des cartels faits pour les bassets

 

> toutes les fiches pratiques

> glossaire

focus : cartel : écriteau placé à côté d’une oeuvre. d’art dans lesmusées ; cartel oeuvre art

 

 

la mauvaise humeur d’Almanart : illisibles, les cartels sont inutiles...

 

le cartel est ce petit écriteau posé à côté d’une oeuvre exposée, qui en décrit les références : artiste, titre, date, technique, provenance... parfois aussi l’histoire de l’oeuvre ou des détails intéressants. Le cartel contribue à la lecture de l’oeuvre, c’est un outil explicatif simple, à condition bien sûr qu’il soit lisible...

 

démonstrations de stupidité :

dans certains musées le sport est parfois de rendre illisibles les cartels :

cette imbécillité remonte à l’exposition "Africa Remix" en 2005 de Pompidou qui, à moins d’être spécialiste de l’art contemporain africain, nécessitait impérieusement un minimum d’information ; ici, le sabotage a consisté à :
> placer l’écriteau à la hauteur de basset (qui, renseignements pris, ne sont pas admis à entrer)
> imprimer en noir sur fond gris (original mais pourquoi pas noir sur noir, ça serait plus "arty" ?).

Depuis les variantes ont proliféré : on place à hauteur d’enfant et on écrit en très petits caractères, de façon à obliger le spectateur soit à rester stupide, soit à faire des allers-retours gênants pour les autres, soit de se mettre à quatre... pattes ; à "Mélancolie" au Grand Palais (2006) on a même pratiqué ça dans la pénombre, ainsi le cartel lui-même était difficile à localiser... La palme de l’opacité revient au musée de la... Publicité : les affiches de Toulouse-Lautrec en 2009 comportaient (pour ceux qui les trouvaient) des cartels dans la pénombre écrits noir sur gris...

 

cartel exposition

 

Il parait que c’est pour respecter les handicapés ;
c’est à dire qu’on veut nous faire croire qu’enquiquiner (restons polis) la majorité pour une minorité, c’est social (le principe de la démocratie n’implique-t-il pas exactement l’inverse ?)

> croyez-vous qu’en 2016 la situation se soit améliorée ? pas du tout : la preuve parmi bien d’autres expositions, celle du Mexique au Grand Palais :

 

clic=zoom, mais le cartel à 50cm de haut
en petits caractères noirs sur fond gris reste illisible

 

 

des solutions existent :

quelques évidences : poser DEUX cartels, un pour les enfants, handicapés et bassets, un autre à hauteur normale ; ou créer de GROS cartels lisibles de loin et les écarter un peu des oeuvres pour ne pas gêner leur contemplation ; le Mac/Val avait tenté avec succès de les mettre tout en bas, en biais, en très gros caractères ;
mobiliser une personne EXTERIEURE pour valider la visibilité, la lisibilité et l’emplacement ?

Quant aux explications qui balisent l’entrée d’une salle, merci de la placer ailleurs que dans un passage obligé étroit de sorte que, passé trois lecteurs, c’est l’embouteillage...

Une solution pour vous, amateur ayant plus de 40 ans ou avec lunettes de myope : faites-vous passer pour un handicapé et exigez un fauteuil roulant !

> scoop : une exposition est montée pour un public nombreux,
pas pour le petit comité des prétendus organisateurs et scénaristes...

vous êtes concernés ? protestez sur Facebook contre ces stupidités, puisque cela dure depuis des années !

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection c’est à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

ne partez pas sans eux !

pas sans vos mots-croisés !

surtout pas sans les 80 grilles du journal Le Monde, par le célèbre Philippe Dupuis

avec les solutions en fin d’ouvrage

6 €, en vente... partout

 


 

en week-end près de Rouen ?

 

 au château de Saint-Crespin (ancien atelier de Bernard Buffet) : exposition des belles oeuvres lyriques de Brigitte Camus

vernissage le 14 juillet - entrée libre

 



 

les Mouvements dans la peinture

de la Renaissance à nos jours : analyse, illustration, histoire...
le best-seller de la collection chez Larousse
a un petit prix
 

les Mouvements dans la peinture

 

(les mouvements sur Almanart)


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :