée collabore avec la proche Manufacture de Céramique de Sèvres.

 

Parcours du musée :

> par l’ascenseur à côté de l’accueil, commencez la visite au 4è et dernier étage, où se côtoient toutes les disciplines artistiques et se tiennent les expositions temporaires. Vous êtes d’emblée dans l’ambiance. Quelques points forts de la visite, en descendant :

 

Ici "s’est élaboré le langage architectural de notre temps : se sont établis des ateliers d’artistes construits par les pionniers de l’architecture Le Corbusier ou Mallet-Stevens tandis que des industries moteurs de l’automobile, de l’aviation, du cinéma façonnaient l’image d’une ville des temps modernes" (Dorothée Pineau, Maire adj. à la Culture, catalogue du Musée)

 

> le style néoclassique s’est développé dès cette époque, dévoyé ensuite par le fascisme ; il se caractérise par des nus et des scènes qui "glorifient les rythmes naturels" comme cette Partie de Pêche de Jean Despujols

 

> Juan Gris (José González-Pérez) est un des deux pères du cubisme, avec Picasso : né à Madrid en 1887, mort en 1927 à Boulogne-Billancourt, il a travaillé dès 1910 à Paris où, dans les années 20, il a développé ses théories sur l’art ; le Musée expose plusieurs de ses oeuvres et notamment au 3è étage, les chaises qu’il a décorées pour Kahnweiler en 1926 ainsi qu’études, textes et dessins (contournez le mur à gauche des chaises)

 

Jean Despujols

> à proximité, une splendide sculpture de Gargallo et un dessin de Lipchitz, autres représentants typiques de cette époque

> l’art colonial a marqué cette époque, notamment par la grande exposition de 1931 et les croisières Citroën qui ont apporté ces témoignages ; la collection du Musée au 3è étage est une des plus belles existante, couvrant l’Afrique, l’Asie, l’Orient avec des artistes comme Jouve

> après la 1ère guerre, la reconstruction des églises a créé un courant artistique dont le 3è étage donne aussi un aperçu

> à l’entrée du 2ème, vous êtes salué par l’Homme au Chapeau (1922) d’Oscar Miestchaninoff et les Baigneuses d’Amédée La Patellière (1923) (ci-contre)

 

Oscar Miestchaninoff

 

> les portraits post-cubistes de Tamara de Lempicka (ci-contre), les oeuvres de Le Pape, sont parmi les trésors du lieu

> en architecture la monumentalité dépouillée s’impose avec, en sculpture, une certaine lourdeur ; elles témoignent des certitudes de l’époque, comme vous le verrez au 2è étage ou au rez de chaussée à droite de l’accueil où sont les oeuvres monumentales de Landowski ou Jean et Joël Martel

 

Tamara de Lempicka

 

 

 

des activités :

> musée : tous les 1ers mardis du mois : 30 minutes sur un thème et une oeuvre
> pour les groupes : une journée avec un guide dans la ville et dans le musée
> l’espace Landowski comporte un pôle multimédias avec des ateliers de formation
> et aussi : le musée-jardin Paul Landowski, au 14 r Max-Blondat (mais le plus souvent fermé)

 

   

depuis Paris :

> voiture : porte de St-Cloud, dir Versailles, tout droit, ne pas prendre le passage souterrain et au rond point la 3è à droite ; parking avant La Poste ; circulation aisée, parkings nombreux

> métro n° 9 Pont de Sèvres, arrêt Marcel Sembat

 

 

> site : clic !

 

horaires, adresse :

28 avenue André-Morizet
92- Boulogne-Billancourt

> on regrette que les horaires datent aussi des années 30... :
- 11:00 à 18:00, pas de nocturne
- fermé lundi et début août

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection c’est à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

ne partez pas sans eux !

pas sans vos mots-croisés !

surtout pas sans les 80 grilles du journal Le Monde, par le célèbre Philippe Dupuis

avec les solutions en fin d’ouvrage

6 €, en vente... partout

 


 

en week-end près de Rouen ?

 

 au château de Saint-Crespin (ancien atelier de Bernard Buffet) : exposition des belles oeuvres lyriques de Brigitte Camus

vernissage le 14 juillet - entrée libre

 



 

les Mouvements dans la peinture

de la Renaissance à nos jours : analyse, illustration, histoire...
le best-seller de la collection chez Larousse
a un petit prix
 

les Mouvements dans la peinture

 

(les mouvements sur Almanart)


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :