rétrospective Fautrier, de la nuit à la lumière de l’art informel

 

jusqu’au 20/05/18 quartier de l’Alma MAMVP 12 €

11 av Président Wilson

> accueil d’Almanart
les meilleures expos en cours

toutes images exposition Jean Fautrier peintre informel, rétrospective Jean Fautrier au MAMVP
courtoisie Musée Art Moderne de la Ville de PAris © Adagp, Paris 2018 / clic = zoom

 

Jean Fautrier est un peintre de la matière, étonnant à plusieurs égards : pourquoi ses tableaux noirs ténébreux se sont-ils tellement vendus ? pourquoi n’a-t-il traité que 3 ou 4 motifs sur un demi-siècle ? pourquoi ne se rattache-t-il à aucun courant de l’époque ? cette rétrospective répond à toutes ces interrogations ; elle montre surtout comment Fautrier invente l’art informel

 

sa période noire fait connaître Fautrier

ce sont d’abord quatre ans (1922-25) d’une peinture classique type expressionnisme allemand mais dans des tonalités sombres de peinture flamande ; un style volontairement à contre-courant des révolutions cubiste, surréaliste et abstraite d’alors…

> puis Jean Fautrier sombre dans tous les sens du terme dans une période noire, profonde, presque monochrome, avec des fonds sinistres d’où sortent à peine les motifs, à la Chardin (18ème siècle) : dans cette noirceur un brun cuivré pâteux suggère un lapin écorché… comment accrocher ça chez soi ? pourtant il attire l’attention de grands marchands d’art comme Paul Guillaume et Léopold Zborowsk qui l’expose aux côtés de Modigliani, de Kisling et de Soutine ; ç’est bien vu et le public suit

 

Jean Fautrier, Glacier 1, v1926, 46x55
Collection Particulièrs / clic=zoom
  Jean Fautrier peintre

 

la lumière du sud amène l’art informel

un séjour au soleil de Port-Cros en 1928 éclaircit sa palette et en même temps rend la matière encore plus présente et pâteuse ; la lumière comme le paysage sauvage lui offrent la possibilité, paradoxalement, de s’écarter de la représentation naturaliste, de s’affranchir du genre photo-graphique, du mimétisme ; c’est une évolution importante qui rassemble en cette période tous les ingrédients caractéristiques de sa peinture mature : il a trouvé son moyen d’expression :

Jean Fautrier peintre

Les-Deux-Pichets,
vers1939, 65x81
clic= zoom

> il esquisse le motif allant presque jusqu’à l’abstraction, utilise une matière épaisse aux couleurs pâles avec une tendance sombre : Jean Fautrier est en train d’inventer l’art informel !

le motif dessiné disparaîtra même complétement, plus tard

Jean Fautrier peintre

 
Paysage-aux-3-Arbres,
1928, aquarelle, 14x24
clic= zoom

 

le choc des Otages

pendant la guerre 39-45, à Paris, il confirme ce changement de genre, la peinture informelle, à laquelle il pensait depuis longtemps : les sujets -toujours les mêmes : végétation, nus, objets, car pour lui, c’est la matière qui prime sur le sujet- sont donc transformés librement

> "la matière n’est pas un fragment de réalité introduit dans l’image, elle ne fait que suggérer cette réalité" [DP], les têtes d’Otages ne sont pas reconnaissables, elles sont juste évoquées, elles disparaissent presque ; son style est désormais mature, totalement original mais ce thème (des prisonniers de la Gestapo) comme son interprétation sont extrêmement choquant pour l’époque

Jean Fautrier peintre

La-Juive, 1943, huile, 73x116
clic=zoom

 

ne pas confondre art informel et abstraction

paradoxalement dans cette série dramatique, mais aussi dans les oeuvres ultérieures et jusqu’à la fin en 1963, le noir ne domine plus ; au contraire une sorte de lumière transparaît dans les toiles, aussi épaisses que celles de... Tapies.

Mais l’art de Jean Fautrier n’est pas abstrait, il reste absolument dans la figuration mais sans décrire, juste évoquer par la matière elle-même : l’artiste "utilise une peinture à la colle qui mêle les masses de pigments aux encres transparentes ou opaques, d’où émergent des harmonies recherchées et lumineuses, créant des empâtements et des textures variés provoquant une certaine angoisse" [DP] ; Jean Fautrier insiste lui-même sur l’importance fondamentale de la réalité dans l’oeuvre.

Fabrice Hergott (Directeur du MAMVP) définit l’art informel de Fautrier comme "un art qui va au fond des choses, au-delà de la forme".

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition rétrospective au MAMVP
> Jean Fautrier
> l’art informel

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

le Sm’art vient avec les beaux jours...

...à Aix en Provence du 17 au 21 mai

> Smart’Aix le plus grand Salon à PACA :
+200 exposants et +22’000 visiteurs

la billetterie est ouverte

 ? qui est le Sm’art ?


 

le vintage en photographie

les Atamanes sont spécialisées dans les Petits Maîtres, y compris en photo où elles ont réussi à sortir de l’oubli une série de clichés de mode en noir et blanc de Robert-Jean Chapuis

ici : Diagonale
disponible à 300€

 ? qui sont les Atamanes ?



 

Eugène Delacroix, peintre majeur

Larousse sort un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

ceci à l’occasion de la
rétrospective Eugène Delacroix au Musée du Louvre

 

blog à part...

 sur vos petits écrans : le blog d’Almanart !
décoiffant, incongru, sexy, people, pas sérieux quoi...

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
login (modal) Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :