2012 est en crise de rire

 

  > sommaire de l’humour

> accueil d’Almanart

> vous aimez deviner ?


en ces pages d’humour l’ordre chrono est inversé / images : clic=zoom lorsque possible

 

 

 

en décembre c’est la fête...

  Denis Boutant Fluide Glacial  

> ...de Microsoft :
dont on ignorait la passion très cachée pour la culture, jusqu’à la découverte de la profondeur esthétique de Windows par l’amateur d’art et célèbre dessinateur humoristique Denis Boutant, dont le Fluide Glacial est bien connu

 

 

Denis Boutant, Windows, 2012, dessin pour la revue du Groupe Arec
(courtoisie l’artiste)

 

 

en novembre, les derniers prix littéraires...

...sont attribués aux curateurs, critiques et autres personnalités du monde de l’art, que par esprit de charité nous laissons anonymes :

> 1er prix de la critique va au dossier de cette exposition conceptuelle : "c’est un rappel de la critique institutionnelle de X, qui prend la forme d’une image déréalisante plutôt que celle d’un manifeste"... ah bon, alors dans ce cas, tout s’explique !

> 1er prix de l’administration va à la Mairie du XXème arrondissement qui a créé un mur pour que les jeunes puissent graffer (et nous la félicitons pour cela !) ; où donc ? "près du square Karcher !"... l’instrument est-il aussi fourni ?

> le 1er prix de la BD va à Charlie-Hebdo n°303, 1998, dont on salue l’esprit (sic) d’anticipation dans le style délicat qu’on lui connaît >>

> 1er prix politique va à Arnaud Montebourg (pour ses oeuvres avant les élections) : "je propose la création de coopératives d’artistes, contractualisés, pour réensemencer le désert de la culture !" ... ça c’est un acte qui marx !

  hara-kiri charlie-hebdo

> 1er prix de l’érotisme va à cette assertion : "...l’extase étant obtenue lorsque le regardeur n’y comprend plus rien ; peut-être qu’une satisfaction sado-maso est obtenue lorsqu’il achète l’oeuvre ?"... cela fait cher la passe...

 

 

octobre n’est pas sobre...

... autant par le Beaujolais nouveau que par les facécies de nos célébrités qui nous mettent le sourire aux lèvres ; merci à eux :

 

  NoArt  

> cette machine vous semble rire au nez : en fait, elle le fait : décrochez le téléphone et elle hurlera de rire !

> son nom ? Happy Crisis ! le ton est donné : mieux vaut en rire

> c’est la dernière boîte à malices du designer No Art, présentée lors son exposition à la galerie Artima et aussi à Art-Elysées

 

 

NoArt, Happy Crisis, 2012 (courtoisie l’artiste)

 

> le jus de Fabrice Hyber est moins alcoolisé que le beaujolpif, peut-être plus naturel ; si vous avez vraiment très soif, allez donc le lapper au Palais de Tokyo !

> voir ici les explications de son exposition

 

 

Fabrice Hyber, Jus de Fleurs, installation, 2012
(courtoisie PdT)
  Fabrice Hyber

> en 1984 Bertrand Lavier tombe sur une BD où Mickey visite une expo d’art moderne ;

  Journal de Mickey 2 janvier 1977

 

extrait du Journal de Mickey du 2 janvier 1977
(courtoisie Walt Disney)
 

il la réalisera "en vrai", exagérant formes et couleurs pour ce cliché de l’abstraction ; puis, groupant le tout dans un espace clôt visible par une baie, il les replace dans le monde de la fiction

  Bertand Lavier
la salle imaginée en 1995, reconstituée "en vrai" à la rétrospective Bertand Lavier à Pompidou
(courtoisie C.Pompidou)

 

 

en septembre, faites la cour et sautez le mur !

> à la Biennale de Belleville, l’on ne manque pas d’humour : le plasticien Nicolas Milhe a installé ce mur, un pan de préfabriqué qu’érige Israël sur ses frontières (en débordant joyeusement sur son voisin sans le lui demander..), une installation pour prise de conscience ; bien !

> mais l’ayant placé face à l’ancien centre du parti coco, le badaud se demande si c’est un pan du mur de Berlin ! Rapprochement savoureux...

( la Biennale de Belleville fait connaître les galeries et lieux d’art du nord-est parisien, de mi-septembre à mi-octobre)

  Nicolas Milhe
  Urs Fischer  

> à qui doit-on ces petites crottes dans une cour des Beaux-Arts de Paris, empêchant de s’y promener ?

> c’est Urs Fischer qui l’a salopé, lui tout seul, selon son style (inimitable...) de "sculpteur"...

> encourageant pour les futurs artistes ? hum ? ça, c’est de la pédagogie

 

Urs Fischer, installation in situ, 2012 (courtoisie ENSBA)

 

 

mai mais... cachez-moi tout ça !

> on ne voit que ça, des fesses et des seins ! mais qu’attendent donc les artistes femmes pour sexeprimer ?

> alors en ce joli mois de mai, où tu ne peux plus faire ce qu’il te plait, le quota fut enfin respecté grâce à la Galerie Nuke dans le Marais (région pourtant pas frénétiquement portée sur la femme...), qui a érigé l’exposition Beautiful Penis, avec des femmes qui ont ainsi pu élever leurs occupations artistiques

> on y a vu Ornela Vorpsi allumer ce cierge pour une prière (laquelle ?) :

Ornela Vorpsi, Donne nous notre jus quotidien, 2012
(courtoisie l’artiste)
  Ornela Vorpsi

 

 

  /IMG/Image/permanentes6/pois-1er-avril-12.flv  

le 1er avril, une danse pour Almanart !

 

> surprise pour ce "1er avril" 2012 ! L’artiste Yayoi Kusama a organisé une danse pour Almanart et ses fans : voir la vidéo <<

 

> rappelez-vous, c’est elle qui, en 2008, a installé à La Villette : Dots Obsession (obsession des pois) puis a récidivé cet hiver au Centre Pompidou

 

 

en mars : artistes et candidats s’emmêlent...

loupe en main, on cherche en vain des idées, des propositions concernant la culture de la part des candidats à la Présidentielle... culture qui pourtant nourrit en partie la 1ère industrie française (le tourisme)

 

> alors les artistes jugent, comme cette sentence d’Alejandro Jodorowsky, qui exposait au MAMVP :

 

Tweets, 2012, phrases projetées sur écran
(courtoisie Mamvp)
  Alejandro Jodorowsky

 

> Philippe Echaroux veut inciter les Français à aller voter ; alliant humour et efficacité, il a trouvé cette réjouissante provocation pour remonter le moral des abstentionnistes :

"ne pas voter c’est mettre sa voix à la poubelle"

...des stickers et panneaux posés sur 3000 poubelles parisiennes et marseillaises !

installation de Philippe Echaroux en mars 2012,
pour l’élection présidentielle
(courtoisie l’artiste)
 

Philippe Echaroux

 

 

un février surréaliste !

> la grande expo "Dalí, Magritte, Miró, le Surréalisme à Paris" prévue dès 16 mars 2012 à Bruxelles est "repoussée"... on n’a pas eu le courage de dire "aux calendes grecques", vu l’ambiance de ce côté là !
Ceci pour cause d’encombrement avec "Le Surréalisme à Paris" en cours chez Beyeler à Bâle jusqu’en fin janvier, et aussi à la rétrospective Dali qui se prépare à Pompidou. Pensez donc, le monde de l’art est tellement vaste, personne n’a vu le coup venir... ou alors est-ce de l’humour belge ?

> Dali farceur : dans l’exposition actuelle à l’Espace Dali de Montmartre, son secrétaire Enrique Sabater révèle que Salvator Dali se déguisait juste avant chaque interview :
"Préviens-moi 5 minutes avant, que je mette mon habit d’interview", "alors il enfilait une tunique blanche en continuant à me parler normalement... mais en présence d’un inconnu, son ton changeait aussitôt ; il se métamorphosait pour interpréter son rôle, de manière théâtrale, ce qui l’amusait beaucoup"

> Marc-Olivier Wahler (directeur sortant cette année) sur le renouveau de son Palais de Tokyo : "...le lieu va se fragmenter en grossissant, les sponsors vont le grignoter, il va se comporter comme un Disneyland" [JDA 17 février].
Sûrement moins qu’il ne l’a fait lui-même, qui l’a transformé en cirque avec des motos pétaradantes, des arbres en poudre à canon, des batailles de flashballs, et qui a transformé le 1er étage en show-room pour les marques de parfum ! Jaloux sans doute...

 

 

en janvier : ça commencait plutôt bien :

> la récente galerie Laure Roynette dans le Marais nous a trouvé en janvier cet bel artiste, sarcastique à souhait : Arnaud Cohen, qui pose sur notre monde déglingué un regard malicieux, par une oeuvre curieuse, pleine d’une heureuse fantaisie

  Arnaud Cohen
 
on sait bien que les artistes ont une vue particulière de l’économie !
(courtoisie Arnaud Cohen)
 

> son exposition Ruins of Now montre des néons genre Tout doit Disparaître ou des colonnes cassées faites... de bouteilles de Coca avec avion planté dedans : tout est dit !

> une série savoureuse met en compétition les grands artistes du commercial-art

  Arnaud Cohen
Koons versus Hirst : un succulent combat entre le requin de Hirst (Hisrt lui-même ?) et la Cicciolina que Koons a si profondément (sic) mise en scène ?
(courtoisie Arnaud Cohen)

 

 
prête à servir !
 

> les doctes de l’art qui font la messe en France n’ont pas perdu leur latin :

> question d’un diplômé bonnet d’âne : "votre accrochage ne constitue pas un environnement, mais le paysage est fortement évoqué et l’ensemble interpelle par un rapport très architecturé au réel ; est-ce une manière de conférer une structure du réel ?" JDA déc-jvr2012

Le pôvre artiste ainsi soumis à la question, bien sûr répond à côté (à côté de quoi, d’ailleurs...)

 

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

 

"on se dit tout" avec une artiste !

clic sur l’image = vous saurez tout


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !

incroyable histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

artistes, profitez de l’aubaine !

au Géant des Beaux-Arts, jusqu’au 19 juin 2017

> qui est Géant des Beaux-Arts ?

 


 

des services personnalisés
pour les amateurs
et les collectionneurs !

 



 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :