tapez un ou deux mots :

 

cubisme : mais comment en est-on arrivé là ?

accueil du 22 au 28 octobre 2018

> au bout d’un siècle de cubisme, on a l’habitude ! Braque et Picasso sont des gloires convenues

> pourtant projetez-vous au tout début du 20é siècle : déjà l’art classico-pompier avait été remplacé en douceur par l’Impressionnisme et, à la fin de cette Belle Epoque, l’Art Nouveau commence à faire place à l’Art Déco, ce qui influence aussi la peinture où des recherches innovantes s’entre-croisent ; tout celà dans une certaine continuité car on est toujours dans la figuration, c’était l’évolution, pas la révolution
 

Pablo Picasso-Nature-Morte-sur-un-Piano
Pablo Picasso-Nature-Morte-sur-un-Piano, 1912, 130x50 (courtoisie Museum-Berggruen-Berlin, © Succession Picasso 2018)
 

> alors pourquoi quelques jeunes viennent-ils casser le bel édifice parisien, centre du monde ? remplacer l’harmonie par une perception scientifique qui rend les motifs peu reconnaissables et hideux, mélanger les couleurs, brouiller la vue ? comment ces idées scandaleuses sont-elles venues ? et pourquoi le cube ?

> réponse dans l’exposition Le Cubisme au Centre Pompidou, la plus complète jamais vue

> mais en 1911 le cubisme analytique atteint ses limites en fragmentant le visible en facettes qui dissolvent le sujet et le remplacent par des signes presque cryptés ; le piano sur l’image ci-dessus est réduit à quelques touches, à son mécanisme et à son constructeur Cortes (par les lettres CORT), dans un chaos indescriptible ; ce cubisme là ne peut évoluer que vers la simplification, le cubisme synthétique, à partir de 1912.

Georges Maisonneuve

 

nos coups de coeur en 1 image : clic  

l’aventure "des" Lotus d’Or au Centre Jules Vallès les états d’âme d’Ivan Messac à la Galerie Taglialatella la big-data artistique chez EdF Klimt ludique à l’Atelier des Lumières Oma Ba, la figuration narrative africaine chez Templon
Georges Matthieu, le retour, chez Templon l’abstraction fascinante de Matti Kujasalo à la Galerie René Saype prend le train de banlieue au Pavillon de l’Eau Basquiat face à la mort, à la Fondation Vuitton pourquoi Sophie Calle chez Perrotin ?
"Parce que" !
Japonismes
le programme (clic sur la carte)
Japonismes
l’Art Brut Japonais à la Halle Saint Pierre
Japonismes
le trône vacant de Kohei Nawa au Louvre
Japonismes
Aki Kuroda à l’Aquarium de Paris
Japonismes
(d’autres viennent en novembre)

 

 

blockbusters ou pas, ne les manquez pas :

 

> art moderne  : le titre est simple : Le Cubisme ; cette l’exposition au Centre Pompidou est la plus complète jamais vue, très didactique, allant des prémisses aux influences actuelles

 

> art actuel  : à l’occasion de la formidable rétrospective de Joan Miro au Grand Palais, nous mettons l’accent sur ses sculptures

 

> art actuel  : l’animal expose sa beauté dans une rare et belle exposition animalière, à l’Atelier Grognard du Rueil Malmaison, proche du Château

 

> art moderne  : Zao Wou-Ki, une splendide rétrospective grand format au MAMVP, qui permet de mieux comprendre la démarche de cet artiste universel

 

> art actuel  : le courageux et dynamique art actuel à Java, en Indonésie, à l’Institut des Cultures d’Islam : une découverte passionnante !

 

> Belle Epoque  : passionnante rétrospective de Alfons Mucha (ou Alphonse Mucha) qui met l’accent sur le peintre : une découverte !

 

 

les belles expositions passées :

> cette exposition, vous voulez la revoir, la montrer, ou vous l’avez manquée ? la voici en résumé

 

 

à savoir :

 

> nos critères de choix des expositions

que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde ?

> Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers

 

 

 

annonces d'événements :


 

fotofever, la photo actuelle au Louvre

"la" foire de la photo actuelle
au Carrousel du Louvre,
8-11 novembre

 fotofever est la 1ère foire dédiée à la découverte et la collection de photos contemporaines ; 7ème édition

pour les "jeunes" : la Ruche, une section à petit prix

pour les Japonismes : 10 galeries japonnaises
photo de Akira Nagashima, 2018, Ginza Gallery


 

MacParis c’est bientôt !

le Cahier d’Automne de MacParis sera
au Bastille Design Center
du 13 au 18 novembre


à MacParis, une des plus ancienne foire d’art actuel de Paris, les artistes vous vendent en direct 

vous pouvez déjà télécharger vos invitations


 

un animal entre air et eau

André Margat est un artiste animalier marquant des années 30, dont la bio est très riche

 

ce Cormoran plongeant est une aquarelle disponible chez les Atamanes

 ? qui sont les Atamanes ?


 

design : extraordinaires Lotus d’Or...

...que sont ces petites chaussures chinoises !

 jamais exposé au monde : un millénaire de tradition du 10è au 20è siècle, on bandait les pieds des filles pour limiter leur taille à <10cm dans ces engins de torture magnifiques...

Espace Jules Vallès
 4-26 oct entrée libre


 

Alfons Mucha, affichiste et peintre

les Editions Larousse proposent un livre très didactique, abordable, abondamment illustré

 

à l’occasion de la
rétrospective Alphonse Mucha
au Musée du Luxembourg


 

 le Prix du Graffiti & Street Art s’expose

au Pavillon de l’Eau, 77 av de Versailles
5 sept - 25 nov, gratuit
par Graffart et un prestigieux jury

plus d’infos

=> chaque année Almanart y découvre des perles ;
les collectionneurs pointus s’y intéressent


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :