Bernard Buffet, le génie de la solitude

Ceci est une archive d’une exposition exceptionnelle

 
Note sur les visuels : si les droits liés à l’expo sont échus, ne restent que des imagettes de faible définition à titre de mémoire, sans agrandissement possible ; celles agrandissables ont obtenu un accord ou sont libres ou sont en "fair use" ; en cas d’erreur svp nous en faire part et, suite vérification, le visuel sera retiré ou mis en imagette-mémoire ; merci !
  > accueil d’Almanart > sommaire des archives

toutes images de l’exposition Bernard Buffet, courtoisie MAMVP sauf mention / images : clic=zoom

 

Bernard Buffet, le génie de la solitude,
au MAMVP jusqu’au 5 mars 2017

 

malgré la difficulté pour les amoureux de la beauté classique d’entrer dans l’univers morbide de Bernard Buffet, des amateurs éclairés ont tôt reconnu un "Grand Artiste" et acheté avec passion sa production prolifique ; c’était d’autant plus méritoire que son style est à contre-courant des révolutions abstraites et narratives de l’époque. Dès l’âge de 20 ans Bernard Buffet connait un succès commercial et mondain fulgurant qui ne s’est jamais démenti mais reste à l’origine de violentes controverses ; de sorte que la rétrospective Bernard Buffet envisagée avec son marchand historique Maurice Garnier se concrétise aujourd’hui avec dix ans de retard et malheureusement après le décès de Mr Garnier en 2014

 

affiche de l’exposition
Bernard Buffet au MAMVP


Bernard Buffet : tristesse, mort, interrogations sur la vie...

 

il est vrai que les traits âpres de précision chirurgicale, les couleurs austères des tableaux de Bernard Buffet mettent parfois mal à l’aise ; même dans les thèmes les plus joyeux comme le cirque, vous retrouvez cette mélancolie où rôde la mort ; "Bernard Buffet froid" raillait Salvador Dali ;

 

Les Trapézistes, huile, 1955
Fonds Dotation (détail)

 

> une oeuvre qui présente tous les caractères du style Buffet est La Ravaudeuse de Filets : explications

 

 


 

une atmosphère qu’explique Pierre Hergé (son compagnon de 1951 à 1958, année où Bernard Buffet rencontra Annabel) dans ce livre de Jean Giono illustré par Buffet : "désespoir et dégoût de l’homme de l’homme... qu’il soit debout ou à genoux, devant les fusils ou libre... l’homme est seul" ;

 

 

eaux-fortes, livre : la Recherche
de la Pureté, Jean Giono, 1953

 

dans ce registre de la solitude, Bernard Buffet excelle même au théâtre comme en témoigne cette angoisse qui émane de ses illustrations en forme de BD de La Voix Humaine de Jean Cocteau :

 
pointe sèche, livre : Jean Cocteau,
la Voix Humaine, 1957,
Ed.Parentheses

 

 

 

> la seule qui soit représentée de
manière naturelle est Annabel,
sa muse avec qui il forma un
couple inséparable pendant 40 ans

 

 

Annabel à la Natte, 1960,130x81
collection MAMVP
 

 

Alors faut-il s’étonner que Bernard Buffet se suicide en 1999 (atteint de la maladie de Parkinson), laissant 24 toiles sur le thème de la mort, prêtes pour sa prochaine exposition ? le plus surprenant est qu’il a peint ces personnages "vivants" puis les a écorchés sur la toile à coups de doigts et de manche du pinceau, jusqu’à ce qu’apparaissent leurs squelettes !

 

une haine déplacée

 
le problème est moins qu’on aime ou pas sa peinture, il est que certains n’aiment pas l’homme ce qui n’a rien à voir avec l’art ; ainsi "Mme Claude Pompidou ne l’aimait pas et donc le Centre Pompidou ne l’a jamais exposé" notait Dominique Bona dans Le Figaro ;

autre célébrité redoutable qui ne l’aimait pas : André Malraux, qui pour une fois n’a pas su s’élever...

 

> Charles Krafft a ainsi symbolisé le meurtre de Buffet
par Malraux ; une oeuvre exposée actuellement
à la Maison Rouge, au sein de l’exposition
di Rosa sur les Arts Modestes >>

 

Charles Krafft, Buffet-Luger-Pistol
céramique, 2005, Collection Di Rosa

 

étudiant pauvre, travailleur solitaire et acharné, Bernard Buffet était déjà célèbre à 28 ans et... roulait en Rolls : une faute pour les bien-pensants de l’époque ; mais pas pour les japonais qui lui ont consacré un musée… la peinture, faut-il la juger par son auteur ? pourquoi alors encenser Caravage, ce voyou ?

 

 

Kabuki, 1987,
Fonds BB

 

Conclusion :
si Bernard Buffet a gêné le monde plastique par sa liberté à contre-courant, c’est qu’il fut "un artiste paradoxal qui se réfère à la peinture d’histoire à une époque de disparition du sujet", donc rejeté par "un certain monde de l’art" [DP] ; de plus "allier peinture austère et aisance financière" pour certains esprits réducteurs, c’est la marque d’un peintre commercial !
cette grande exposition magnifique est donc à voir sans ces préjugés qui nuisent à ce qu’il est réellement : un des plus grands peintres contemporain ;
elle se complète jusqu’au 5 mars par "Bernard Buffet, Intimement" au Musée de Montmartre, qui s’attache plus à l’homme

 

 

 

 

 

plus d’infos :

> l’exposition au MAMVP
> l’exposition au Musée de Montmartre
> analyse de La Ravaudeuse de Filets

pour mieux comprendre Buffet :
un petit livre très abordable
vous explique Bernard Buffet
(en vente au musée) clic=zoom >>

  Bernard Buffet livre

 



à vos petits écrans !

  > le blog d'almanart : curiosité, humour, people, sexy...
 

 

annonces d'événements :


 

hé oh hissez haut !

> cette expression marine vous sort de la bouche en voyant l’exposition virtuelle des Atamanes sur la peinture marine !

 

 ? qui sont Les Atamanes ?

 




 

 rencontrez les artistes en direct

le Salon des artistes en direct pour leurs dernières créations
entrée gratuite à télécharger ici !
au Bastille Design Center, 74 bd Richard-Lenoir, 75011

 


 

les formes et les couleurs novatrices

de Paul Gauguin sont expliquées avec un oeil nouveau dans un livre très illustré mais abordable :
 

le Paul Gauguin de Laure-Caroline Semmer

 

(les couleurs sur Almanart)


 

Barnebys estime vos oeuvres !

nouveau  : Barnebys.fr vous offre une estimation facile d’utilisation pour 15€, certificat sous 48h

obtenez une estimation

Barnebys découvre un dessin de Donald Trump
 


 

fotofever au Carrousel du Louvre

 
"la" foire de la photo contemporaine
sera au Carrousel du Louvre
du 10 au 12 novembre

un succès annoncé : déjà 70 % de galeries fidèles, 30% de nouvelles et 60 % de galeries étrangères

 ? qui est fotofever  ?


 

suivez nous  :  petits écrans :

 

 

Plans et itinéraires du Grand Paris :
Où sont les quartiers d'art ?

 

 

 

Le "Petit Mot" : 10 micro-newsletter/an, gratuites

abonnez-vous, entrez ici votre ad mel :

aucune autre information n'est demandée

 

 

 

 

Mesure d'audience par :

 

 

 

 

 

Le "Petit Mot"
Abonnez-vous, ici
entrez votre mail :

10 newsletter/an, gratuit

 

 

 

 

 

 

nos partenaires :

 

 

 

nos amis en art et design :