page d’accueil
du 24 au 30 novembre 2014

 

 

 

 

 

Christian Lacroix, robe pour Mme Francoise Lacroix, Bernard Quesniaux, résines, 2014
(courtoisie Christian Lacroix et Musée Cognacq-Jay)
clic=zoom

 

 

> Christian Lacroix éclaire le Siècle des Lumières au Musée Cognacq-Jay restauré : un merveilleux parcours intimiste où, scénographe, il invite 40 artistes actuels à revisiter le XVIIIème siècle dans une ambiance raffinée : images et reportage

> ce mélange réussi est emblématique de l’élargissement de notre perception de l’art : c’est-à-dire de toutes époques, de tous médias (l’exposition comprend peintures, prints, photos, meubles, objets, tapis, robes...) et de tous styles ; toutes ces pièces cohabitent harmonieusement voire se renforcent par une mise en scène très étudiée

> exemple : cette robe de bal contemporaine nichée dans une alcôve ancienne, magnifiée par un psyché, réhaussée des résines de Bernard Quesniaux qui papillonnent autour, sur un tapis de Christian Lacroix

 

Edito :

l’art paradoxal

> l’art plastique est dans une spirale ascendante inédite en production d’oeuvres, nombre d’expositions, nombre et prix des transactions … c’était déjà le cas en pleine crise et l’est encore plus en cette post-crise où l’économie est en stagnation : c’est tout de même paradoxal ! comment l’expliquer ?
Peut-être par trois vecteurs inflationnistes simultanés : le désir, la communication, le refuge

> le désir est la plus légitime sensation qui pousse à acheter une oeuvre ; cette pulsion du désir concerne davantage de gens qu’il y a un demi-siècle, d’autant qu’elle positionne socialement..
Depuis le très codifié art "moderne" réservé à l’élite, le champ s’est formidablement élargi : les "contemporains" ont fait sauter les verrous, le pop a lié l’art au quotidien et à la pub, la photo artistique s’est popularisée… puis le grand public découvre l’art brut, le graffitisme, l’art numérique puis le graphisme (qui fêtera 2è édition dès janvier)… désormais toutes les sensibilités sont touchées

 

> la communication sur l’art est devenue comme celle des people : elle se répand et s’impose dans tous les médias ; par l’interconnexion numérique, chaque événement artistique est potentiellement accessible par tous (la biennale de Venise ou la Fiac sont devenues des "tours"), le marketing de masse fait boule de neige… ce vecteur touche particulièrement le jeune public... Eviter l’art est devenu impossible

la démographie est un élément important dans le choix des oeuvres
Bertrand Planes
, Life Clock n°7
(courtoisie Maison Rouge) ... clic=zoom

> le refuge financier : si le plaisir et l’argent se conjuguent, alors l’effet démultiplicateur explose ! pour les riches personnes ou organisations, des masses de liquidités circulent dans le monde à la recherche de valeurs pérennes ; l’art actuel ou ancien est dans cette catégorie.
Pas seulement les ultra riches ; toute personne un peu aisée est concernée : en stagnation la rémunération faible des dépôts fond leurs économies sûrement ; alors cette foule devenue sensible à (au moins) un des domaines de l’art, est tentée d’acheter ; sinon de faire fortune elle risque de se faire plaisir

le refuge de l’art peut être très agréable ! une valeur sûre :
Pierre & Gilles, Le Fruit Défendu (Arielle Dombasle), 2011, 148x115
(courtoisie galerie Templon) ... clic=zoom

> vues de l’esprit ? juste un exemple : la photo était presque inconnue il y a 20 ans, ses prix aux enchères ont décuplé jusqu’en 2012 puis ont été multipliés par trois en trois ans (Artprice) ! pour la photo contemporaine, la fréquentation de fotofever 2014 a explosé ; un bémol : cela pourrait s’appeler formation de bulle… mais pas pour tout de suite

Georges Maisonneuve

 

Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers de presse... 
Attention : cette page hebdo change ! rafraîchissez votre navigateur si ce n’est le cas
 

 

nos coups de coeur en une image commentée :

le Maroc contemporain se découvre à l’IMA hommage à Mallet-Stevens, à la Fondation Hippocrène Sade sévit au Musée d’Orsay Larry Rivers, plastifie la Galerie Vidal Markus Lüpertz à la Galerie Tarasiève Latifa Echakhch Prix Adiaf à Pompidou
Tania Mouraud cinéaste au MacVal Henry Valensi aux galeries Le Minotaure et Alain le Gaillard Clotilde Viannay concoure à La Samaritaine Theo Jansen anime la Cité des Sciences Emile Bernard, un Nabis à l’Orangerie Vincent Dubourg à la Carpenters Workshop Gallery
Richard Prince règne à la Galerie Rech le Kamasutra prend position à la Pinacothèque Gloria Friedmann à la Galerie Rue-Visconti la collection Laurent Dumas vue par Jérôme Sans la Piscine Molitor totalement redesignée (en attente)

 

 

les grandes expos indispensables :

 

- art actuel : le controversé Jeff Koons est-il un grand artiste ? la rétrospective du Centre Pompidou y répond magistralement

 
 

- art ancien et actuel : au Musée Cognacq-Jay restauré, Christian Lacroix éclaire le Siècle des Lumières ; un parcours intimiste et merveilleux !

 
 

- art moderne : Sonia et Robert Delaunay, le couple simultané ; 3 expositions pour (re)découvrir des merveilles dont plusieurs jamais vues depuis des décennies

 
 

- art actuel : formidable, spectaculaire et aussi délicate oeuvre intellectuelle sous le signe de l’énergie positive : David Altmejd au Mamvp

 
 

- art actuel : pour l’inauguration de sa réouverture, la piscine Molitor et hôtel-restaurant ont demandé aux meilleurs street artistes du moment, en mémoire de son histoire chaotique, d’investir la plupart des cabines ; ambiance de joyeux désordre !

 
 

- art contemporain : Niki de Saint-Phalle, la Nana à deux faces ; une rétrospective violente, détonnante et joyeuse, un des must de la rentrée au Grand Palais

 

 
 

- art moderne : dans l’exposition complexe du Centre Pompidou, "Marcel Duchamp, la peinture même", c’est l’escalier qui nous a intéressé, mais cela peut devenir risqué...

 

 

les exceptionnelles expositions passées :

> séduit par cette exposition extraordinaire, vous voulez la revoir ou vous l’aviez ratée : la voici en résumé

 

 
> nos critères de choix
 que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde... ?

Beaux-arts

 

 

 


 

jouez ? ... gagnez !

 

participez au jeu-concours Le Géant des Beaux-Arts en partenariat avec Almanart :

des chèques, des cadeaux avant les fêtes !

du 15 au 30 novembre 2014

 


 

une chaîne française de galeries d’art...

...devenue internationale :
Carré d’Artistes

 


 

pour les Fêtes : l’art-déco abordable :

 

la Galerie François Rambaud vous propose des sculptures en résine résolument design à partir de 160€ !

et un grand choix design

 

Galerie Rambaud
237 bd Saint Germain

 


 

Nicolas Pichon à la Galerie Envie d’Art

une bonne idée pour les fêtes :
un artiste qui vient de la rue et passe en galerie

à voir à la Galerie Envie d’Art
au 29 Boulevard Raspail

 

 


 

amateur d’art : bientôt...

 

MacParis
Espace Champerret,

du 27 au 30 novembre

Le plus grand Salon d’art avec 124 artistes en direct : peinture, photo, sculpture, dessin, installation..


 

les dessous de l’art pulsionnel

érotisme, humour, tentation et répulsion se découvrent dans l’exposition virtuelle de la Galerie Atamanes
qui sont Les Atamanes ?

 


 

 appel à candidatures

en mai 2015 ce sera le 10è Sm’art,
le Salon d’art contemporain
d’Aix en Provence

le plus grand de la Région Paca

artistes et galeries : c’est à vous !

 

 


 

des services personnalisés
pour les artistes
et pour les collectionneurs !

 


suivez nous  :

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

suivez nous  :

 

 

 

 

nos amis en art et design :

 

Beaux-arts, le guide

NewArtTV, la chaîne de l'art

Tout pour les Femmes, culture & art

BPA : biographie-peintre-analyse