Pascal Maljette, ou l’esprit de la Chine

 

  > accueil d’Almanart > choix des artistes

 

La Chine vue par le prisme incisif de Pascal Maljette. Voir aussi notre reportage sur l’art à Guangzhou, où il vit.

Toutes images : clic=zoom ... Courtoisie Pascal Maljette

 

oeuvres récentes :

   
 
He Said, huile, 2011
elle l’écoute, mais en fait elle fera ce
qu’elle voudra... la jeune femme en
Chine est libre
ST, 2009 : cette sculpture murale
réunit sur une plaque de métal
rouillée peinte, des feuillets froissés
du Petit Livre de Mao qu’on trouve
aux puces ; devant, les 3 singes
 
Jeune fille et Mao, 2010, huile et
installation : regarde-t-elle ces reliques
avec commisération ou respect ?
(expo gal. Lipao-Huang, Paris, 2010)

 

un amoureux de la Chine :

 

Pascal Maljette s’est imprégné de la Chine car il y vit depuis plusieurs années ; par son art, il nous en offre une vision singulière, engagée, iconoclaste, malicieuse grâce à sa double culture native française et maintenant chinoise. Pascal a un regard acéré sur la vie dans ce pays, sur ses manifestations sociales, sur ses habitants comme sur ses objets rencontrés au hasard. Une des caractéristiques de la Chine est une activité humaine fébrile et sans complexe : un terreau fertile pour cet artiste aux yeux grands ouverts. Cette affection déclarée pour la Chine, son assimilation de ses moeurs et de son histoire moderne, son interprétation d’une mutation par ailleurs jamais vue, sont sa sagesse, base sur laquelle il développe plusieurs lignes artistiques.

Pascal s’exprime par la peinture et par la photographie, dans des styles différents et pourtant voisins ; par exemple le choix des couleurs : ce rouge typique, ces gris comme l’atmosphère polluée des villes, ces discrets reflets roses ou bleus délicats qu’on peut obesrver ici en y prêtant attention. Devant cette richesse nous avons choisi deux séries d’oeuvres :

 

> la série Fool :

"fooool" : un jeu de mots bien trouvé sur la foule et la folie, pour ce grouillement continu qui caractérise les mégalopoles chinoises où, pourtant, l’individualité prime toujours :

     
 
foule sur le passage piéton,
huile 2006
 
vendeurs assis dans la rue, huile, 2006
traitée en noir dominant comme
les lavis traditionnels chinois
 
l’individu à certaines heures,
se sent un peu perdu,
photo traitée 2007

la vie pulse irrésistiblement, vue d’en haut d’un carrefour ou baigné dedans en faisant ses courses, elle s’impose dans le petit matin ou la nuit scintillante :

     
 
les joueurs de Mah Jong entourés
par les curieux, une attitude très
chinoise, 2006
 
détail d’une huile récente :
le volume de la matière
joue avec la lumière
 
cette série s’achève par des huiles aux
fonds travaillés, montrant le tournoiement
bariolé des passants , 2009

 

> la série Made In China :

La Chine vit un bouleversement inimaginable ; les jeunes qui s’y baignaient voient à la place de la mare une autoroute urbaine bordée de barres de 30 étages... Pascal est sensible à cette évolution, faite de libérations et de nouvelles contraintes, qu’il traduit de manière acide et subtile :

     
 
La Fille du peintre, 2009 : dans son atelier-
-habitat minuscule de copiste, face aux
modèles (photos, journaux...),
à 10 ans elle fait comme lui
 
Joue avec ce que tu veux, 2009 :
dans une cour douteuse,
une fillette tounoie...
 
...petite fille qui s’émancipera,
comme sa soeur :
Liberté-Libertine, 2009

Bien qu’encadrée, la liberté de l’individu est la grande découverte de la jeunesse :

     
 
les 3 lycéennes ont franchi la barrière de la liberté (texte :
made in chain) et l’expriment : Now free, 2008
 
affiche, photo traitée, 2008 : les chinoises
sont folles de fashion,
sur le modèle... occidental !
 
le Maître marqué, 2008 : dans les
universités il est vénéré mais contraint
l’imagination de ses élèves

 

 

un parcours chinueux :

Pascal Maljette transcrit en images les émotions ressenties dans ses résidences au Maroc, en Egypte, révélateurs de ses dispositions de photographe, puis en Chine pays d’émotions colorées, déclencheur de sa vocation de peintre ; d’abord à Wuzhu en 2005, petite ville du Sud où aucun occidental ne vient, dénuée des repères habituels, occasion de laisser libre cours aux excitations qu’un univers étranger procure lorsqu’on le laisse pénétrer l’âme ; enfin à Guangzhou (Canton) mégalopole bruissante dont le dynamisme stimule l’observation.
Ce parcours curieux a été remarqué dans une rubrique de France-Info ; Almanart l’a aussi présenté brièvement sur Canal+ et i-Tele lors de la Fiac 2008.

Les premières oeuvres, 2005 à 2006 :

     
 
Fool, la foule vue de son
balcon, 2005
 
Corner, un coin de vielle rue,
2006
 
photo traitée, 2006 : mais...
où sont passés les vieux d’antant ?

 

 

les événements marquants :

> exposition de prestige,
Guangzhou, 2008, Fei gallery :

> Hong-Kong, 2009
Gal.du Monde :

 

> Paris, 2006
espace Commines (Marais) :

> les USA ont subi le 11 septembre 2001 et la Chine son 12 mai 2008 : des dizaines de milliers de morts dans le tremblement de terre de Sishuan, célébré 1 mois après à Guangzhou (Canton) par 70 peintres chinois, dont certains revenus pour l’occasion de l’étranger, unis dans une fresque caritative maintenant installée à Beijing (Pékin) ; Pascal y a été invité, seul artiste non chinois d’origine :

     

 

 

 

références (sélection) : * = expos solo

> 2010 :  - * photos "touches rouges" à Zeestone gallery Hong Kong
 - "lever de voile sur Canton", galerie Lipao, Paris
> 2009 :  - * photo exhibition, 5ème Galerie, Paris
 - February Bruxelles Fair
 - ART64 gallery, Guangzhou
 - * Galerie du Monde, Hong-Kong + Maca
> 2008 :  - * Fei gallery, Guangzhou (Canton)
 - Guangzhou Art Fair (Foire d’art de Canton)
 - Beijing Art Fair (Foire d’art de Pékin)
 - PingPong gallery, Guangzhou (Canton
> 2007 :  - Shanghai Art Fair (Foire d’art de Canton)
 - * photo, East-by-East-gallery, Paris
 - Foire Européenne d’Art Cont.de Strasbourg
> 2006 : - * Espace Commines, Paris
> 2005 : - galerie Demange, Paris

 

> commande en 2008 par Estate Plaza (banque), à l’entrée de la salle VIP, gardée par deux dragons comme le veut la tradition :

 

 

cette huile représente une nuée de petit poissons (symbole de la chance) se précipitant sur un Yuan incrusté au milieu :
tout une symbolique...
 

prix :

- peintures : 1500-6000 €
- photos : 500-2000 €

 

 

 

 

doc :

> un livre d’art à la manière chinoise :

 

 

contact :

> par Almanart qui fera suivre :
 contact

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

l’art au vert :

partez en week-end arty !

voir nos suggestions

 

 


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :