page d’accueil
du 30 mars au 5 avril 2015

 

 

 

Roslisham Ismail dit ISE, Chronological, in-situ, 2015, détail
(courtoisie l’artiste et PdT)

> découvert en Europe, mais déjà présent au Guggenheim en 2013 : l’artiste Malais Roslisham Ismail dit ISE présente cette fresque, extraordinaire à plusieurs points de vue : esthétique bien sûr, car vous êtes irrésistiblement attiré par ce foisonnement d’objets, écrans, écrits liés entre eux bien qu’il vous soit impossible d’en comprendre spontanément le récit

> ISE explore les histoires sociales transmises traditionnellement oralement, amputées des dates et détails réels réservés à des privilégiés, ce qui les relègue au rang de contes populaires ; ici, il a transposé ces histoires en dessins et les a cartographiées comme autant de vérités poétiques et vivantes

> c’est une des oeuvres du focus que propose le Palais de Tokyo sur l’archipel malais (ou "Asie du Sud-Est"), composé de découvertes certes inégales mais témoins d’une région en évolution. Les artistes y sont enracinés dans des traditions millénaires mais aussi imprégnés du monde artistique contemporain

> incroyable Palais de Tokyo qui accueille entre autres : Takis dans les espaces white-cube, le Bord du Monde et ces artistes du Sud-Est Asiatique qui vous fait plonger dans les entrailles de son étonnant labyrinthe de sous-sols trashs

 

 

breaking news :

le célèbre arbre de Penone du jardin des Tuileries va être replanté le 1er avril : le trou est maintenant prêt !

 

Edito :

les leçons du nouveau dessin

> les trois salons et leurs merveilles qui ferment (Salon du Dessin, DrawingNow, DDessin) ont repositionné ce médium : la notion de dessin a considérablement évolué ; démo en 3 leçons :

> 1° leçon de définition : "tracé en deux dimensions et sans couleur fait par la main de l’homme" ; le dessin actuel sort de cet entendement classique ; les limites explosent : vous avez vu aux salons des "dessins" à la gouache, à l’acrylique (!), à la craie, à la limaille de fer, des collages ou même des vidéos dessinées (normalement appelées film d’animation…)
 

Marlène Moquet : Eclairé éclairant, 2015, 145x21cm, à DrawingNow
émail à froid, huile, aérographe, crayon de couleur (tout de même !)
(courtoisie Galerie Godin)... clic=zoom

> 2° leçon commerciale : cette prolifération répond à une demande, certes d’une clientèle spécialisée, mais à laquelle se joignent l’amateur d’art contemporain et le jeune collectionneur attiré par les prix modérés. Une opportunité sur laquelle se sont précipité les marchands, même si l’argument prix modéré est devenu caduc ! en effet s’il est encore possible de trouver un beau dessin à moins de 1000€ (c’est modéré, pour une pièce unique), trop de familiarité avec d’autres médiums a boosté les prix des "dessins" à quelques dizaines de milliers d’Euros, montant devenu courant dans les prestigieuses galeries désormais présentes à ces salons

> 3° leçon artistique : ces quelques années ont vu un renouveau de l’intérêt d’artistes talentueux et techniquement excellents, ainsi que celui d’amateurs non enfermés dans ce seul médium ; une impulsion assez importante pour que se développent puis se confortent 3 manifestations spécialisées (le Salon classique et moderne, le contemporain DrawingNow, la foire off DDessin portée sur l’émergence) : le tour du marché est ainsi complet et pérenne

<< le Prix DDessin à été attribué samedi 28 mars au français Klemt

 

Klemt, You Know, Was Hopeful, 2015, encre de chine graphite, 100x70
(courtoisie Galerie LWS) ... clic=zoom

> ensuite ? on peut s’attendre à ce que cette Semaine du Dessin se désolidarise des prestigieux mais encombrants Paris Art Fair, Pad et Paris Beaux-Arts (tout nouveau 1-5 avril), pour vivre de manière autonome comme c’est le cas de la photographie avec Paris Photo et Fotofever en novembre ; car 6 foires en même temps font un parcours redoutable pour les visiteurs, aussi sollicités par une fabuleuse offre d’expositions des galeries et institutions. De quoi perdre la tête... et son porte monnaie avec !

Georges Maisonneuve

 

Almanart visite pour vous, ne travaille pas que sur dossiers de presse... 
Attention : cette page hebdo change ! rafraîchissez votre navigateur si ce n’est le cas
 

 

nos coups de coeur en une image commentée :

Tango fait valser la School Galery Pierre Vadi aère le Centre Culturel Suisse () les colosses d’Antony Gormley à la méga Galerie Ropac Pantin l’histoire du luminaire vintage contée à la Galerie Kreo Takis vous déboussole au Palais de Tokyo
Julien Salaud chasse au musée la Bibliothèque Forney est repeinte en Indigo Tintin pose ses valises au Musée en Herbe Chiharu Shiota tisse sa toile à l’Espace Vuitton Kim Sun-Hyuk prend racine à la Galerie Oneiro Takis télé-éclaire le Palais de Tokyo
les Garçons font bande à part au MacVal Taryn Simon intrigue au Jeu de Paume Florence Henri compose au Jeu de Paume lumière et techno illuminent l’Elephant Paname la Malaisie vient au Palais de Tokyo le Palais de Tokyo se risque au Bord des mondes

 

les grandes expos indispensables à Paris :

 

- design moderne : retour à la décoration façon néo-Renaissance, avec cette formidable rétrospective Piero et Barnaba Fornasetti ; 1000 objets à découvrir !

 
 

- art contemporain : voici enfin une rétrospective au Centre Pompidou d’un des fondateurs de la Figuration Narrative : Hervé Télémaque ; jouissif !

 
 

- art moderne : Au Temps de Klimt, la Sécession à Vienne raconte le fabuleux développement de l’art viennois à la fin du 19è siècle, avec Gustav Klimt comme guide

 
 

- art actuel : le controversé Jeff Koons est-il un grand artiste ? la rétrospective du Centre Pompidou y répond magistralement

 
 

- art ancien et actuel : au Musée Cognacq-Jay restauré, Christian Lacroix éclaire le Siècle des Lumières ; un parcours intimiste et merveilleux !

 
 

... à Paris puis parties ailleurs :

 

- art contemporain : il vous faut désormais aller à Bilbao pour cette rétrospective de Niki de Saint Phalle, qui était en fin 2014 au Grand Palais : voyagez !

 
 

- art actuel : il vous faut désormais aller au Luxembourg pour cette exposition de David Altmejd, qui était en fin 2014 au MAMVP : une occasion de visite !

 

 

les exceptionnelles expositions passées :

> séduit par cette exposition extraordinaire, vous voulez la revoir ou vous l’aviez ratée : la voici en résumé

 

 

toutes les expositions du Grand Paris :

> notre partenaire EXPOintheCITY vous annonce toutes les expositions d’art en cours
> notre partenaire e.vous vous annonce le calendrier 2015 des expositions d’art

 

 

 
> nos critères de choix
 que signifient : belle époque, moderne, contemporain, actuel, avant-garde... ?

Beaux-arts

 

 

 


 

expo d’une découverte d’Envie d’Art

Aernout Overbeeke, How many days walking ?, 2015, Tirage papier, 100x100,
7 ex.

faites connaissance

 

 


 

 

acheter sur internet :

cette image vous suffit-elle pour l’acheter sans la voir en réalité ? une acheteuse donne son point de vue


Elle est une membre des Atamanes, vendeuse et acheteuse d’art sur internet

 


 

la semaine MTL à Paris, c’est ?

 ... des rencontres culture, créativité, tourisme, start up, économie, etc
entre Montréal et Paris
 

voir le programme

 


 

un week-end en art...

 

...et en Liberté(-s) au Château de St-Crespin,
 une exposition onirique de Brigitte Camus

où, quand ?


 

ça rond-ronne chez Le Géant !

 

 

jusqu’au 30 avril au Géant des Beaux-Arts

 


 

l’art au vert :

partez en week-end arty !

voir nos suggestions

 

 

suivez nous  :

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites
Abonnez-vous, entrez ici votre ad mail :
aucune autre information n'est demandée

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

suivez nous  :

 

 

 

 

nos amis en art et design :

 

Beaux-arts, le guide

NewArtTV, la chaîne de l'art

Tout pour les Femmes, culture & art

BPA : biographie-peintre-analyse