de l’enluminure au livre d’artiste

 

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ; en cas d’erreur, les vues générales sont libres ; svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

> de l’Incunable au Livre d’artiste...
...au Musée des Lettres & Manuscrits, de novembre au 2 février 2013

 

Par sa définition, l’expostion "de l’Incunable au Livre d’artiste" couvre toute l’histoire du livre imprimé, du XV siècle à aujourd’hui ; elle permet de comprendre ce qui fait la valeur esthétique d’un livre, à savoir : son illustration, sa typographie, sa reliure, son support ; ce petit panorama estcomplété au sous-sol par la belle collection permanente.

à savoir avant :
> un incunable (du latin "incunabula", berceau) est un livre réalisé avant le type d’imprimerie inventé par Gutenberg vers 1455, plus le temps qu’il se généralise, soit 1501 date arbitraire ; ainsi cette définition assez floue décrit surtout un type de livre
> un livre d’artiste n’est pas un livre d’art !
> l’enluminure est un décor peint à la main pour enjoliver une page d’un incunable, manuscrit ou imprimé.

 

Parmi les plus anciens ouvrages montrés, figure ce manuscrit réalisé pour Anne de Bretagne qui chante la beauté des femmes ; il contient cette merveilleuse miniature d’Octavien Saint Gervais dont la délicatesse du visage, le rendu des étoffes témoignent de la Renaissance.

 

Octavien Saint Gervais, Epistre d’Ovide, Paris, vers 1493

 

 

Sautons quelques siècles, aux époques qui concernent davantage Almanart :

  Octavien Saint Gervais

 

  René Weiner

 

 

le style Art Nouveau atteint tous les domaines de l’art plastique ; c’est Marius-Michel qui l’applique à la reliure et René Wiener de Nancy fut l’un de ses premiers relieurs.

 

 

 

René Weiner, reliure de la "revue l’Image, Ed.Floury, 1897, 12 numéros
avec couverture de Mucha, Prouvé, Toulouse-Lantrec et des gravures notamment
de Maurice Denis, Lucien Pissarro, etc

 

Trente ans plus tard, le style Art Déco rompt avec les courbes et prône la simplicité, l’art de la reliure est dominé d’abord par François-Louis Schmied, à la fois illustrateur, relieur et éditeur, puis par Paul Bonet, qui expérimente différentes matières ;

le relieur Pierre Legrain, aussi décorateur, fait partie de ces expérimentateurs.

Pierre Legrain, la Boule de gui, Roland Dorgeles, Ed.Banderole, 1922
avec des pointes sèches et dessins reproduits au trait par André Dunoyer de Segonzac

 

 

En 1947, Henri Matisse publie chez Tériade ses 19 planches au pochoir du célèbre Jazz, commencé 5 ans plus tôt ; la formule est inversée, Tériade parle d’un "manuscrit à peinture", en fait c’est un des premiers "livres d’artiste". Une scrupuleuse réédition a été réalisée en 2004 par Idem, ex-Mourlot (voir ici).

  Pierre Legrain
  Georges Leroux

 

 

 

L’époque contemporaine (voir la définition de ce terme) est caractérisée par la diversité des recherches et les influences multiples : art optique et ses déformations, l’art cinétique, jusqu’au pop art dans les années 60-70 et ses couleurs flashy.

 

 

 

Georges Leroux, la Fin du monde- filmée par l’ange N-D,
Blaise Cendrars et Fernand Léger, Ed.Leroux, 1990

 

 

 

petit bémol : bien que le lieu soit tout neuf tout propre, l’espace et la scénographie sont surchargés et assez ringards ; étonnant, alors qu’il y a tant de designers et scénographes professionnels de talent, actuellement...

 

 

plus d’infos :

> le site du MLM
> qu’est-ce que le livre d’artiste ?

 

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

 rencontrez les artistes en direct

le Salon des artistes en direct pour leurs dernières créations
entrée gratuite à télécharger ici !
au Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir, 75011

 


 

redécouverte d’un bel artiste disparu

Jacques Reverchon maître en gravures et aquarelles, disparu a 40 ans... son magnifique travail dormait...

découvrez-le a la galerie du Vert-Galant du 1er au 16 décembre ; prix très abordables

téléchargez le communiqué


 

hé oh hissez haut !

> cette expression marine vous sort de la bouche en voyant l’exposition virtuelle des Atamanes sur la peinture marine !

 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 




 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :