contemporain : une définition si simple ?

 

Art contemporain" : une locution entendue et imprimée partout ! donc présumée être comprise de tous. Eh bien non, c’est une définition complexe et souvent contestée, alors :
> quelle est la différence entre art moderne, art contemporain, art actuel...?
Réponse avec un brin d’humour.
..

Autre curiosité : en langage courant cette expression ne désigne que l’art plastique (peinture, sculpture, dessin, estampe, installation, vidéo, photo, art numérique...) alors qu’elle s’applique étymologiquement à tous les arts et activités

Illustration : cette huile de Thomas Agrinier, en terme de genre, couvre plusieurs définitions : classique et moderne par le traitement des fonds, contemporaine par les sujets, actuelle par les ajouts inspirés de la BD et du street art

 

Thomas Agrinier, Deux femmes
dans la forêt, 2010, 162x130
(courtoisie l’artiste) ... clic=zoom
Thomas Agrinier
 

> accueil d’Almanart

> sommaire de comprendre

> il y a aussi un glossaire !


focus : définition signification art contemporain, art actuel, art moderne, art d’aujourdhui, différence entre art moderne et contemporain

 

une définition si simple...

"Aimez-vous l’art contemporain ?" "Oh non, je n’apprécie pas l’art moderne" : erreur ! non de ne pas l’apprécier, affaire personnelle, mais l’art dit moderne s’arrête à la deuxième guerre mondiale ; s’y sont distingués Malevitch, Picasso, Dix, Matisse, Magritte, Hélion, Kandinsky, Klee… que justement vous appréciez peut-être.

Alors l’art contemporain commence-t-il dès la fin de cette guerre, fin 1945 ?
C’est en effet la définition généralement admise. Mais qui pose un problème : elle n’est pas limitée en durée ; combien de temps encore cette définition va-t-elle rester recevable puisque les artistes, eux aussi mortels (mais si), ne seront un jour plus nos contemporains ?
Même pour les "vieux" artistes encore vivants le problème reste entier : celui qui a commencé sa carrière artistique en 1950 peut-il encore se prétendre "contemporain" en 2014, alors que les gamins qui viennent de sortir des Beaux-Arts se targuent aussi d’en être, les morveux ? qui a tort, qui a raison ?

 

artiste du 20è siècle et décédé ? hop, dans l’trou !

le cas s’agrave encore en considérant l’histoire de l’art (contemporain) :

si notre papy artiste venait à mourir (cas assez fréquent), resterait-t-il encore à son oraison un "artiste contemporain", face à l’Académie qui veille (quand elle ne dort pas) ?
Sacrilège : on ne peut tout de même écarter des monuments comme Pollock, Rauschenberg, Hartung, Warhol, Klein, Sol LeWitt, Fontana, Basquiat et bien d’autres qui, précisément, ont provoqué la transition de l’art moderne à l’étape contemporaine !

Qu’allons-nous faire de ceux des papys artistes récemment décédés, s’il ne sont plus dans les "contemporains" et, trop "jeunes", n’ont pas été dans les "modernes" ? Horreur : ils vont tomber dans le vide de la définition, dans l’oubli ! Pas étonnant que les grands artistes français soient ignorés internationalement s’ils sont déjà vidés chez nous…

Il va falloir tout de même prendre une décision, et vite car l’eau coule sous les ponts...

  artiste contemporain

C’est alors que dans le milieu autorisé comme on dit, vient doucement, progressivement, sur la pointe des lettres, l’expression "art actuel" ; belle trouvaille, mais… comment délimiter ce terme "actuel" ?

   plus sérieusement, ce problème s’est posé lors d’un de nos rédactions sur l’économie de l’art. Pour trier les éléments économétriques de la base de données de ArtPrice, il a fallu en cours d’extraction retirer les artistes décédés : c’est la définition littéraire qui a primé, ce qui montre combien les statistiques peuvent être relatives

 

une solution : l’art contemporain est un genre

Nathalie Heinich, sociologue et directeur de recherche au CNRS, propose une approche générique pour différencier le genre moderne du genre contemporain, qui permet de s’affranchir élégamment de la chronologie ; elle l’a exposé (avec les textes d’Almanart) dans le n° spécial "Art Contemporain" de Gestion de Fortune de décembre 2008 ; le genre contemporain serait transgressif "vis-à-vis des contenus avec le Minimalisme, des contenants avec Support-Surface, du bon-goût avec avec le Nouveau Réalisme, des frontières morales par la provocation ou le blasphème...".
Elle résume ici : "le mot contemporain n’est pas un terme chronologique, mais un terme générique qui désigne une certaine catégorie d’art ; il correspond non tant à une période de l’art qu’à un certain nombre de critères".

Un regard tout à fait intéressant car il permet de comprendre pourquoi certaines oeuvres créées aujourd’hui n’apparaissent pas contemporaines (mais modernes ou classiques) et que des artistes chronologiquement modernes seraient plutôt contemporains lorsqu’on analyse leurs démarches.
Elle illustre en donnant en exemple la musique : on peut estimer que la musique moderne ou contemporaine sont des genres assez clairement perceptibles de la musique classique, la première se distinguant en particulier par le dodécaphonisme et la deuxième par une libération totale amenée notamment par l’usage d’instruments nouveaux (électroniques par exemple)

 

en résumé :

pour illustrer les époques couvertes, Almanart adopte cette convention qui est un raccourci approximatif :

> art classique : tout l’art antérieur au bas de l’étendue du Musée d’Orsay (1848-1914) ; hors limite d’Almanart

> Belle Epoque : court intervalle, 1880-1914, au sein du Musée d’Orsay (qui conserve entre 1848 et 1914)

> art moderne : période d’entre deux guerres, 1914-1945, où démarre le Musée National du Centre Pompidou

> art contemporain : couvre tout ce qui est ultérieur ET est perceptible en tant que genre, selon Nathalie Heinich

> art actuel : l’art des artistes d’aujourd’hui dont le style et le propos s’affranchissent des précédentes définitions

> avant-garde : notion relative et éphémère utilisée pour les artistes actuels en pointe d’expérimentation.

 

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

jouez avec l’art et gagnez des cadeaux !

 participez au jeu-concours

Géant des Beaux-Arts / Almanart
s’amuser en s’instruisant, c’est facile et gratuit

jusqu’au 28 février 2017

 ? qui est Le Géant des Beaux-Arts ?



 


 

le Sm’Art et SumUp innovent
dans le paiement des oeuvres d’art

 le Salon Smart (11-15 mai à Aix) va faciliter le paiement instantané par mobile des achats d’oeuvres aux exposants
grâce à la technologie SumUp

à découvrir ici

 ? qui est le Sm’art ?


 

voici le 1er PopUp-Store [ Mobilier 20ème ]

au 7 rue Saint Sabin, Paris 11
du 25 février au 5 mars

plus d’infos

 

un événement Authentic Design

 


 

la plus grande foire d’art à Toulouse

 

 

annoncez vos ventes
trouvez à acheter

particuliers : annoncez vos oeuvres à vendre

seuls des biens de qualité sont acceptés,
sélectionnés par Almanart

de bonnes occasions pour
acheter

 

 

 

un moteur => toutes les ventes !

le plus puissant moteur de recherche d’objets d’art
100 maisons de ventes aux enchères francophones
sont déjà partenaires

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :