lieux et centres d’art inattendus du Grand Paris

 

lieux parfois inattendus dans le domaine de l’art et du design, ces endroits de vocations diverses semblent hors de portée ou mal connus ou un peu excentrés.

Ce sont des fondations, des musées dans le Grand Paris, ou bien des lieux dans Paris-centre qui se sont transformés, parfois des lieux pop-up (éphémères) voire des chantiers ou des friches.

Ils accueillent souvent des manifestations d’art actuel : sortez des boulevards rebattus, allez les découvrir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

> accueil
d’Almanart

Clotilde Salmon, Crysalide, in-situ, 2017
(courtoisie Soukmachines) clic=zoom

 
> plusieurs oeuvres ont retenu notre attention, les fines lianes de métal constellées de petits objets de Vanina Langer, l’animation numérique de Hugo Verlinde et la fresque de Clotilde Salmon (ci-dessus) qui dans les vestiaires vous amène à surprendre une baigneuse

 

actualité des lieux d’art :

> si vous voulez découvrir des jeunes artistes, il faut aller les trouver ; en particulier dans des lieux éphémères, en friche sinon éloignés
> c’est la vocation de Soukmachines et de Plateau Urbain, associations qui organisent des expositions dans ce type de lieux
> du 24 février au 12 mars 2017, c’est un ancien club de gym qui s’y prête, un bâtiment Art Déco noyé dans la banalité du quartier, au 36 rue de Crimée, sur 3 étages :

 

Focus : centres d’art, lieux d’art, musées art et design moderne et contemporains en Ile de France ou environs de Paris ou Grand Paris

 

 

visitez avec nous ces trésors que, peut-être, vous ne connaissez pas :

 

 

 

> le Collège des Bernardins au quartier St-Michel est un lieu ouvert à tous et gratuit. Il accueille des petites expositions d’art contemporain de bon niveau ; il comporte un pôle de recherche, des salles de réunions et, pour le public : des conférences, un lieu de silence, une librairie et une cafétéria

 

l’ordre catholique des Bernardins a toujours eu vocation d’érudition et d’enseignement : ce Collège de Paris réunissait les assemblées de l’Université déjà il y a huit siècles

 

mais... assez de ces centres d’art chers, peu accessibles, peu ouverts !

parmi les lieux à vocation régionale ci-dessus, certains ne sont pas connus ; pourquoi, la faute à qui ?
Aux Municipalités et Régions, puisque ce tissu hétéroclite dépend d’elles ! Qu’elles fassent preuve de pragmatisme, qu’elles se mettent à la place du visiteur, qu’elles rentabilisent leurs investissements car c’est nous qui payons :

1° ne pas ouvrir des lieux régionaux dans des trous perdus
2° tenir compte de l’accès par transports publics et prévoir des parkings
3° veiller à une signalisation cohérente du début jusqu’à la fin du trajet (tare bien française...)
4° oublier les horaires de province : ne pas fermer à 18h, ouvrir au déjeuner, prévoir une nocturne
5° savoir communiquer... (voir ici)
Ah mais... c’est trop cher en fonctionnement ! ah ? et combien coûte au contribuable un investissement sous-utilisé ?

Merci de gérer en économe et respecter le contribuable, pas seulement pour que des (mal) élus puissent se rengorger d’avoir fait quelque chose... l’heure n’est plus aux investissements lourds irresponsables, tels que celui du Département de l’Essonne -un des plus endetté de France- qui, bien qu’équipé du Musée de Bièvres (déjà en rénovation), veut le doubler du méga-projet de Photopolis, à ambition nationale (qui va donc aller là-bas ?), de surcroît "complété" par un autre équipement à Saclay !

Merci Messieurs-Dames des élus, de gérer le Grand Paris en métropole, pas en village gaulois ; fort heureusement, la Métropole du Grand Paris va progressivement -mais lentement- y mettre un peu d’ordre et la contrainte budgétaire assèche les projets redondants ; enfin...

 

 

 

 voyez aussi :



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection c’est à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

ne partez pas sans eux !

pas sans vos mots-croisés !

surtout pas sans les 80 grilles du journal Le Monde, par le célèbre Philippe Dupuis

avec les solutions en fin d’ouvrage

6 €, en vente... partout

 


 

en week-end près de Rouen ?

 

 au château de Saint-Crespin (ancien atelier de Bernard Buffet) : exposition des belles oeuvres lyriques de Brigitte Camus

vernissage le 14 juillet - entrée libre

 



 

les Mouvements dans la peinture

de la Renaissance à nos jours : analyse, illustration, histoire...
le best-seller de la collection chez Larousse
a un petit prix
 

les Mouvements dans la peinture

 

(les mouvements sur Almanart)


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :