l’art se nique la crise 2009

 

  > sommaire de l’humour

> accueil d’Almanart

 


 

l’humour n’a jamais été aussi prolixe !

est-ce un exutoire à la crise, un gri-gri ou simplement avons-nous fait provision de ce qui va nous rester après la tonte finale ? Jamais nous n’aurons vu une telle prolifération d’humour et un aussi beau bêtisiers ! Extraits par ordre chronologique en 2009 :

 

le meilleur coup de l’année :

  Eugène Atget Femme
Eugène Atget, Femme, 1925, 2 tirages connus
.
clic=zoom

> le fondement d’un succès artistique :

> estimée à 40’000€, cette perspective jouissive a fait s’élever haut et ferme les.. ambitions, s’achevant par un jaillissement de 444’750 € chez Sotheby’s le 20 novembre ! Une telle poussée (d’adrénaline) résulte d’une foire d’empoigne de deux coqs s’affrontant... bourses déliées pour la promesse d’un seul... tirage du dit percheron !

> l’enchère élevée n’est pas due au seul nom d’Atget, car son nu masculin, lui, n’est parti qu’à l’estimation basse de 60.000€, alors qu’il n’y en a qu’un seul exemplaire (contre deux pour la paire de fesses -ce qui est sommes toutes logique-) : on vous l’a bien dit, la photo c’est n’importe quoi…

 

révélation !

 

Almanart révèle le scoop de l’année, qui marquera l’histoire de l’art :

le fameux portrait de Louis XIV fait en 1702 par Hyacinthe Rigaud, n’est qu’un plagiat grossier d’un tableau à l’huile de coude daté à env.50 avJC, exhumé d’une fouille en Bretagne, si, si !

 

affichage sur le Musée de Cluny, lors de l’expo Asterix fin 2009
  exposition Asterix

les expos les plus loufoques de l’automne :

 

> chez Le Borgne, galerie spécialisée dans le minimalisme (de haute qualité, il faut le dire), alors là, on s’est carrément lâché : Marie Cool (déjà, ça ne s’invente pas !) fait une performance (sic) consistant à parcourir lentement l’espace du lieu quasi vide, en lissant avec les doigts un fil de scotch tiré dans l’espace ; ceci bien entendu d’un air concentré et qu’il y ait un public ou personne en salle...

l’argumentaire ? une page entière en petits caractères explique ce geste comme étant "réparti à égalité entre celui d’un danseur et d’un ouvrier"... nostalgie de 1968 ? désolé Renault à déménagé ! Si vous n’avez pas encore compris, l’opuscule pour philosophe précise que "ce n’est pas la déconstruction des actes qui conduit à une révolte de la matière..., c’est la réitération de ces actes dans une absolue apathie" ! apathie ? oui, complètement...

 

parisiennes visitant une expo...

...et comme l’a dit Richard Leydier, critique d’art : "ce qui a tué la peinture abstraite : le bavardage !"

 

  Renoir les Baigneuses
Renoir, les Baigneuses, 1918
clic=zoom

> au Grand Palais en fin d’année se tient ce qui devait être un blockbuster : les grosses dames nues que le vieux Renoir se plaisait à reluquer sous prétexte de pinceaux ; lâââssse, les belles ne tiennent pas le régime (sic) : "Guimauve !" titre le JdA 310 : "si Renoir suscitait tant d’admiration de son vivant, pourquoi ses oeuvres tardives n’ont-elles pas passé l’épreuve du temps ? Oublions le féminisme, l’obsession pour la figure humaine gonflée à l’helium..."

Les grassieuses (resic) ci-contre remplissent (reresic) son tout dernier tableau, qualifié par Matisse "d’un des plus beaux tableaux jamais peint"... propos un peu... léger, non ?

 

> mais la palme de la farce peut être décernée à la Fondation Ricard, qui réunit outre d’excellents artistes d’avant-garde, quelques autres l’étant un peu moins ; l’amuseur public fut Etienne Chambaud qui non seulement propose "Monument Ouvert" : posée contre un mur une planche d’aglo de saule pleureur s’il vous plait pour que cela ait un sens, tout de même... (y a-t-il des acheteurs dans la salle ?), mais fait encore mieux : il a fixé un ventilateur banal au plafond et a bombardé cette Oeuvre "L’air, Exclusion de la Tautologie", ça fait très très sérieux ; d’ailleurs ce chef d’oeuvre aérien est parfaitement décrit : "air, ventilateur de plafond, dimensions variables, 2009" ; précisons qu’en interview le petit génie se compare à Matisse...Ce sont des baskets taille 58 qu’il aurait dû exposer !

 

les pt’ites dernières de la rentrée :

> nouvelles de chez nos rosbifs adorés : "la clique des Young British Artists à laquelle s’adjoint Murakami et consort, fait figure d’adolescents gesticulant dans une boîte de nuit ; le visiteur en sort avec une gueule de bois et une furieuse envie de retourner aux fondamentaux" [jda 12/11/09]... depuis que Londres se casse la figure, la vengeance est un plat que se mange froid (comme le rosbif )

> les chinois ont le rire jaune : l’artiste des rues ZEVS est condamné à 2 semaines de prison avec sursis pour avoir tagué le logo Chanel sur une boutique Armani à Hong-Kong : on ne rigole pas avec le fric

 
Non Madame !
ce n’est pas...
clic pour le voir !
.
photo de Frank Horvat, église de Calzi, 2009 (courtoisie galerie Vierny)

> une collectionneuse qui s’est fait gruger deux fois : "les artistes c’est comme les chats, ça ronronne pour avoir son lait, après quoi ils vous ignorent..." ; notre remède : servir le lait au compte-goutte et faire durer !

> Catherine David (commissaire du pavillon d’Abu Dhabi de la biennale de Venise 2009) : "on s’en fout de l’art des pays du Golfe... l’art n’existe là-bas que pour promouvoir de nouveaux marchés" [interview dans Magazine été 2009] ; notez que c’est à peu près la même chose en Asie ; mais au moins, les artistes vendent. Tandis que chez les vrais, les puristes, bref : nous, ce n’est pas trop le cas actuellement...

 

les artistes de la bombe et les tagués de la bulbe

Nous avons, vous pouvez :

 

> applaudir le collectionneur Alain-Dominique Gallizia, qui a pendant 2 ans monté la 1ère expo mondiale de graffitisme pour célébrer en grande bombe l’art du graffistisme, et congratuler le Grand Palais qui a osé inaugurer sa nouvelle galerie Est par ces oeuvres, vrai moment de couleurs, de vie, de joie

> pouffer de voir ces garnements de 30 à 50 ans investir le lieu bourgeois le plus pompeux de la Capitale !

> gentiment sourire du paradoxal alignement militaire des oeuvres strictement de même dimension

> s’étonner de la bêtise de l’administration qui confond tags et graffs (bourde du type : bigmac et langouste c’est pareil) ceci avec des conséquences fortes

> trépigner de joie aux propos judicieux de Pierre Cornette de Saint-Cyr (alors Président du Palais de Tokyo) : "99% des tagueurs sont des crétins qui ne pensent qu’à salir les murs ... pour distinguer le bon grain de l’ivraie, il existe des critères", mais certains "représentants de l’ordre ne différencient pas un Picasso d’une Mobylette" ; "cette expo. fait la différence entre les artistes et les cons" [Le Point 19/04/09]...

 
les bobos s’émancipent : de nouvelles sanisettes à l’essai dans le Marais
clic=zoom

 

pauvres gens dans la tourmente !

> interview du PDG de Sotheby’s [les Echos 20 avril 09] : "je distingue 3 catégories d’objets : les très chers au-delà de 10M$ et les supérieurs à 5M$ (tout ce qui se vend à NYC ou à Londres) et puis les autres ... le marché français est parfaitement compétitif sur les plus faibles valeurs" : aux puces de St-Ouen ou bien chez Ma Tante ?

> Damien Hirst doit être fauché : non seulement il a mis à la porte la moitié de ses assistants pour cause de crise économique, mais il a ouvert un magasin de tee-shirt (pardon : d’objets dérivés) à Londres ;
une rumeur février 2009 dit que plus de la moitié des achats faits lors de sa fameuse vente court-circuitant les auctionners, n’a finalement pas été payé ! L’arroseur arrosé, c’est tous les jours... et comme en décembre 2008 son taux d’invendus était déjà passé de 11 à 55%, en 2009 sera-t-il dans les brocantes ? (alors il va pouvoir vendre à Paris...)

> le street-artiste londonien Banksy explose aux enchères : passé de 2000€ en 2004 à 400’000€ en 2007, poussé par le miracle du marketing anglais : il avait de quoi faire la bombe ; maintenant on n’en entend plus trop parler, pétard mouillé ?

 

les Suisses manquent de coffres !

nouvelles de Suisse :

> la Swiss a vôôté le 7 février 2009 à 60% pour le principe européen de libre circulation, y compris son extension à la Bulgarie et la Roumanie, pourtant plein d’artistes de la pince monseigneur ! Attention, des coffres vont péééter, faut âp’ler l’ârmée !
> les américains, eux, ont déjà décoffré UBS ! Obama le baraqué a réussi a faire sauter le verrou de silence de la plus grande banque de Suisse sur une liste de 50 clients soupçonnés de fraude fiscale, sous peine de l’empêcher d’exercer aux USA [Les Echos février09]... C’te fois dîîîs donc, y â l’feu au lac ! Mais pour le moment les banquiers se tiennent cois, remarque Patrick Chappatte en couverture de la Revue Suisse [pour les Suisses à l’étranger, mars 2008]

> la fabuleuse ubuesque expo "Swiss Swiss Democracy" de Thomas Hirshhorn au CCSuisse de Paris janvier 2005, avait eu un immense succès sauf auprès de la fondation de financement culturel Pro Helvetia qui, sur la pression de l’extrême droite, lui avait claqué son coffre au bec. Mais selon la conférence de presse de février 2009 au CCSuisse, il n’y a plus rancune ; mais pourquoi ne pas demander aux maffieux roumains de participer, puisqu’ils peuvent entrer, désormais ? Simple recyclage...

  Patrick Chappatte
dessin de Patrick Chappatte, célèbre croqueur de politique intenrationale
(courtoisie P.Chappatte)
clic=zoom

 

à quel âge l’art mineur devient-il majeur ?

> "pour reprendre Kafka -je traite du négatif- qui est l’envers des choses ; le rire et le sexe ont toujours été des sujets négatifs, privilégiés par les arts mineurs au contraire des arts majeurs naturellement plus cul serré ; de ce point de vue, moi, je traite des arts mineurs !" [interview de Arnaud Labelle-Rojoux par Etienne Gati pour le salon de Montrouge 2009]

> "chacun sait", déclare Hector Obalk [Andy Warhol n’est pas un grand artiste, Flammarion, 2001, préface] "que j’ai toujours défendu les arts mineurs : typographie, chanson, cuisine, art conceptuel..." les artistes conceptuels apprécieront !
Et il enfonce : "il n’y a que Jack Lang pour croire que les artistes mineurs gagnent à être mêlés à ceux des arts majeurs"

> voir aussi notre page sur l’histoire de l’art dit mineur

 

les bienfaits de la crise :

 

Alain Snyers

Dauph'immo

 

"Dauph’immo", installation d’un ensemble de pancartes in situ ; 2008, de Alain Snyers .
(courtoisie gal.Salvador)
clic=zoom (image du bas)
 

> l’immobilier se réduit (sic) :
l’artiste un tantinet humoriste Alain Snyers l’avait bien averti par son exposition prémonitoire en 2008, qui a transformé en Agence Immo-Biliaire la galerie Salvador ; depuis, celle-ci a fermé (on ignore s’il y a un rapport entre les deux événements...)

 

> la production chinoise rit jaune :
le marketing chinois flamboyait en 2006 : Pearl Lam, business woman chinoise, mécène et galeriste, expliquait que si "les artistes chinois font de l’art politique, c’est pour plaire aux étrangers"... ; l’artiste Yan Pei Ming qui vit en France rajoutait "je ne veux pas vendre en Chine, les acheteurs ne sont intéressés que par l’argent"... ; d’ailleurs toute l’industrie connait ce mot : "la Chine n’est pas dans le copyright mais dans le right to copy" ;
mais depuis début 2009 on rit jaune du côté du fleuve éponyme ; juste retour de bambou

 

> les faux bijoux de familles ne se vendent plus :
"retour aux vraies valeurs", "les acheteurs deviennent prudents", "l’on recherche avant tout la qualité, les valeurs stables" lit-on partout ; quelle découverte !
Almanart vous avait bien dit que le bling bling c’était du toc toc !

 

> yapasfoto :
le marché de la photo va, enfin (enfin !) être assaini : 60% d’invendus et 50% seulement en valeur dans une vente spécialisée de prestige [vente Piasa du 14 nov 2008] ;
ce n’est plus le pied et ça ne flash plus du tout ; voir aussi

 

art et business :

 

> "le marché de l’art est l’un des plus grands délits d’initiés qui soit, en toute légalité" remarque Sophie Schmitt [Art Actuel, été 2008] au constat du fabuleux bénéfice qu’à réalisé un "collectionneur" sachant avant les autres qu’un artiste connu et décédé allait avoir une rétrospective dans un grand musée

 

> d’après l’Office qui s’occupe du trafic des biens culturels, ceux-ci viennent en n°2, après celui des stupéfiants et des armes ; et là, en Europe, on est très performants, surtout en Belgique et Hollande où le recel est prescrit dès 5 ans et le réseau de trafiquants d’art y a (cham)pignons sur rue, la France étant un excellent fournisseur...
A quand des billets gratuits vers les frontières du Nord, pour les cambriolés qui recherchent leurs biens ?

 

> Dali est "génétiquement espagnol, dialectiquement français, esthétiquement italien et... commercialement américain" [Robert Descharmes et Gilles Neret, Dali, 2004] ; mais il est désormais battu par Damien Hirsch ;
le génie n’est plus ce qu’il était...

 

sots art
les nouveaux russes étaient à la Maison Rouge en 2007
clic=zoom

 

c’est l’anniversaire du Mini-stère de la Culture :

 

 

d’après des gravures de petits monstres par Nolde, qui les affectionnait en son enfance :
graff apposé sur le parcours de l’exposition 2008 au Grand Palais, par son commissaire Sylvain Amic qui ne manquait pas d’humour !
(courtoisie Sylvain Amic)
 

> la ménagerie de plus de 50 ans cherche son audience :
elle a été créée le 3 février 1959 par le Gl de Gaulle, qui a préféré mettre à sa tête André Malraux (La condition humaine) plutôt que Françoise Sagan (Bonjour tristesse) ou Brigitte Bardot (Je ne crains personne...) ; cette dernière candidate aurait pourtant fort augmenté le nombre des visiteurs (à 2 et 4 pattes) ;
le but était de démocratiser la culture ("un jour on fera pour la culture ce qu’on a fait pour l’éducation : elle sera gratuite !" aurait déclamé le grand écrivain) ; nobody’s perfect...

 

> ce qu’ils en disent [courts extraits de JdA 294] :
 - Renaud Donnedieu de Vabres : "lorsqu’on évoque des missions de recherche on parle "d’investissement" alors que pour la culture on parle de "dépenses"
 - Donald Morisson (journaliste américain) : "l’Etatisation rend l’audience passive, les gens attendent qu’on leur serve la culture comme de la soupe" ; ssllurp’
 - Olivier Kaeser (dir du CCSuisse) est confondu devant "l’énorme casting politique" visible sur les cartons d’invitation des vernissages officiels ; le chef c’est le chef !
 - en Hollande on fait remarquer qu’il y a bien un Ministère de la culture mais qui sous-traite 40% de son budget (plutôt que d’y mettre des fonctionnaires) ; un Ministère bien pourvu en budget et sans fonctionnaire... le rêve impossible en France...

 

Envoyer à un ami Envoyer cette page Almanart à un ami



 


 

les dessous de l’art pulsionnel

se découvrent dans l’exposition virtuelle
de la Galerie Atamanes :
érotisme, humour, tentation et répulsion se croisent dans les profondeurs archaïques de l’être humain

 


 

prenez vos mesures pour...

 

...visiter FOTOFEVER Paris
du 14 au 16 nov
au Carrousel du Louvre

la fièvre photographique !

infos pratiques
 


 

Nicolas Pichon à la Galerie Envie d’Art

de la rue aux planches de bois, c’est ainsi que l’artiste vient en galerie ; un art dynamique 

à voir à la Galerie Envie d’Art
au 29 Boulevard Raspail

 

 


 

amateur d’art : bientôt...

 

MacParis
Espace Champerret,

du 27 au 30 novembre

Le plus grand Salon d’art avec 124 artistes en direct : peinture, photo, sculpture, dessin, installation..


 

 appel à candidatures

en mai 2015 ce sera le 10è Sm’art,
le Salon d’art contemporain d’Aix en Provence
le plus grand de la Région Paca

artistes et galeries : c’est à vous !

 


 

vos enfants dessinent le 5 novembre...

...c’est joyeux, c’est gratuit
et c’est chez
Carré d’Artistes

inscrivez-vous ici

 

 


 

une belle rentrée pour les artistes :

 

 

 par le Géant des Beaux-Arts
le plus grand fournisseur pour artistes pros ou amateurs


 

vous avez jusqu’au 7 novembre !

 

pour participer
au concours de graffitisme
de EDF Collectivités
et Graffart.fr

 

 


 

des services personnalisés
pour les artistes
et pour les collectionneurs !

 


suivez nous  :

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

suivez nous  :

 

 

 

 

nos amis en art et design :

 

Beaux-arts, le guide

NewArtTV, la chaîne de l'art

Tout pour les Femmes, culture & art

BPA : biographie-peintre-analyse