depôt légal, estampes et photographies

 

Artistes, éditeurs et imprimeurs : le Dépôt Légal à la BnF protège vous et vos oeuvres, et vous aide à être visible !

 

> toutes les fiches pratiques

> glossaire

focus : le dépôt légal des estampes et dépôt légal des photos photographies à la BnF Bibliothèque Nationale de France Richelieu

 

 

la curieuse histoire d’une loi d’actualité

  créée en 1537 par François 1er pour enrichir "ses" collections (et en passant surveiller le royaume), le dépôt légal oblige toute impression de quelque nature que ce soit à figurer en un exemplaire dans sa bibliothèque. Cette procédure n’a jamais interrompue sauf lors de la Révolution ; elle a même été réactualisée par la loi 92-546 du 20 juin 1992, qui stipule notamment :
> "les documents imprimés, graphiques, photographiques, sonores, audiovisuels, multimédias, progicIels, bases de données, systèmes experts... quel que soit leur procédé de production, d’édition ou de diffusion, font l’objet d’un dépôt obligatoire dénommé dépôt légal, dès lors qu’ils sont mis à la disposition d’un public"
> ceci dans 3 buts : "les collecter pour les conserver, en diffuser une bibliographie et permettre leur consultation"
> pratiquement : "l’obligation incombe à ceux qui éditent, impriment, produisent ou importent des documents" ; les organismes qui en sont responsables sont surveillés par un "Conseil scientifique présidé par le Président de la Bibliothèque nationale de France (BnF)"
Roseline Granet
entrée du Dpt Estampes et Photos de la
BnF Richelieu, veillée par l’Hommage
à Sartre de Roseline Granet, bronze, 1986

 
Cette énorme tâche est répartie entre plusieurs organismes, pour résumer :
> le Centre National de la Cinématographie pour le cinéma, films et vidéos
> l’Institut National de l’Audiovisuel pour les sons, films, vidéos documentaires, clips et publicités émanant des radios et TV
> la Bibliothèque nationale de France (BnF), qui y participe avec ses 4 Départements : Imprimés, Audiovisuel pour tout le numérique, Cartes et Plans ; et surtout pour vous, artiste plastique : le Dpt des Estampes et de la Photographie ; bref elle s’occupe de tout ce qui est susceptible de s’imprimer : livres, journeaux, publicités, étiquettes... (voir liste, en bas)

Vous recherchez ou déposez un document ? il faut donc vous orienter dans ce dédale ; mais l’accueil de la BnF est aimable, bien organisé et sait bien vous conseiller

 

 

 

voir aussi : visitez la BnF !

 

 

l’art va au Département des Estampes et de la Photographie de la BnF

ce Département de la Bibliothèque Nationale site Richelieu (aussi lieu d’expositions) conserve 15 millions de documents : dessins, gravures, photos et bien d’autres (voir la liste), offrant un intérêt artistique ou documentaire, avec un classement par artistes et par thèmes : topographie, sciences et techniques, mythologie, religion...

Bibliothèque Nationale

une salle de conservation
avant rénovation du lieu
 

"Les pièces les plus précieuses sont réunies à la Réserve : oeuvres de maîtres graveurs anonymes du XVè, incunables (impressions d’avant 1500), primitifs italiens, dessins de Dürer, premiers états de Rembrandt (900 pièces !), catalogues de vente et salons illustrés par Gabriel de Saint-Aubin, clichés-verre de l’Ecole de Barbizon, carnets de croquis de Degas, Bonnard, Gromaire, Hélion..., maîtres japonais, albums de photos de Guernesey (Victor Hugo)".

Le Département est le conservatoire de l’estampe, de la photo, de l’affiche, il comporte une bibliothèque sur la gravure et la photographie ancienne et contemporaine, il réalise des catalogues et inventaires sur papier et en ligne, organise des expositions en France et à l’étranger

> vous, artiste plasticien ou photographe, êtes ici dans votre univers !

 
> BnF, Département des Estampes & de la Photographie
75084 PARIS cedex 02
01 53 79 83 80 ou 70, fax 83 07
estampes-photographie@bnf.fr
(attention : photographie sans s)
entrée au 58 r de Richelieu, 75002
M° Bourse ou Pyramides

> description de la BnF

> BnF, Orientation des lecteurs
75084 PARIS cedex 02
01 53 79 81 04 ou 05
orientation-lecteurs@bnf.fr
entrée : idem

 

 

plasticien ou photographe, comment faire pour déposer à la BnF ?

voici la marche à suivre :

> créez un exemplaire supplémentaire de l’œuvre qui sera à déposer ; si par exemple vous souhaitez tirer à 8 plus 4 épreuves d’artiste, soient 12 en tout, vous pouvez en tirer un 13ème exemplaire pour la BnF, tout en restant dans la définition légale de "l’œuvre originale"

> vérifiez bien que votre oeuvre est signée, éventuellement titrée ; relevez dimensions, média ou support, technique utilisée, nom de l’imprimeur, dates de création et/ou d’impression, numéro dans la série et toute particularité utile

> vous êtes sympa ? rajoutez sur l’oeuvre une petite dédicace à la main destinée à la BnF et ses lecteurs, comme le fait souvent Alechinsky

> artiste ou éditeur : remplissez ce formulaire (celui que almanart vous propose) ou celui de la BnF :
il servira à vous enregistrer ainsi que les caractéristiques de l’oeuvre, il décrira vos travaux et votre profil pour la bibliographie dans laquelle vous entrerez ; sinon remplissez ce formulaire à la BnF avec son assistance)

> au moins la 1ère fois, nous vous conseillons de prendre RV avec une des Responsables du Département, car ce sont des passionnées d’art qui aiment connaître les artistes pour mieux les conseiller et bien valoriser leur travail (voir notre interview de la Conservatrice en Chef)

> sinon, ou si vous n’êtes pas à Paris : envoyez formulaires et oeuvres par La Poste, en franchise postale en indiquant clairement : "FRANCHISE POSTALE, Dépôt Légal, loi du 20 juin 1992", ceci à l’adresse en encart ci-dessus

> à la BnF vos informations sont saisies dans une base de données catalogue ; votre oeuvre est estampillée en rouge (c’est discret mais clair, et très joli !) ; l’ensemble est alors soigneusement conservé.

bien des avantages pour vous, l’artiste !

vous faites souvent fi des contraintes ; mais nous estimons que, si vous êtes attentif à votre avenir, les avantages du dépôt légal sont bien supérieurs à cette petite obligation, car :

> outre qu’il est gratuit, y compris l’envoi des oeuvres

> déposer une oeuvre acceptée par la BnF (qui filtre) est un signe de professionnalisme, une reconnaissance artistique certaine, dont vous serez fier

> d’ailleurs vous ne manquerez pas de mentionner dans votre CV que la BnF a une ou plusieurs de vos oeuvres dans ses collections, ni de citer la documentation BnF vous stipulant, ni de faire un lien entre votre site et vos oeuvres visibles sur celui de la BnF (si c’est le cas)

> et puis... si d’aventure vous deveniez connu, qui sait, vous auriez peut-être une exposition monographique à la BnF (comme Dine, Soulages...)

> cela faciliterait aussi l’organisation d’une exposition de vos oeuvres (pas à vendre), puisque la BnF les prête

> vous authentifiez votre oeuvre (et pas seulement une photo d’elle), donc vous la mettez à l’abri d’un doute sur l’authenticité

> enfin c’est aussi un moyen très sûr de vous protéger des contrefaçons et copies (voir notre article sur la prévention)

> cerise : vous recevrez une carte d’entrée gratuite (renouvelable 3 ans) aux salles de lecture du Dpt Estampes & Photos

 

... la BnF’ c’est tout bénéf !

 La BnF vous explique :
> présentation du dépôt légal
> le service Dépôt légal en ligne de la BnF

 

 

questions de nationalité :

> l’obligation du dépôt ne s’adresse-t-elle qu’aux artistes français ?
Pas du tout ! elle ne prend en compte que la tenue sur le sol français de l’acte d’impression ; donc un artiste étranger qui imprime en France peut, et doit déposer
> mais un artiste français imprimant à l’étranger doit-il y souscrire ? en principe, non, mais s’il le fait ce sera accepté
> un étranger qui y imprime aussi ne sera pas accepté à la BnF.

 

 

et vous, amateur ou professionnel,
comment consulter les pièces en dépôt légal ?

voici la marche à suivre :

> d’abord vérifiez en ligne l’existence de l’objet de votre recherche ; attention cette base ne montre pas les oeuvres mais aide à l’identification, c’est un inventaire
> difficultés ? joignez le service d’Orientation des Lecteurs (adresse)
> allez à la rue de Richelieu :
. soit à la salle du Fonds Général, public
. soit à la salle de la Réserve, si vous êtes habilité (chercheur, auteur...)

La salle du Fonds Général par
l’architecte Roux-Spitz, vers 1938

Bibliothèque Nationale

 

 

 voyez aussi :



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

jouez avec l’art et gagnez des cadeaux !

 participez au jeu-concours

Géant des Beaux-Arts / Almanart
s’amuser en s’instruisant, c’est facile et gratuit

jusqu’au 28 février 2017

 ? qui est Le Géant des Beaux-Arts ?



 


 

le Sm’Art et SumUp innovent
dans le paiement des oeuvres d’art

 le Salon Smart (11-15 mai à Aix) va faciliter le paiement instantané par mobile des achats d’oeuvres aux exposants
grâce à la technologie SumUp

à découvrir ici

 ? qui est le Sm’art ?


 

voici le 1er PopUp-Store [ Mobilier 20ème ]

au 7 rue Saint Sabin, Paris 11
du 25 février au 5 mars

plus d’infos

 

un événement Authentic Design

 


 

la plus grande foire d’art à Toulouse

 

 

annoncez vos ventes
trouvez à acheter

particuliers : annoncez vos oeuvres à vendre

seuls des biens de qualité sont acceptés,
sélectionnés par Almanart

de bonnes occasions pour
acheter

 

 

 

un moteur => toutes les ventes !

le plus puissant moteur de recherche d’objets d’art
100 maisons de ventes aux enchères francophones
sont déjà partenaires

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :