Zoom sur la sérigraphie :

un écran de soie est tendu sur un cadre sur lequel on préserve, à l’aide d’un vernis, les parties où la couleur ne doit pas s’appliquer, en laissant libres les parties de l’écran correspondant au dessin ; l’encre est appliquée à travers les parties perméables de l’écran à l’aide d’une raclette ; chaque couleur nécessite la préparation d’un nouvel écran.

Les écrans peuvent soit être préparés à la main par l’artiste, soit par un procédé photochimique qui permet de reproduire à plus grande échelle ; certains artistes comme Andy Warhol ont utilisé eux-mêmes ce procédé photochimique pour exécuter des sérigraphies originales.

Les artistes contemporains utilisent aussi la sérigraphie pour faire un fond (par exemple à partir d’une photo) qu’ils traîtent en suite pour créer une oeuvre particulière ; par exemple Tony Soulié projette par sérigraphie une photo sur une toile, y balaye de la peinture comme un voile puis rajoute par endroits une couche de plastic semi-transparent ; alors l’oeuvre n’a plus rien d’un multiple.

> accueil d'Almanart