page d’accueil du 26 septembre au 2 octobre 2016

 

 

 

 

 

Alain Sechas, La-Monitrice, 2004, polyester, acrylique
(courtoisie DRAC Essonne)
clic=zoom
Alain Sechas La-Monitrice Chamarande

 
> vous ne vous êtes jamais sentis ridicules devant le moniteur de ski bronzé qui semble voler, pendant que gros nigaud vous tremblez à l’idée de l’inévitable gamelle ? alors, pensez donc, devant une monitrice de rêve à moitié dévêtue...

> tout l’humour parodique d’Alain Sechas réside dans cette installation, par le biais de l’animal, toujours le chat qu’on considère malin, faux doudou, intéressé, un peu torve, prompte à roupiller près du radiateur... bref, tout comme l’homme quoi !

> à voir en week-end avec vos jeunes au Domaine de Chamarande, à l’exposition Corps Narratifs

 

Edito :

en quête de découvertes

> un caractère actuel est le fugitif, sorte d’accélération qui conduit à rechercher sans cesse la nouveauté ; quitte, d’ailleurs, à gober sans recul tout ce qui brille ou étonne

> l’art n’y échappe pas : le marché est demandeur de nouveauté, le simple amateur y est habitué (normal : il surfe sur internet, temple de l’éphémère), les écoles d’art en concurrence "produisent", les jeunes se bousculent au portillon de la réussite

> pourtant ce n’est pas si simple, de trouver de bons artistes non-périssables (!) pour les faire entrer dans la case "émergents", aussi bien pour les commissaires et agents que pour les amateurs pointus ; comment font-ils ?

> la mégapole parisienne offre peu de lieux pour découvrir des jeunes artistes en désir d’être professionnels, du fait du coût des ateliers...

... il faut se déplacer dans les ateliers si possible là où ils sont concentrés (comme à Montreuil), courir les résidences et associations qui organisent des expositions de leurs résidents : par exemple le 6B à Saint-Denis ou Jeune Création (exposition annuelle au 104) ; le Salon de Montrouge ? trop tard, ils y sont déjà tous "en main" ; courir les portes ouvertes ? la qualité peut être faible, les seules portes toujours intéressantes sont celles des Ecoles, avec en tête les Beaux-Arts de Paris (époque) ou la Cité Internationale des Arts

 
> une belle découverte à voir encore cette semaine au 6B :
Marion Richomme ; cette céramique complexe selon
le plan de Tchernobyl, évoque un champignon inquiétant,
espèce qui conserve longemps la radioactivité

Marion Richomme, Tchernobyl Abondance, 286x172,
53 pièces, faïence, oxyde de fer rouge, émail, terre, 2016
(courtoisie l’artiste et 6B) / clic=détail

> reste la province, riche en créateurs car abordable pour y travailler ; mais l’isolement pose un problème (sauf dans les villes actives comme Nantes, par exemple) ; or, être isolé est être invisible, d’où le succès de quelques salons d’artistes en direct, les meilleurs étant là aussi, parisiens comme MacParis, que fréquentent aussi des commissaires

> l’étranger est une source de découverte, notamment Berlin qui est encore -pour combien de temps, vu l’explosion des loyers- un vivier d’artistes internationaux en devenir

Georges Maisonneuve

 

 

les meilleures expos de la rentrée...

...pour choisir dans cette offre exceptionnelle,
voici une sélection libre des 30 meilleures expositions de septembre à mi-octobre

 

 

nos coups de coeur en une image commentée : clic 

le scintillant Joaquín Sorolla au Musée des Impression-nismes Paul Jacoulet joliment ambigu à la Maison du Japon () Jean Tinguely fait du bruit aux galeries GPN Vallois Daniel Buren éclaire la Fondation Louis Vuitton
Rosenquist : 40 ans d’immenses peintures chez Ropac à Pantin Rosenquist : 40 ans de collages chez Ropac Marais joie et tintamarre par Gilbert Peyre à la Halle St-Pierre () l’Orchestre des Animaux de Guo-Qiang à la Fondation Cartier
Lucas Weinachter défile au 6 Mandel la gravure de Devorah Boxer s’instrumente à l’Institut Josep Grau-Garriga n’est pas "lice" à la Galerie Obadia Kollektsia ! les dissidents russes à Pompidou ()

 

 

 

pas toujours blockbusters, mais ne pas les manquer :

le grand renouvellement se prépare...patience, patience !

 

> art contemporain : big Ben : Benjamin Vautier sonne chez Maillol, une rétrospective jouissive pour les grands et les moins grands

 
 

> art moderne : le Centre Pompidou apporte un éclairage inédit sur René Magritte : la Trahison des Images est le combat spirituel pour la prépondérance des mots ou des images en surréalisme : brillant !

 

 

 

les belles expositions passées :

> cette exposition, vous voulez la revoir, la montrer, ou vous l’avez manquée ? la voici en résumé

 

 

à savoir :

 
> nos critères de choix des expositions
que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde ?

> Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers

 

 

 

annonces d'événements :


 

Multiple Art Days

un nouveau grand rendez-vous annuel :
Le salon des pratiques
éditoriales contemporaines

livres d’artistes, prints, multiples...

à La Maison Rouge
30 sept au 2 oct


 

4è édition de Croisement des pinceaux

 

curieux titre ! mais significatif de cette petite confrontation annuelle d’artistes chinois et occidentaux de bonne qualité, droit dans la vocation de la Galerie Double S

 ? qui est Double S ? 


 

 

un moteur => toutes les ventes !

le plus puissant moteur de recherche d’objets d’art
100 maisons de ventes aux enchères francophones
sont déjà partenaires

 


 


 la rentrée au Géant des Beaux-Arts, jusqu’au 23 novembre


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

 

 

Mesure d'audience par :