la science inspire l’art aux Arts & Métiers

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images, courtoisie Arts & Métiers et Gaîté Lyrique sauf mention

 

la science insuffle l’art et réciproquement,
aux Arts & Métiers et à la Gaîté Lyrique, printemps-été 2016

sciences et art, une équation magique qu’ont résolue le Musée des Arts et Métiers et le Mudam Luxembourg sous le nom de Laboratoires de l’Art l’été 2016 : le premier apporte ses extraordinaires appareils scientifiques et le second des oeuvres d’artistes actuels issues de ses collections, choisies en résonance, le tout réuni par thèmes ; exposition complétée par l’exposition Fantômes de l’ère numérique à la Gaîté Lyrique, au printemps 2016. Cet ensemble constitue une référence pour ce thème des sciences et art

 

 

l’art illustre la science, la science inspire l’art

"pourquoi séparer l’art et la technique (depuis les Lumières ? la Renaissance ?) alors que les deux domaines ont beaucoup en commun, au point qu’il est parfois difficile de distinguer l’un de l’autre, sinon dans la forme du moins dans l’esprit ?" remarque Enrico Lunghi Directeur du Mudam Luxembourg

"au Mudam, les interactions entre les oeuvres d’art et les objets se sont déroulées dans le contexte d’un espace d’art contemporain ; lorsque les mêmes sont invités à dialoguer dans un musée d’histoire des sciences et techniques, que va-t-il se passer ? laissons donc les interactions se produire…" répond Yves Winkin, Directeur du Musée des Arts et Métiers

> Jean Tinguely aurait adoré cette merveille : une machine à tracer les figures dues à des pendules, des lissajoux comme ceux d’un oscilloscope ; elle eut une Médaille à l’Exposition Universelle de 1878 en raison de la fascination qu’elle exerça, à la frontière de l’art et de la science

 

Samuel Charles Tisley, Harmonographe
1878, bois, laiton, fer
  Samuel Charles Tisley

 

bien des artistes actuels manifestent une curiosité pour les enjeux scientifiques, s’intéressent aux instruments scientifiques, rejouent de manière poétique des expériences ; quelques exemples :

  22:02 30/09/2011  

une des grandes interrogations scientifiques d’autrefois est la rotation de la Terre ; encore fallait-il le démontrer, ce qu’à fait Foucault avec son fameux pendule, reconstitué aux Arts et Métiers
> autre démonstration : voir la Terre tourner autour de soi… quel endroit vous permet de l’observer ? le pôle nord ! ce qu’à réalisé Guido van der Werve en y restant 24 heures debout, tandis que son ombre sert d’aiguilles à une horloge ; ce que montre cette vidéo en accéléré

 

Guido van der Werve, The Day I didnt Turn with the World, 2007, vidéo accélérée

 

Est-ce la technique qui dans cette installation crée l’art ou l’inverse ?

> d’inspiration Dada, cette invraisemblable machine minutieusement bricolée par Attila Csorgo élabore lentement des figures géométriques : trois des cinq Solides de Platon : le tétraèdre, le cube et l’octaèdre se transforment en un dodécaèdre ; un engin mécanique au lieu d’un ordinateur : un exploit !

 

Attila Csorgo, ST, 2000
(1 tetrahedron + 1 cube + 1 octahedron
= 1 dodecahedron)
  Attila Csorgo

Bertrand Lamarche a créé une tornade !

> rassurez-vous, elle est minuscule, prisonnière d’un mini-laboratoire clôt composé d’eau sous pression et d’un moteur ; mais elle paraît bien réelle, filmée et projetée en grand ; elle emprunte son nom à une pop-star des eighties : Kathy, qui chantait une scène des Hauts de Hurlevent où, dans les rafales de vent, une autre Cathy derrière la fenêtre de son amant l’implore de la laisser entrer :

Bertrand Lamarche

 

Bertrand Lamarche

 
Bertrand Lamarche, projection de Kathy, 2008
 
mini-laboratoire et prise de vue de Kathy

 

 

Pierre-Ernest Peuchot

 

Une toile abstraite de Le Parc, ou de Victor Vasarely ?

> vous voici piégé (comme nous) :
l’auteur n’est pas un artiste mais un professeur des Arts & Métiers qui, en 1883, illustra ainsi des interférences lumineuses à titre pédagogique ! soyons juste : il était un bon artiste aussi !

 

Pierre-Ernest Peuchot,
Phénomène d’interférence, 1883, huile

 

 

Visualiser les sons par une suite d’oscillations nous est familier, c’est ainsi que les amplis agitent leurs LED sous notre nez ;

> dans cet esprit, l’oeuvre de Piotr Kowalski montre la tri-dimensionnaIité (pulsation, durée, amplitude) du mot "passionnément" ;
une oeuvre inspirée par un sonagramme de la voix du poète Gherasim Luca qui prononce ce mot, titre d’un de ses poèmes écrit en 1948

 

Piotr Kowalski
Passionnément, 1999, verre, inox
  Piotr Kowalski

 

 

 

les fantômes numériques : les vrais, les faux, l’incertain...

 
en même temps la Gaîté Lyrique évoque les fantômes numériques, ceux des jeux, du travesti, du big-brother qui nous (sur)veille... tous ceux issus du numériques mis en scène par de la techno ludique :

  Golan Levin  

> glissez votre main dans l’oeuvre de Golan Levin et découvrez-vos doigts déformés devenus monstrueux... vieillissement prématuré ? n’ayez crainte, ce n’est qu’illusion

 

Golan Levin,
Augmented Hand

 

 

 

 

les fantômes aussi se sont digitalisés ! la preuve :

> un bruit de machine à écrire, des lettres qui s’inscrivent au mur, bizarre... vous regardez, attendez... mais qui observe qui ? c’est la fantôme qui vous guette !
le dispositif d’Antoine Schmitt vous détecte, analyse votre parcours et le transcrit en temps-réel sur un mur, visible de tous ; impossible d’être discret 

Antoine Schmitt, Psychic,
2016 in situ

 

on n’y pense plus, mais nous sommes entourés d’ondes :

  Antoine Schmitt
   

 

> fantômes de l’ère numérique, Light Painting WiFi de Timo Arnall, Einar Sneve Martinussen et Jörn Knutsen révèle les traces des ondes wifi ; elles ont tort de se cacher, si belles à voir

 

Timo Arnall,Einar Sneve Martinussen,Jorn-Knutsen
Light Painting WiFi

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au Musée des Arts et Métiers
> l’exposition qui a eu lieu au Mudam Luxembourg
> les collections du Musée des Arts et Métiers

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

hé oh hissez haut !

> cette expression marine vous sort de la bouche en voyant l’exposition virtuelle des Atamanes sur la peinture marine !

 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 




 

 rencontrez les artistes en direct

le Salon des artistes en direct pour leurs dernières créations
entrée gratuite à télécharger ici !
au Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir, 75011

 


 

les formes et les couleurs novatrices

de Paul Gauguin sont expliquées avec un oeil nouveau dans un livre très illustré mais abordable :
 

le Paul Gauguin de Laure-Caroline Semmer

 

(les couleurs sur Almanart)


 

Barnebys estime vos oeuvres !

nouveau  : Barnebys.fr vous offre une estimation facile d’utilisation pour 15€, certificat sous 48h

obtenez une estimation

Barnebys découvre un dessin de Donald Trump
 


 

fotofever au Carrousel du Louvre

 
"la" foire de la photo contemporaine
sera au Carrousel du Louvre
du 10 au 12 novembre

un succès annoncé : déjà 70 % de galeries fidèles, 30% de nouvelles et 60 % de galeries étrangères

 ? qui est fotofever  ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :