Zoom sur la calligraphie :

la calligraphie est née avec l’écriture :

> en Extrême-Orient, dès la haute antiquité c’était un art majeur ; l’écriture chinoise forme un répertoire de 42000 caractères différents qui deviendra dès la fin des Han le support d’une création formelle et d’une discipline spirituelle ; les historiens citent Wan-Hi-Che (IIIe siècle) pour ses manuscrits d’une beauté incomparable, ainsi que : Wang Xizhi au IVe siècle, Su Dongpo et Mi Fu au XIe siècle, Dong Qichang au XVIe-XVIIe siècle... ; la calligraphie se perpétue des stèles funéraires antiques aux affiches murales actuelles ;
le Japon, après avoir subi l’influence chinoise jusqu’au Xe siècle, élaborera un style original décoratif ;
actuellement la calligraphie connaît en Asie un renouveau qui exprime au-delà même des caractères, l’essence intime de l’être

> chez les Musulmans, la religion interdisant la reproduction de la figure humaine, la calligraphie fut portée au plus haut point ;
elle semble née, aux premiers siècles de l’islam, de la méditation sur les lettres A et L servant à écrire le nom d’Allah ; l’écriture a alors eu une place esthétique exceptionnelle, en se prêtant à l’ornement des signes ; elle a créé une représentation abstraite où se fondent les compositions, les arabesques florales et les entrelacs géométriques ;
les persans ont connu l’apogée de la calligraphie au XVIIIe siècle

> en Occident la calligraphie s’est développée au Moyen-âge dans les monastères ; d’abord par les lettres majuscules et initiales s’agrémentant de figures d’animaux, de fleurs et d’arabesques, puis par le texte lui-même qui devint un décor de motifs abstraits ou figuratifs compliqués nommés "enluminure" ; des calligraphes deviennent réputés : le notaire de Bruges Karlin au XIIe siècle, Raoulet d’Orléans au XIVe siècle, Nicolas Jarry au XVIIe siècle… ;
déclinant au XVIIIe siècle, ce type de calligraphie évolua vers la caricature ;
dans la période moderne, elle évolue vers un style plastique mixte utilisant lettres, mots, phrases et signes (Dotremont, Michaux…) ;
actuellement les tags et grafs en dérivent, le style le plus proche de la calligraphie étant le "writing".

> accueil d'Almanart