berlin : itinéraires d’art

 

Art contemporain : Berlin est-il le New York des 70’s ?

Depuis plusieurs années Berlin est un centre de production d’art actuel du fait des loyers relativement faibles et des locaux disponibles à l’Est après la réunification ; cette situation subsiste bien qu’il leur soit nécessaire de s’installer un peu plus loin en banlieue. Quant au centre ville, il voit depuis 2011 une gentrification qui, si elle fait fuir les ateliers, fait exploser le nombre de galeries : en 2014 elles sont plus de 400, soit classiques avec vitrine sur rue, soit suivent la tendance des galeries-appartements.
Par contre les collectionneurs-acheteurs sont toujours assez rares (hormis de jeunes créatifs du "nouveau Berlin" [JdA 07/06/13]) : aucune grande foire n’a subsisté à Art Forum (et la foire de Cologne est trop près), seule la plus petite "abc Berlin-contemporary" reste. Le moteur d’activité est la semaine d’art : Gallery Weekend, organisé par la Ville de Berlin, où tout le monde s’y met !
Certains voient dans ce renouveau depuis une dizaine d’années les prémices d’un miracle créatif comparable à celui qui, dans les 70’s, a fait de New York une capitale de l’art ; mais en plus petit.

 
images : courtoisie Almanart, les artistes et galeries cités
reportage en 2010, maj 2014
toutes images, clic=zoom
  > accueil d’Almanart > autres villes

> dites-nous
ce que vous avez vu !


tourisme cartes plan Berlin art design musées galeries art Berlin, C/O Berlin, SammlungBoros, HamburgerBanhoff, Art Forum

 

pourquoi ce succès ?

> Berlin présente encore aujourd’hui un contexte qu’aucune autre ville occidentale ne peut rivaliser : la chute du mur en 1989 a libéré des espaces vierges ou en mauvais état en plein centre, car il avait été enclavé dans la partie Est ; 20 ans plus tard la reconstruction n’est pas totalement achevée et des locaux relativement bon marché sont encore disponibles
> Berlin a toujours eu une tradition culturelle forte et ouverte sur l’étranger, lame de fond qui revient depuis quelques années et attire un monde culturel de tous bords.

  Berlin Mitte  

Voici les principaux quartiers d’art à Berlin-Mitte ;

en rouge l’ancien mur qui enclavait le centre appelé "Mitte" ("milieu" de la ville)

 

Pas convaincu ? Visitez le musée Story of Berlin situé au 207 Kurfürstendamm (ne pas confondre avec le Musée de Berlin) ; peu connu, c’est une merveille de mise en scène qui montre ce que l’histoire récente nous a occulté : la tradition berlinoise de tolérance aux peuples, religions et cultures.
Une des plus belle évocation artistique de la montée du nazisme, réside dans cet escalier (photo de droite) de plus en plus sombre tapissé de photos où, lorsque vous descendez dans cet enfer, les portraits sont remplacés par des mentions "assassiné, émigré, fusillé ou disparu"…

  Story of Berlin
(courtesy berlin.de, tourisme à Berlin)
  Story of Berlin

Culture, ouverture sur le monde, espace disponible dans une ville immense, prix abordables : autant d’ingrédients qui pourraient faire de Berlin la capitale de la création plastique contemporaine ? Depuis plusieurs années on y constate un appel d’air pour les jeunes artistes et différentes professions en art et l’ouverture de filiales de galeries de différents pays (USA, France), ceci malgré un marché local reconnu comme étant assez faible.

 

votre tour à l’Est

la partie résidentielle de l’Est se compose de petits immeubles assez ordinaires repeints, de petits cafés et commerces, de places et d’aires de jeux d’enfants : des quartiers charmants qui s’opposent aux avenues de verre de l’Ouest ; c’est aussi une raison de l’attrait des jeunes créatifs pour Berlin.
 

Pour Martin Guenets, Directeur de l’art contemporain chez Artcurial et de culture franco-allemande :

"les Berlinois ont traditionnellement une culture d’ouverture et ne sont pas tournés vers le passé, on assiste en fait à un retour culturel de l’axe Paris-Berlin"

(voir l’interview de Martin Guesnet)

 

Dans la célèbre FriedrichStrasse, à côté du fameux Check-Point Charlie ou plus haut en face des Galeries Lafayette (bloc de verre achevé par Jean Nouvel en 1996) vous verrez encore des terrains vagues.

 

Profitant de cette situation unique, nombre de galeries contemporaines de haut niveau se sont installées en plein centre, dont plusieurs autour du Check-Point Charlie (comme dans l’ancien immeuble à gauche sur la photo, au 1er étage, entrée libre) ou à la KochStrasse au coin sud de la FriedrichStrasse, ou plus récemment côté de la PotsdamerStrasse, formant des ensembles contrastés et de curieux mélanges des genres.

(courtoisie www.berlin.de, tourisme à Berlin)
Check-Point Charlie

 

comment savez-vous que vous êtes à Berlin-Est ? par les graffitis !

dès que vous quittez Mitte, ils envahissent tous les murs, entrées de maisons, entrepôts pourtant maintenant largement rénovés. Souvent beaux et peu contestataires, ils témoignent plutôt d’un besoin de défoulement des jeunes Ossis et d’une inspiration un peu tardive de fresques et tags venant d’un Ouest qui, sur ce sujet, se calme, au contraire.
Par contre, du Mur ne restent que de petites portions, comme celle de 2 km à l’extrême est, à la MühlenStrasse, avec des fresques malheureusement salopées par les tags.

 

fresque murale vers la Skalitzer St. (est-sud-est)
 

fresque murale sur les restes du mur (extrême est)

 

Outre ces fresques et partie du mur ci-dessus, vous serez dans le coup en saluant les toutes dernières galeries qui se sont implantées dans cette région en 2007 et 2008 (puis stoppé par la crise), pour avoir de grandes surfaces.

 

 

Vous découvrirez peut-être dans des anciens halles mêlés de fabriques métallurgiques et d’ateliers d’artistes, de jeunes pros de l’art (artistes, commissaires, agents) viennent de tous pays tenter leur chance...

Par exemple côté de la KöpenickerStrasse : une agence et galerie dans un immeuble d’ateliers et, pas loin, un entrepôt rénové qui abrite la grande collection contemporaine d’un industriel français, qui fait visiter à quelques heureux sur RV.

 

peu à voir au Sud ou au Nord

 

au nord : un centre d’art par un groupe d’artistes et curateurs ; un autre epar une association de producteurs : Uqbar, etc ; ces entités sont typiquement faites pour se faire connaître par l’étranger, car le marché est trop étroit à Berlin.

 

Tempelhof

photomontage de 1938
 

Au sud on ne peut citer que l’aéroport Tempelhof, une réalisation typique de l’architecture nazie, car c’est un mythe depuis qu’il a permis à Berlin-Ouest d’échapper au blocus soviétique entre 1948 et 49 ; il a fermé ses services aériens en 2008.

Depuis les projets de transformation en lieu culturel se heurtent aux difficultés financières de Berlin ; en attendant quelques hangars servent parfois (voir en bas de page)

 

 

votre tour à Mitte, centre ville

au nord de Mitte le réseau des rues Torstrasse, Linienstrasse et Auguststrasse abrite quantité de galeries chics ; osez les arrières-cours de ces petits immeubles pîmpants pour, comme dans le Marais à Paris, découvrir ces espaces très contemporains

  > quelques pauses obligatoires aux cafés branchés plutôt bobos, et recherche de galeries cachées : il arrive encore qu’un ancien appartement collectif conservé brut serve d’espace, mais cela devient plus rare >>  
   

Tout Berlin de l’art s’anime à l’occasion de la Gallery Weekend : les galeries y font toutes un vernissage en soirée et restent ouvertes ce week-end là ; pas d’art moderne, que du contemporain et de l’avant-garde ; champagne, vodka, jolies femmes, buffets joyeux où l’on se montre, discussions animées et surtout échanges professionnels…c’est la fête !

       
  Bien sûr la ville s’en mêle aussi : 2007 a vu l’inauguration de LichtBerlin dans TierGarten, le jardin zoologique (en fait un très beau parc), un parcours féérique (ci-contre les cubes de Susanne Rottenbacher). Depuis le Festival est moins orienté art et s’est étendu à toute la ville, en octobre.   LichtBerlin

 

Les musées, espaces et fondations se bousculent (Akademie der Künste, Pariser Platz 4, The Cultural Forum for Photography Oranienburger Str / Tucholskystr, Max Liebermann Haus Pariser Platz 7 et plus bas à Kreuzberg : le State Museum of Modern Art & Photography, Alte Jakobstr 124, le Kunstraum Kreuzberg/Bethanien Mariannenplatz 2, le Young American Photography Falckensteinstr 47...).
Comme cette fameuse ancienne poste, le "C/O Berlin", un magnifique bâtiment qui accueille des expositions photos et vidéos (l’équivalent du Jeu de Paume à Paris), réhabilité en 2009.
Et le kolossal ancien Bunker abritant la collection Boros, à côté de la gare Friedrichstrasse : 500 oeuvres d’avant-garde... Le mécène Christian Boros a racheté en 1996 ce célèbre bunker (qui abritait 3000 personnes pendant les bombardements) au 20 ReinhardtStrasse pour en faire le Sammlung-Boros, un centre d’art contemporain réputé :

  C/O Berlin   Sammlung Christian Boros   Sammlung bunker Christian Boros

 

  berlin eglise sainte agnes galerie konig  

A la limite sud de Mitte, près de Kreuzberg, ne pas manquer l’extraordinaire Espace Saint Agnes (118 AlexandrinenStrasse), une église des années 50 achetée par le galeriste Johann König, qui représente par exemple Tatiana Trouvé.

 

Allez aussi à la fameuse ex-gare Hamburger Banhoff, le Museum für Gegenwart qui présente aussi une partie de la collection Frick ainsi que les 4 lauréats du prix de la National Galerie...

 

...telles ces marches, oeuvre du 1er prix Ceal Floyer, qui se composent de baffles émettant progressivement le pas d’une inconnue invisible montant cet escalier : la virtualité, toute simple

 

escalier sonore de Ceal Floyer

 

 

 

c’est où, l’Ouest ?

 

  Ceal Floyer
  berlin parlement  

il y a moins d’art à l’ancien Ouest : les Wessies sont-ils devenus les lanternes rouges (sic) par un curieux retournement de la situation ?

Pas de graffiti non plus, l’art dans les rues se présente sous forme monumentale comme ce trompe-l’oeil inscrit sur le Parlement (D pour Demokratie)…

  … ou d’oeuvres dans les grands magasins ou églises, comme dans cette splendide nouvelle église en béton (ici vue de l’intérieur), sur la Breitscheid Platz, accolée à une l’ancienne église Kaiser Wilhelm Gedächtnis Kirche, partiellement détruite.  

Vous y trouvez aussi des musées et espaces intéressants : la Neue Nationalgalerie Potsdamer Str. 50, le Kupferstichkabinett au Museum of Prints and Drawings Matthäikirchplatz 8, le Deutsche Guggenheim Unter den Linden 13/15, l’espace DaimlerChrysler Contemporary Potsdamer Platz, le Museum für Fotografie Jebensstr. 2, Helmut Newton Foundation Jebensstr. 2… ; quelques galeries et la Maison de France à Kurfürstendamm (juste entre l’église ci-dessus et le musée Story of Berlin déjà cité)

 

 

 

 

et les foires, alors ?

 

du fait de ventes toujours difficiles à Berlin, les foires d’art se sont succédées sous différents noms, sans vraiment d’autre succès que d’estime (mais Laurent Godin remarque : "il faut y être car c’est un carrefour de rencontres et qui permet de trouver de jeunes artistes") ; actuellement en résumé se tiennent deux moments importants :

> en fin septembre deux foires servent de booster d’art à la Berlin Art Week, d’orientation jeune et populaire : Preview Berlin, qui se consacre aux jeunes talents, et abc-Berlin-contemporary, une foire de plus en plus pro, qui investit des endroits originaux : l’aéroport désaffecté de Tempelhof (2011), un hangar (2013), une ancienne gare au sud de Mitte (2014)...

> la plus ancienne, biennale de Berlin se tient en avril-mai ; c’est une manifestation en pointe répartie dans plusieurs lieux et alterne des manifestation le jour et la nuit

> et n’oubliez pas en avril-mai : environ 50 galeries organisent la fameuse "Gallery Weekend" dans la ville

 

 

 

plus d’infos :

> les Musées de la Ville de Berlin

> le site de l’Office du Tourisme

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection c’est à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

ne partez pas sans eux !

pas sans vos mots-croisés !

surtout pas sans les 80 grilles du journal Le Monde, par le célèbre Philippe Dupuis

avec les solutions en fin d’ouvrage

6 €, en vente... partout

 


 

en week-end près de Rouen ?

 

 au château de Saint-Crespin (ancien atelier de Bernard Buffet) : exposition des belles oeuvres lyriques de Brigitte Camus

vernissage le 14 juillet - entrée libre

 



 

les Mouvements dans la peinture

de la Renaissance à nos jours : analyse, illustration, histoire...
le best-seller de la collection chez Larousse
a un petit prix
 

les Mouvements dans la peinture

 

(les mouvements sur Almanart)


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :