La Maison Rouge est Sous influences

 

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ; en cas d’erreur, les vues générales sont libres ; svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

La Maison Rouge était "Sous influences" psychotropique
> ... jusqu’au 19 mai 2013 (maintenant ça va mieux !)

 

du délire à sa représentation

 

La Maison Rouge (Fondation Antoine de Galbert) rassemblait un formidable panel d’artistes "Sous influences", ayant tâté des psychotropes ou ayant observé ses adeptes : une exposition à sensations !

"les artistes, toujours à la recherche d’accès à la création, ne pouvaient guère éviter de tenter les effets des psychotropes" [DP de l’expo] ; oui mais il y en bien une centaine ici, qui se sont envoyés dans ces airs là ! Ce qui permet à cette exposition d’en faire une analyse (!) pertinente, déterminant trois positionnements de l’art vis-à-vis de la drogue :

 

> traduire, décrire ce qui a été vu et ressenti : pas facile car cela va trop vite, trop loin, la main, le corps sont trop lourds, trop inhibés ; Jean Cocteau notait que "l’opium permet de donner forme à l’informe ; il empêche, hélas ! de communiquer ce privilège à autrui" : ces transcriptions sont forcément différées, même lorsque le média est le plus simple et rapide à mettre en oeuvre : le papier, la toile, le crayon, l’encre, l’aquarelle sont les supports par excellence

 

deux oeuvres de Raymond Hains judicieusement rapprochées :
American express, sérigraphie sur PVC, 1987
et Lunette en verre cannelée, 1957
(courtoisies Lella Voight et Ginette Dufrêne)
  Raymond Hains

 

planches au pochoir
  Yayoi Kusama  

> simuler : devant les limites d’une description graphique, l’artiste recourt à des dispositifs qui ne s’appuient pas seulement sur la vision mais mobilisent d’autres sens, pour se rapprocher de ceux ressentis

 

 

Yayoi Kusama, Infinity mirrored room, série Dots obsession,
1998, peinture-miroirs-ballons (courtoisie frac-Toulouse)

 

> représenter : témoigner en observateur extérieur, sans expérimenter soi-même les produits ; c’est aussi rendre hommage, préserver le souvenir de ceux qui sont "restés de l’autre côté"

 

 

 

Alberto Martini, Opiomanes, vers1930, huile,
coll.part. (courtoisies Maison rouge)
 

Alberto Martini

 

  François Curlet  

> les artistes en lévitation ne manquent pas d’humour : ainsi lorsque Jeanne Susplugas affirme au néon que "L’aspirine c’est le champagne du matin", ou que Arnaud Labelle-Rojoux affiche qu’ "Un bon gourou vous tranforme un surfeur bronzé en hippy drogué"...

<< ou encore que François Curlet dessine au mur cette fresque ou il voit Notre Dame....triple !

 

François Curlet, Triple Notre-Dame, acrylique sur mur, 2001
(courtoisie Galerie Air de Paris)

 

 

 

 

plus d’infos :

> présentration à la Maison Rouge

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :

 

Foto Doc’ Collection s’ouvre à Arles

 
voici la première exposition fotofever à Arles, autour de la photographie documentaire, en collaboration avec 10 galeries partenaires

> du 03 juillet au 24 septembre 2017
entrée libre à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

 ? qui est fotofever  ?


 

un artiste crée la tombe de Gauguin !
 

quelle histoire !

un peintre, Pierre Bompard (1890-1962), a créé la tombe de Paul Gauguin aux Marquises...
racontée par Les Atamanes


 ? qui sont les Atamanes ?

 


 

blog à part...

 sur vos petits écrans : le blog d’Almanart !
décoiffant, incongru, sexy, people, pas sérieux quoi...

 


 

annoncez vos événements

cet espace est pour vous,
visible de nos 250 pages,
pour un montant minimum

contactez-nous


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :